Coronavirus: Israël envoie des équipements en Chine

3
547

Un employé de Magen David Adom emballant des fournitures de protection à envoyer en Chine, le 3 février 2020. Photo de MDA

Israël envoie des équipements de protection contre le coronavirus en Chine

 3 FÉVRIER 2020, 14H22

Le réseau national d’urgence Magen David Adom d’ Israël a fourni 2 000 masques et 200 kits de protection complets pour aider à prévenir la propagation du coronavirus en Chine.

Les costumes spéciaux, masques, lunettes, chaussures et couvre-chapeaux, donnés à la demande des rabbins de Chabad-Loubavitch en Chine, seront distribués dans les 14 succursales de Chabad House.

Aujourd’hui également, l’organisation d’aide humanitaire IsraAID a envoyé une cargaison de fournitures médicales d’urgence et d’équipement de protection au ministère chinois de la Santé lors du dernier vol de Tel Aviv vers la Chine continentale.

Ce projet a été réalisé avec les partenaires de la Chambre de commerce israélo-chinoise, INNONATION et David Ashkenazi de ICCB Capital.

Le co-PDG d’IsraAID, Yotam Polizer, a déclaré qu’IsraAID “continuera de surveiller la situation et pourrait lancer une réponse secondaire, y compris la santé mentale et le soutien psychosocial pour les travailleurs humanitaires et les premiers intervenants travaillant dans la région, en se concentrant sur le soulagement du stress”.

Fournitures médicales collectées par IsraAID et ses partenaires pour la Chine, 3 février 2020. Photo: courtoisie

Le nouveau coronavirus 2019-nCoV, signalé pour la première fois à Wuhan le 31 décembre, a infecté 17489 personnes dans le monde – la grande majorité en Chine – et tué 362. Aujourd’hui, la Chine a lancé un appel urgent pour un équipement médical de protection.

Le rabbin Chabad Eliyahu Rosenberg de Guangzhou reçoit un équipement de protection MDA à apporter aux succursales Chabad en Chine pour distribution. Photo gracieuseté de MDA

Le représentant de Chabad, le rabbin Eliyahu Rosenberg de Guangzhou, a décollé pour la Chine hier avec tout l’équipement MDA et a atterri à Hong Kong aujourd’hui.

“Magen David Adom, en tant qu’organisation nationale EMS d’Israël et la plus grande organisation humanitaire du pays, a immédiatement répondu à la demande de Chabad en Chine pour aider à faire face à la propagation du coronavirus dans leur pays”, a déclaré le directeur général du MDA, Eli Bin.

Bin a déclaré que les émissaires Chabad mettront cet équipement à la disposition des Israéliens en voyage et des résidents locaux.

Rosenberg a remercié Bin et ses représentants «pour leur aide et leur réponse rapides. À partir du moment où l’appel a été fait à MDA, le traitement et la réactivité ont été extrêmement rapides. »

Pendant ce temps, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a chargé l’Institut biologique et le ministère de la Santé de travailler à la production d’un vaccin pour 2019-nCoV et de mettre en place un réseau de vaccination en Israël.

Polizer a déclaré: «Nous sommes tous très préoccupés par la propagation du coronavirus et nous sommes reconnaissants pour tout le travail courageux accompli par les équipes médicales chinoises. Il est important pour nous de faire notre part en envoyant des fournitures de secours et en partageant notre expertise dans le domaine de la gestion du stress et de la réduction des traumatismes. »

3 COMMENTS

  1. Article très intéressant. Israël est sur tous les fronts dès qu’il s’agit d’humanitaire.
    Un jour, la “communauté internationale” s’en apercevra peut-être.

  2. Ce qui est frappant en Chine, c’est le nombre de restaurants dans lesquels on sert du serpent, du chien, du requin, des rats, des chauve-souris, et toutes sortes d’animaux que peu de gens dans le monde consomment.
    La Chine a connu des famines qui ont emporté des millions de personnes, et dans les campagnes, certains ont du manger n’importe quoi pour ne pas mourir de faim.
    Ce sont souvent des “paysans” originaires de campagnes chinoises qui ont fait fortune dans les grandes villes comme Shanghai, qui ouvrent ces restaurants pour les “nostalgiques”.
    De plus, les prix de ces saloperies sont très élevés, compte tenu de leur rareté.
    Un plat de serpent à la sauce poivre-sel est facturée 50€ environ.
    Comment comprendre que la Chine peut nourrir “correctement” la plupart de ses ressortissants, alors que certains veulent continuer à consommer de la nourriture qui leur rappelle leurs années de misère et de faim ???
    Ces virus “mutants” sont très difficiles à soigner pour les raisons suivantes :
    Dans les campagnes, il y a une grande promiscuité entre les paysans et les animaux qu’ils élèvent, et qui vivent avec eux, ce sont souvent des porcs et des canards.
    En cas de grippe, l’humain transmet son virus à l’animal qui le modifie, puis le repasse “modifié” à l’émetteur, sous une forme hybride, très difficile à soigner.
    Enfin, c’est une grande fierté de voir Israël apporter son aide et son savoir à la Chine, tandis que les donneurs de leçons Français vont réfléchir pour étudier comment traiter ce virus.
    Sachant qu’il faut compter six mois pour changer une ampoule, les Chinois peuvent crever.
    En dehors de la condamnation récurrente de tout ce qu’entreprend Israël, des leçons de morale venues de crapules hypocrites, et de tentatives de s’associer à des start-ups israéliennes pour rattraper le retard colossal de la France, ce pays est en cours d’implosion ..

  3. Le meilleur vaccin, c’est les convaincre de respecter les lois noah’ides (7 lois de Noé). De ne rien manger de vivant encore .
    Si déjà, ils commencent par là, il leur sera possible de percevoir les autres lois, car on se similarise avec ce qu’on mange, et l’être humain opère une véritable régression animale quand il se nourrit comme lui…
    Rappelons que manger un animal, quel qu’il soit, est une concession, qui doit rester rare. Ce sont en premier lieu les végétaux qui nous ont été donnés comme nourriture, et les hommes vivaient longtemps avec eux…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.