Pétain, « grand remplacement »… Débat musclé entre le candidat Éric Zemmour et le ministre Bruno Le Maire.

FACE-A-FACE – Le candidat de droite Eric Zemmour était opposé au ministre de l’Économie Bruno Le Maire ce jeudi lors d’un débat. Au cœur des échanges, son programme économique, sa vision de l’islam et son rapport au régime de Vichy. Enfin d’émission, le sondage des téléspectateurs a montrer qu’Eric Zemmour s’est montré convaincant pour l’électorat de droite à près de 61% pour les républicains et à 81% pour le RN

Un débat courtois, bien que le ton soit monté à plusieurs reprises. Invité sur le plateau de l’émission « Elysée 2022 » sur France 2, le candidat à l’élection présidentielle Eric Zemmour a débattu, parfois de manière houleuse, avec le ministre de l’Économie Bruno Le Maire jeudi soir. L’occasion de marquer l’opposition entre l’ancien journaliste et l’exécutif en place, notamment sur les questions économiques, historiques et mémorielles et sur l’islam et la laïcité.

Un brin techniques, les échanges entre les deux hommes ont longtemps porté sur le programme économique du candidat de droite et sa vision de la situation en France, touchée par un « déclassement » qui serait ressenti par « les Français ». « Le déficit commercial pourrait être de 100 milliards de déficit. La France n’est pas compétitive, elle est en déficit », a jugé Eric Zemmour, critiquant le bilan des finances publiques du quinquennat Macron et accusant son contradicteur du soir d’être un « Père Noël ». « Un peu d’humilité, ne prenez pas vos grands airs quand vous parlez de la dette ! Vous avez arrosé la France », s’est emporté le candidat de droite, avant que son interlocuteur lui demande de se calmer.

Deux visions opposées sur l’économie

En réponse, Bruno Le Maire a défendu les résultats économiques du gouvernement : « Nous avons baissé l’impôt sur le revenu, nous avons augmenté les participations, grâce à nous, les salariés au Smic ont déjà un 13e mois, c’est une excellente nouvelle. Ce n’est pas le grand déclassement, monsieur Zemmour, c’est le grand redressement de la France (…) Deux fois plus d’entreprises industrielles ouvertes que fermées cette année, ça n’était pas arrivé depuis 20 ans ».

Le ministre de l’Économie a contesté la faisabilité et le coût du programme économique d’Eric Zemmour, qui contient notamment des baisses d’impôt dont la CSG (contribution sociale généralisée). Une mesure qui serait, d’après Bruno Le Maire, susceptible d’être retoquée par le Conseil constitutionnel au nom du principe d’égalité des Français devant l’impôt. Ce à quoi Eric Zemmour s’est contenté d’opposer son intention de passer par le référendum pour contourner l’institution.

Bruno Le Maire mis en échec sur le problème du nucléaire en France, notamment avec une volte-face spectaculaire d’un Président voulant réduire le nombre de centrales nucléaires en début de mandat, sous la pression des verts, et obligé de relancer la filière sous la pression de Zemmour. Quant au déficit abyssal de la France, il est surtout dû au confinement de cette dernière de manière disproportionnée. Les aides dont certains ont bénéficié, et qui ont coûté très cher, n’ont pas été au rendez-vous pour beaucoup d’autres, qui ont subi cette crise mal gérée.

Passe d’armes sur la laïcité et l’identité

Les échanges sont ensuite montés d’un cran à propos de l’islam et de l’identité française. Bruno Le Maire a reproché à Eric Zemmour d’adresser une « gifle en pleine figure aux citoyens français » musulmans en leur demandant de « choisir entre le confession et la France ».

Pour sa part, Eric Zemmour a estimé que « l’islam n’est pas qu’une foi, c’est aussi un code, les lois islamiques. Je dis qu’il faut choisir entre les lois islamiques, le code, la charia et la République ». Adepte de la théorie du « grand remplacement » des populations européennes par des immigrés, il a reproché à Bruno Le Maire de ne « pas voir la réalité démographique et politique » du pays.  A lire Les ravages de l’islam en France

Le rôle de Vichy en débat

Le débat a été plus agité encore sur le rôle de la France sous l’Occupation. Bruno Le Maire a accusé Eric Zemmour de « réhabiliter le régime de Vichy », de faire « de Pétain le défenseur des juifs français » et lui a demandé s’il serait prêt à revenir sur le discours du Vel d’Hiv de Jacques Chirac, en 1995, qui reconnu pour la première fois la responsabilité de l’État dans la déportation des juifs.

