Un responsable de l’ONU pleure la mort d’un terroriste amputé des deux jambes qui a planifié sa propre mort et l’a annoncée à sa famille

Du Centre d’actualité de l’ONU (UN News Centre):

Choqué par la nouvelle de l’assassinat “incompréhensible” d’un manifestant en chaise roulante, amputé des deux jambes par les forces de sécurité israéliennes, le principal responsable des droits de l’homme aux Nations Unies a appelé le pays à ouvrir une enquête indépendante et impartiale  sur cet incident.

“Les lois internationales des droits de l’homme  régulent strictement l’usage de la force dans le cadre des manifestations. L’usage d’armes à feu meurtrières  ne doit être employé qu’en dernier recours, quand elles sont strictement inévitables, dans le but de protéger la vie,” a déclaré Zeid Ra’ad Al Hussein, le hut-commissaire pour les droits de l’homme, mardi

“Cependant, pour autant qu’on puisse le voiril n’y a rien de semblable qui puisse suggérer qu’Ibrahim Abu Thurayeh, le manifestant, posait une menace imminente de mort ou de blessures graves quand il a été tué” a t-il ajouté en insistant : 

“Du fait de son handicap sévère, qui doit avoir été clairement visible pour ceux qui lui ont tiré dessus, sa mise à mort est incompréhensible – un acte vraiment choquant et gratuit” 

Selon les informations diffusées, Ibrahim Nayef Ibrahim Abu Thuraya, un homme âgé de 29 ans vivant à Gaza,qui, dit-on, a eu les deux jambes amputées après une attaque israélienne à Gaza en 2008, faisait partie des centaines de Palestiniens défilant vers la barrière de protection le long d’une terre fermière, à la suite des prières du vendredi 15 Décembre, afin de protester contre la décision des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël.

Il semble avoir été tué par une balle dans la tête alors qu’il se trouvait à approximativement 20 mètres de la barrière, a t-il ajouté

Voici ce que ce responsable “des droits de l’homme”  ne prend pas la peine d’expliquer :

L’armée israélienne déclare qu’aucune balle réelle tiré d’une arme à feu n’a visé Abu Thraya et il est resté impossible de déterminer précisément la cause de la mort. Elle affirme, en outre, que l’investigation a été entravée par le refus des autorités palestiniennes de partager les détails du bilan de ses blessures.

“Il est impossible de déterminer si Abu Thurayeh a été blessé à cause des moyens de dispersion anti-émeutes ni ce qui a réellement provoqué sa mort”, ont déclaré les forces de Tsahal, dans un communiqué. 

“L’enquête initiale indique qu’aucune faute morale ou professionnelle n’a pu être relevée.”

 

La seule source évoquant la mort d’Abu Thraya est : le Hamas.

La seule source disant qu’on lui aurait tiré dans la tête : c’est le Hamas.

La seule source disant que sa mort découle d’une balle israélienne c’est : le Hamas.

Et quand Israël essaie d’enquêter, les Palestiniens refusent de coopérer.

Vous ne trouvez pas que c’est drôlement commode? Je veux dire que ce n’est pas comme s’il n’y avait pas eu de nombreuses fois où les Palestiniens se faisaient tuées à cause de leurs propres actions et qu’ils en accusaient mensongèrement Israël.

Tomer Ilan a mené  des recherches vraiment impressionnantes pour montrer que la supposée victime des tirs israéliens n’étaitpas un simple manifestant civil, mùais auparavant un célèbre terroriste. Extraits:

*** Appartenance à la garde RAPPROCHÉE de la Force 17 ***
Il est fait mention d’Abu Thurayadans un reportage de 2005 fait à gaza Gaza par le journal britannique the Independent où il est décrit comme membre de la fameuse force 17 :
“Ibrahim Abu Thuraya, membre du groupe de sécurité (gardes du corps) de la garde présidentielle palestinienne dite Force 17, qui s’est fait tirer dans les jambes trois fois  [mais, par le HAMAS]”
Son appartenance à la Force 17 est aussi mentionnée  dans le livre  “Hamas : le mouvement de la résistance islamique, par Beverley Milton-Edwards, Stephen Farrell“ où une interview datant de 2005, avec lui est citée  :

“Ibrahim Abu Thuraya, un jeune membre de 20 ans de la  Force 17, garde rapprochée de l’autorité palestinienne”

Le livre mentionné ci-dessus est aussi cité dans un article de Newsweek sur sa mort, le 15 Décembre 2017.

