« Le sous-variant actuel est beaucoup plus contagieux et moins létal que les premières souches » (Pr Cyril Cohen)

Alors qu’en Israël le pic de la 6e vague a été atteint et que le nombre de nouvelles infections est désormais en baisse avec 4.346 nouveaux cas quotidien, 54.671 cas actifs, 348 cas graves, et un taux de reproduction du virus à 0,79, le directeur de département d’immunologie de Bar Ilan, le professeur Cyril Cohen, a dressé un rapide bilan.
« Le sous-variant que nous sommes en train d’affronter, le BA.4/BA.5 est sans aucun doute beaucoup plus contagieux, et sa particularité était d’être furtif c’est-à-dire qu’il échappe bien mieux que les autres au système immunitaire. Ce qui explique que, selon certaines études récentes, jusqu’à 50 % des malades aujourd’hui sont des personnes qui avaient déjà été infectées ou qui ont été vaccinées ».

 

Pour autant, ajoute le professeur, « il est dix fois moins létal que les premières souches »: « La plupart de personnes malades passent deux trois jours à la maison et vont mieux ». Une des raisons qui pourrait expliquer, selon lui, que le gouvernement israélien se soit contenté de « recommander le masque en espace clos, sans pour autant l’imposer ».
Depuis l’arrivée d’Omicron, « une stratégie de type vivre avec le virus se dessine », avait relevé il y a une semaine le Conseil scientifique dans un avis intitulé « Vivre avec les variants ».

Par i24NEWS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.