« Je ne suis pas pétainiste », « je ne réhabilite absolument pas le régime de Vichy », mais « la France était à Londres » avec « le général de Gaulle », donc « la France n’a aucune responsabilité dans la rafle du Vel’ d’Hiv, ce sont les Allemands qui l’ont imposée », a lâché Eric Zemmour, avant de conclure qu’il ne « referait pas » le discours de 1995.

A cours d’arguments Bruno Le Maire qui aura porté la responsabilité d’avoir accru considérablement la dette de la France comme l’indique l’INSEE a voulu relancer les petits débats habituels, au lieu d’affronter la réalité de ses echecs sur la dette et le déficit commercial de la France.

DETTE FRANCAISE

DEFICIT COMMERCIAL DE LA FRANCE

EXEDANTS COMMERCIAL DE l’ALLEMAGNE

Si ca, ce n’est pas un grand déclassement de la France, alors les mots ne veulent plus rien dire.

Avec un tel bilan E. Macron et même Valérie Pecresse devraient réfléchir quant la possibilité d’un rejet de laur candidature.

LCI – JForum

 

12 Commentaires

  1. PFFF, C’est comme même pas compliqué à comprendre: Zemmour veut réconcilier les droites face au naufrage la France !
    Qu’à donc fait ce grand génie de Gerard Oury, qui a eu une grande parti de sa famille déporté, et qui est passé de ses films noirs aux resplendissant « Grande vadrouille », « Rabbi Jacob »….si ce n’était pas pour réconcilier la France , Mais aussi pour prévenir de celui allait ce passer…..
    Tous les traîtres de ce pays ne sont plus ceux d’hier, ce sont ceux d’aujourd’hui et qui se sont allègrement goinfrer de la soupe de la culpabilité généreusement offerte sur toutes les chaines de télé à 20h…..

  2. Pétain est responsable de tous nos malheurs .
    Il a collaboré avec zèle .
    En effet :
    Qui lui a demandé de déporter les enfants ?
    Et le statut des Juifs ? C’était pour nous protéger ?
    Zemmour je l’aime bien et je le défendrai jusqu’au bout….. mais il déconne complètement .
    Qu’est ce qu’il s’imagine avec son nom  » berbère  » il aurait pu passer pour un auvergnat ?
    Il aurait été comme tout le monde……il aurait porté son  » étoile de Shériff  » comme disait Guinsbourg .

    Allez Eric ressaisis toi et change de bouquins d’Histoire on a assez de soucis comme çà.

  3. Montré son impatience ? Moi je trouve qu’il a été héroïque. Ils étaient trois contre un mais Z en a vu d’autres. Même dans les pays les plus totalitaires on ne se prête pas à ce genre de boucherie où tous les coups sont permis.d