La Force 17 était une unité commando et des opérations spéciales du Fatah palestinien et, plus tard, autour des bureaux du président de l’autorité palestinienne . la Force 17 a été créée au début des années 1970 par le mega-terroriste Ali Hassan Salameh, a assassiné des civils israéliens à Chypre en 1985. après l’éclatement de la seconde intifada II, la Force 17 a été impliquée dans des attaques au mortier, des guet-apens à l’arme à feu contre des Israéliens autant dans la rive ouest du jourdain qu’à Gaza.

*** Ces Sources décrivent ensuite Abu Thuraya au grade de “Colonel” parmi les djihadistes du Hamas ***

Après sa mort, certaines sources ont décrit Abu Thuraya comme ayant atteint le rang de “Colonel” iau sein de la “Resistance” (Hamas):

La cybergazette russe Russia Today (Rt) a révélé dans son édition arabophone que : 

Le “Colonel” Ibrahim Abu Thuraya “Caïd” Palestinien a resistéthe à l’armée Israélienne même avec la moitié d’un corps ”. Il est surnommé “El Aqid”, un rang utilisé au comme équivalent de  “Colonel” dans les armées occidentales.

de façon amusante, la même histoire dans le rt en version en anglais ne porte aucune mention de ce rang de “colonel”. 

 

Ce reportage le désignant au rang de “colonel” est répété dans plusieurs autres publications en arabe comme 

Al Mydan News, une publication en Egypte, le décrit le 16 Decembre 2017 comme “unmilitant palestinien âgé de 29 ans”.

Pour tout ce que nous en savons, Abu Thuraya, handicapé, pourrait avoir choisi de devenir “martyr”, en se faisant éventuellement tué par ses camarades du Hamas, dans le but de provoquer exactement ce même genre de réaction de la part de l’ONU et des médias. Ce peut aussi être une façon de faire toucher à sa famille une pension en tant que “victime de l’occupation”, à hauteur de plus de 1.000 €.

C’est farfelu? Peut-être, mais pas forcément.

Une autre photo lors d’une autre manifestation : il y a un détail étrange :

Il n’y a aucun fauteuil roulant qui soit visible.

Les copains d’Ibrahim l’ont sorti de son fauteuil roulant et l’ont placé à même le sol dur où il se tient de lui-même, juste pour que les reporters complices puissent tirer des photos pleines de pathos d’un homme frappé par le handicap qui tient tant à la liberté qu’il en est sorti de lui-même de son fauteuil avec uniquement un drapeau pour le protéger.

La seule raison pour laquelle cette photo a pu être prise est qu’Abu Thuraya voulait se lancer dans sa propre production de Pallywood, d’un pauvre homme sans jambes protestant de façon pathétique tout en restant étrangement immobile.

A -il aussi pu être complice de sa propre mort? Un homme qui n’a pas de perspective de mariage, pas de capacité à combattre et peut se sentir inutile à sa propre cause -excepté en devenant lui-même un martyr?

On n’en a pas de preuve tangible. Ce ne sont que des conjectures. Je n’apprécie pas les théories de la conspiration. Mais il y a plus derrière cette simlple histoire que ce qu’en disent les reportages et il y a une bonne raison à ce que les autorités à Gaza refusent toute transparence.

Mais, évidemment, notre responsable des droits de l’homme n’appellera jamais le Hamas à coopérer. Il ne fait appel qu’à Israël pour laisser venir un tribunal fantoche “valider” ses conclusions établies par avance.

