Coup d’état militaire au Soudan

Instabilité dans un pays qui a normalisé ses relations avec Israël cette année : plus tôt ce matin, des hommes armés non identifiés ont encerclé la maison d’Abdullah Hamduk, qui était assigné à résidence. L’aéroport de Khartoum est fermé  Reuters

Gougenheim Evelyne

Beaucoup convergeaient vers le principal axe du centre-ville où des pro-civils avaient organisé jeudi une démonstration de force aux cris de « révolution » pour refuser ce que les militants appelaient déjà « un coup d’Etat rampant ».

« Nous n’accepterons pas de régime militaire et nous sommes prêts à donner nos vies pour la transition démocratique », a juré l’un d’eux, Haitham Mohamed.

« Nous ne quitterons pas les rues avant le retour du gouvernement civil et la reprise de la transition », affirme de son côté Sawsan Bachir, elle aussi dans la rue.

i24news

Des manifestants soudanais crient des slogans et agitent des drapeaux lors d’un rassemblement en l’honneur des manifestants tombés au combat sur la Place Verte à Khartoum, au Soudan, le 18 juillet 2019 (crédit photo : REUTERS/ MOHAMED NURELDIN ABDALLAH)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.