  4. Cette émission devrait être supprimée ou il faut virer la pistonnée libanais Salalé qui a empêché Zemmour de s’exprimer ou quand Zemmour était en position de force Salale cette racaille changeait de sujet surtout quand La Maire exposait ses mensonges
    Le défilé des journalistes qui n’avaient qu’un seul but celui d’attaquer Zemmour était pitoyable mais Zemmour les a bien remis en place notamment celle qui pense être au-dessus des politiques : St Cricque qui en a pris plein la figure et le pleutre et piteux Seux qui était nul
    Quant au débat quia suivi avec des invités en majorité gauchistes on est sidéré de la bêtise du philosophe Entoven qui n’a rien entendu ou compris et son intervention était d’une nullité comme l’hystérique Trouvé et st cricque qui avait repris son
    arrogance
    Un bémol :Pétain a été nommé Président en toute légalité par l’assemblée
    nationale et ovationné et on oublie trop souvent cette légitimité
    Seuls 81 députés sur 532 ont voté contre
    La majorité de la gauche et des radicaux a voté pour et une partie à constitué le gouvernement de Pétain comme Laval ou Doriot ou Mitterand ou LaGuardia ou Martin ou Bousquet ou Papon
    Autrement dit La Frans de Pétain était bien en France et non à Londres où de Gaulle n’a jamais était légitimé sauf par Mandelet Churchill
    Mais deGaulle a eu une posture totalement ittealiste en voulant être à lui seul la Franvpce
    Son orgueil l’a encore remporté sur la réalité
    La France était àParis puis à Vichyet Chirac a eu totalement raison de rendre responsable Vichy suepr l’assassinat et la déportation des juifs étrangers et français
    Pétain a collaboré avec l’Allemagne nazi entraînant la France comme l’allié d’Hitler
    Zemmour se trompe totalement comme pour Pétain protecteur des français juifs ce
    qui est totalement faux
    Le statut des juifs de1940 montre que Pétain est bien responsable d’autant qu’il a rajouté à la main que ce statut concernant aussi les juifs français depuis 1792

    • Pétain a été placé comme chef de l’état parce qu’il était sénile, vraisemblablement atteint par la maladie d’Alzheimer. la clique de Laval avait donc toute liberté pour agir au nom de Pétain.
      ce gouv, était d’abord à Paris, puis Bordeaux. les allemands ayant peur que ce gouv. ne se sauve et constitue un gouv d’Afrique du nord en exil, bombardèrent le port de Bordeaux. Laval et ses sbires furent obligés de partir à Vichy, sur ordre des nazis.

  5. Le suicide de la France est volontaire. Ceux qui se référent à De Gaulle sont dans l’erreur et perdent leur temps. De Gaulle, contrairement au mythe, a été le premier fossoyeur de la France et les autres se sont évertués à le dépasser par intérêt. Il a abandonné l’Algérie française pour ne pas avoir « Colomnée-les-deux-mosquées » et le résultat est « Colombée-les-deux-mosquées » et la France algérienne. Le moins que l’on puisse dire : c’est raté « grand » Charles.

    • en 43, à Casablanca, Roosevelt (membre de Skull & Bones) convoque Churchill qui amène De Gaulle et le Gal Giraud, chef des FFL. Roosevelt ordonne aux 2 Français: « La France s’est jointe aux nazis, elle ne doit plus être une grande puissance, donc rendez toutes vos colonies ». Giraud claque la porte. De Gaulle répond: « il me faut 30 ans ».
      Roosevelt et Churchill acquiescent. De Gaulle a été exclu des gouv. français jusqu’à son coup d’état en 58. Rotschild lui a alors envoyé dans les pattes son larbin Pompidou, qui a entamé le travail de sape poursuivie par tous ses successeurs et qui allait amener la France à ce qu’elle deviendra très bientôt: une enième république islamique. Sauf si Zemmour n’y met le hola. Nous assistons à présent à une bataille sans merci entre les Francs-Maçons menés par le sinistre Jacques Attali et M. Zemmour.

  6. « la France était à Londres » avec « le général de Gaulle », donc « la France n’a aucune responsabilité dans la rafle du Vel’ d’Hiv ».

    Vraiment ? et la responsabilite des prefets (nommes par Vichy) de Gironde, de l’Ain, de l’Isere … qui ont pleinement collabore avec les Allemands dans la traque des Juifs ?

    • Vae Victis! malheur aux vaincus. et ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire! alors si Zemmour a envie d’y mettre sa patte, pourquoi pas? il est clair que ça peut gratter la où ça démange, mais nôublions pas que l’Histoire ne se répète pas: Elle bégaie !!!

  7. j’attendais un débat, ce fut un tribunal maçonnique de la bien-pensance officielle du suicide français au service du pouvoir contre un Homme Libre.
    Le regard au yeux bleus acier du ministre bon aryen a complété les mimiques et rictus de la salamé envers un dhimmi. Les journaleux-témoins à charge se sont succédés à la barre tout au long de la soirée.
    Zemmour a été largement à la hauteur, même si parfois il a montré son impatience face à ce défilé de laquais menteurs qui ne faisaient que l’attaquer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.