Dernières nouvelles de RT:

Le frère du palestinien a déclaré à Ruptly que Thurayeh savait qu’il ne reviendrait pas vivant de la manifestation . “hier, mon frère m’a dit en mangeant le dîner avec nous  : ‘frère, pardonne-moi. c’est la dernière nuit que vous me verrez. et toi, ma mère, pardonne-moi, et vous, mes soeurs pardonnez-moi, vous tous …’

“il  embrassé la main et de mon père en disant : Papa, pardonne-moi. c’est la dernière soirée où tu me verra, j’ai l’intention de devenir un martyr. J’en ai assez de cette vie, je n’ai pas de jambes et je n’ai rien. Je veux mourir et me reposer de cette vie.”

sa mère a déclaré à Ruptly que son fils voulait “se sacrifier pour la patrie” en ajoutant que  “il est devenu un martyr.” Son père a dit que son fils est mort pour Jérusalem.

 

(h/t Adam L et Tomer qui ont aussi trouvé l’article de RT à l’origine)

Tsahal :

selon l’armée,aucune balle réelle n’a été tirée contre at Thurayeh au cours de la manifestation “extrêmement violente”. De très rares tirs contrôlés ont été portés en direction des principaux instigateurs ,” a déclaré un porte-parole de Tsahal à +972 Magazine, lundi. “Les hommes de troupe ont reçu une autorisation préalable avant de tirer chaque balle, de la part d’un commandant de haut-rang sur le terrain. Aucune munition chargée de poudre n’a visé Abu Thuraya.”

  • Mercredi 20 Décembre 2017
  • Elder of Ziyon
  • Adaptation : Marc Brzustowski

7 Commentaires

  1. ET une pierre de plus contre Israël,c’est si simple d’incriminer l’armée
    Quand on est dans un fauteuil roulant on reste à la maison ,c’est comme quand on montre à la TV des femmes en larmes (sur commande)

  2. Une nouvelle affaire AL-DURAN ? Encore ?
    Aprés la ceinture d’explosifs, voilà le “martyr assisté” où un proche du futur martyr l’assassine.
    Ils n’ont pas froid aux yeux, ces ânes d’arabes.
    Prêts à tout pour enjoliver leur martyrologisme.
    Le Grand Machin (ONU) est déjà à l’affut.
    le Petit Machin (UE) va suivre.
    Les radios et TV (merdias) attendent les rebondissement de ce “meurtre tsahalien”.
    Des dossiers d’instructions sont prêts.

    Si cela n’existait pas, les arabes l’on inventé.
    Trop fort….

  3. Un certain nombre de points communs avec la mise en scène de la “mort” de Mohamed al Dura: l’absence d’autopsie permettant d’identifier les projectiles, le refus du Hamas de fournir le moindre élément de preuve matériel, afin de maintenir l’affaire hors de tout cadre juridique et de laisser aux chacals des média le soin de prononcer la “justice”.

  4. Le propre de l’onu,Israël est toujours coupable, et en cas de doute, en cas de manipulation , comme celles organisées par le passé, Israël sera toujours coupable et les palestiniens créateurs du terrorisme mondiale, les victimes, conclusion, Israël doit dire à l’ONU, pourquoi vous n’enquêtez jamais sur les exactions , meurtres , procès sommaires, commis dans les pays arabes…? Israël est une nation démocratiques, la seule du moyen orient, où le droit, même si il n’est pas parfait, est respecté, avec une opposition apte à rèveler, sans contraintes, toutes les erreurs qui seraient commises…ce qu’ils ne se gêneraient pas de faire, au travers des journaux de gauche profondément anti gouvernemental…! si c
    ç’avait été le cas….conclusion les manipulations, pro palestiniennes Israël connaît

  5. Il est mort pour Jérusalem ? comment peut-on maintenir un peuple dans l’ignorance rien que pour posséder la terre du voisin, les Palestiniens ont été embrigadés dans une secte et pour rien au monde ils ne veulent en sortir car ils esperent toujours que le gouvernement les fera sortir de cet éternel “réfugiés”.
    Mais c’est tellement plus rémunérateur d’être réfugié à vie, certains survivent pendant que d’autres vivent de la misère du peuple. !

  6. ‘Choqué par la nouvelle de l’assassinat “incompréhensible” d’un manifestant en chaise roulante, amputé des deux jambes par les forces de sécurité israéliennes, le principal responsable des droits de l’homme aux Nations Unies a appelé le pays à ouvrir une enquête indépendante et impartiale sur cet incident.’

    Il veut une enquete independante et impartiale alors qu’il a deja condamné Israel…
    Mais où ais-je deja vu cela???

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.