Le conseiller américain à la sécurité nationale: « De larges accords entre Israël et l’Arabie saoudite sont en voie de normalisation »

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a déclaré ce soir (vendredi) qu’Israël et l’Arabie saoudite avaient « une large entente sur de nombreux éléments clés sur la voie de la normalisation ». Sullivan a déclaré ces choses à la presse américaine avant de monter à bord d’un vol avec le président Biden pour le sommet du G20 en Inde.

Sullivan a ajouté que « nous n’avons pas de cadre de travail et nous n’avons pas de conditions prêtes pour la signature. Il y a encore beaucoup de travail à faire », mais sa déclaration peut encore être considérée comme un signe positif quant à la possibilité d’une normalisation entre les deux pays. Israël et Arabie Saoudite.

Binyamin Netanyahu et Jack Sullivan (Photo : Kobi Gideon, L.A.)Le conseiller américain à la sécurité nationale Sullivan et Netanyahu, « il existe de larges ententes » | Photo : Kobi Gideon, directeur général

Au début de la semaine, les médias palestiniens ont rapporté que des représentants de l’AP avaient rencontré en Jordanie une délégation américaine afin de discuter des conditions que bénéficieraient les Palestiniens dans le cadre d’un accord de normalisation entre Israël et l’Arabie saoudite. Selon le rapport, les Palestiniens accepteront de ne pas s’opposer à la normalisation si leurs demandes sont satisfaites, notamment un soutien financier et l’ouverture d’une ambassade américaine à Jérusalem.

Quelques jours plus tôt, le Wall Street Journal rapportait que l’Arabie saoudite avait proposé de fournir un soutien financier à l’Autorité palestinienne, ce qui témoigne d’un progrès significatif sur la voie d’un accord avec Israël et de l’établissement de relations diplomatiques entre Riyad et Jérusalem. . Selon le même rapport, l’objectif saoudien est d’éviter les accusations selon lesquelles Riyad serait prêt à sacrifier les efforts des Palestiniens pour établir un État.

Roi Salmane d'Arabie Saoudite (Photo : Reuters, News)Salman, roi d’ Arabie Saoudite Photo : Reuters, Actualités

L’Arabie Saoudite a été critiquée dans le monde arabe suite aux informations faisant état d’un réchauffement des relations diplomatiques avec Israël. L’Arabie Saoudite jouit d’un statut particulier dans le monde arabe en raison de sa taille, de sa richesse et de l’emplacement des lieux saints de l’Islam sur son territoire – et elle est donc plus exposée aux critiques, et une normalisation à son encontre constituerait une étape importante pour Israël.

JForum avec N12  www.mako.co.il

 

Photo : AP

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Damran

Biden la marionnette activée par l’odieux Obama tient à tout prix à obtenir un succès diplomatique avant les prochaines élections présidentielles.
Il a tenté sa chance avec l’Ukraine, sauf que cette guerre par procuration ne donne pas les résultats escomptés malgré des paquets de milliards de dollars qu’il verse sans cesse, pendant que les Ukrainiens meurent par dizaines tous les jours.
Or, voilà que la momie ressuscitée se tourne vers le Moyen Orient où les Etats-Unis tentent de revenir après avoir abandonné leurs alliés traditionnels : Israël, Arabie Saoudite, Emirats du Golfe, et qu’ils continuent à vouloir confier le rôle de principale puissance régionale aux enturbannés qui se foutent de leur gueule.
Un accord de capitulation sans conditions accompagné du paiement d’une rançon de sept milliards de dollars est toujours sur la table, mais les ayatollahs n’en veulent pas, le refusent toujours et continuent leurs provocations insupportables.
Il ne reste plus à Barak Obiden qu’à se tourner vers Israël à qui il veut imposer un Etat « palestinien » en forme de pochette surprise en quelques mois, en échange d’un accord avec l’Arabie Saoudite qui n’apportera aucun avantage particulier à la situation actuelle économique et sécuritaire.
Abbas le grabataire négationniste a déjà préparé sa liste de revendications sans aucune contrepartie, il se croit revenu à l’époque de Rabin-Peres et d’Oslo.
Comme si cela ne suffisait pas, l’envoyé spécial qui a « négocié » les frontières maritimes avec le Liban est déjà surplace pour un autre coup tordu.
Ce salopard a fait pression sur le clown Lapid et le traître Bennett qui ont offert un champ gazier au hezbollah contre rien du tout, sans aucune contrepartie.
Ce sont de drôles de façon de traiter un « ami inconditionnel » n’est-ce pas ???