Dernières révélations : les cas de viol choquants de Yahya Sinwar et de son frère Mohammed.

Baruch Yadid, chef du bureau des affaires arabes de la Quatorzième chaîne, a révélé plus de détails sur les affaires sexuelles attribuées au chef du Hamas, Yahya Sinwar. Dans une interview accordée à 103FM, un ami en a dit plus sur le sujet, avec des détails troublants sur le frère de Yahya, Muhammad Sinwar : « son frère a, lui aussi, violé en prison ».

Aujourd’hui Baruch Yadid, chef du bureau des affaires arabes de la Quatorzième chaîne, a apporté de nouveaux détails lors de l’émission d’Aral Sejal sur Radio 103FM sur les scandales sexuels attribués au leader du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar . Parmi les témoignages, Yadid Or a indiqué ce dont on parle moins sur le sujet, les abus sexuels du frère de Sinwar, Muhammad.

Selon lui, « Depuis 2005, Muhammad Sinwar est le général de brigade de Khan Yunis et membre de la direction militaire. C’est également lui qui, selon les documents, a creusé le tunnel géant récemment découvert par Tsahal. Il a été libéré de la prison de l’Autorité palestinienne en 2000, mais des questions subsistent quant à la façon dont il est sorti.

Yahya a été libéré en 2011 dans le cadre de l’accord Shalit. Alors qu’il était encore en prison, les chefs de la branche l’ont contacté. Les militaires et les dirigeants des prisonniers lui ont dit que son jeune frère était impliqué dans une série d’actes de pédophilie et de harcèlement sexuel contre des garçons et des membres du Hamas. « 

Selon Baruch Yadid, Yahya Sinwar a pris soin de dissimuler toutes les affaires autour de son frère, et a interdit toute enquête sur le sujet et sa diffusion, avec des allusions à des menaces à l’encontre de ceux qui oseraient : « Les familles autres que celles que j’ai éliminées sont ceux qui sont derrière les rumeurs. »

Il a poursuivi en disant : « Dans la prison d’Ofer, au début des années 2000, deux hommes du Hamas violent un garçon, également un prisonnier palestinien. Yahya interdit à nouveau d’enquêter sur cette question, il préfère qu’aucune enquête approfondie ne soit ouverte. » Parce que son frère est en liberté et Sinwar craint que cela ne conduise à une enquête qui révélerait les secrets de Muhammad. »

Un ami a ajouté : « Alors que Yahya est encore en prison, les membres de la branche militaire lui transmettent une fois de plus des informations selon lesquelles son frère Muhammad est un collaborateur du Shin Bet. Ceci est déjà connu du Shin Bet, encore une fois, il interdit d’enquêter parce qu’il dit que si une enquête est ouverte sur le frère, cette histoire sera également révélée

jusqu’ici de sources israéliennes, il y a aussi des informations provenant de sources palestiniennes, dont de nombreuses à Ramallah qui se rapportent au Hamas à Gaza. Il existe deux dossiers des services de renseignement à Ramallah, l’un parle d’abus sexuels dus au frère aîné Yahya, entre autres, de la part de prisonniers qui ont été libérés et ont témoigné devant les autorités palestiniennes.

L’un des témoins raconte qu’en 1997 ou 1998, lorsque Sinwar était détenu à la prison d’Ashkelon, il gardait dans sa cellule des accessoires et des jouets en silicone, avec lesquels il harcelait également sexuellement, alors qu’à cette époque, dans la prison d’Ashkelon, il n’y avait que des prisonniers de sexe masculin.

En conclusion, le journaliste a souligné : « Des membres du Hamas affirment que leurs noms n’ont pas été inclus dans la liste des personnes libérées dans le cadre de l’accord Shalit, uniquement parce que frère Muhammad ne voulait pas qu’ils soient dehors à cause de relations sexuelles. »

JForum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires