Des frappes récurrentes portent des coups au QG d’Abu Kamal

3
1118

Des frappes aériennes systématiques visent à démanteler le complexe d’Al Qods à Abu Kamal

La frappe aérienne de samedi soir, le 7 décembre, était la quatrième cette semaine dans le cadre d’une campagne pour briser le centre stratégique iranien d’Al Qods qui abrite des milices chiites irakiennes à l’extérieur d’Abu Kamal, près de la frontière irakienne. Les frappes visent, non seulement, à endiguer le flux de convois d’armes en provenance d’Irak, mais à niveler ses bâtiments afin de mettre définitivement l’installation hors service.

Les sources militaires de DEBKAfile rapportent que l’intensité de la campagne est progressivement augmentée. Le dernier bombardement a donc été le plus lourd. Les dommages causés étaient excessifs et le nombre de victimes s’est élevé à des dizaines, selon des estimations militaires et de renseignement occidentales – principalement des miliciens chiites irakiens mais également des officiers iraniens d’Al Qods.

Le ministre de la Défense, Naftali Bennett, avait en tête ce raid quand, dimanche, il a déclaré : “Nous devons passer de la prévention à l’offensive, comme le seul moyen de chasser l’agression iranienne de Syrie.” Dans une hyperbole typique, il a déclaré : “Nous leur disons (aux Iraniens) que la Syrie sera leur Vietnam. Vous saignerez jusqu’à ce que vos forces quittent la Syrie! »

La Syrie orientale est en train de devenir une arène pour des opérations aériennes américaines et israéliennes combinées, face auxquelles l’Iran et les milices irakiennes ont jusqu’à présent gardé le silence. DEBKAfile postule trois raisons de leur absence de réplique:

  1. Ils n’ont aucune unité anti-aérienne ni de l’armée de l’air disponible dans l’arène pour la défense.
  2. Le commandant suprême de l’Iran dans la région, le général des forces Al Qods, le général Qassem Soleimani, est profondément embourbé dans un effort total pour sauver l’emprise de Téhéran sur la communauté chiite irakienne, contre le renforcement de la résistance anti-iranienne dans le sud (Kerbala) et à Bagdad. L’Irak vient en premier dans l’ordre des priorités de Téhéran, devant Abu Kamal.
  3. Soleimani attend un moment opportun pour riposter.

Adaptation : Marc Brzustowski

Systematic air strikes are dismantling the Al Qods compound at Abu Kamal

3 COMMENTS

  1. C’est tout le travail de l’intelligence , des services de renseignements , de la compétence de nos pilotes etc…

    ………mais surtout le poids du destin d’Israël et celui du Peuple Juif . .

  2. C’est la guerre .

    Excellente stratégie : la meilleure .

    Affaiblir l’ennemi en silence à coups de boutoirs destructeurs de l’aviation .

    Ils le payent en millions de dollars et en pertes humaines .

    Trés efficace car personne ne bouge .

    Oui c’est la meilleure stratégie .

    On devrait appliquer le même tarif à Gaza .

  3. EXCELLENT!!!! IRAN GO HOME!!!!
    Bande de connards d’Iraniens, quand vont-ils enfin comprendre qu’ils vont perdre, et qu’ils vont devoir rentrer chez eux une main devant une main derrière, comme les connards d’Arabes avant eux qui ont osé s’attaquer aux Juifs…!!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.