Grotto répond à l’avertissement du renseignement : la montée subite du Covid-19 doit être combattue à l’ombre de la pandémie

“Vous pouvez appeler cela une deuxième vague ou non, mais l’infection à coronavirus augmente au rythme de 300 par jour et doit être freinée”, a déclaré dimanche 21 juin le professeur Itamar Grotto, assistant du directeur général du ministère de la Santé, pour répondre aux prévisions de la Direction du renseignement de mille nouveaux cas par jour en juillet et de centaines de morts à l’été. Tout en appelant à plus de restrictions, il a insisté: “Nous ne pouvons pas renverser la situation et nous devons garder l’économie ouverte.” a poursuivi le Professeur. «Nous devons tous apprendre à vivre à l’ombre du coronavirus tout en le combattant du mieux que nous pouvons grâce à des tests et des recherches épidémiologiques, en identifiant les sources d’infection et en portant des masques faciaux.

Itamar Grotto

Contre une large critique de ses conclusions comme manquant de données scientifiques, la Direction du renseignement a publié dimanche un rapport de suivi, avertissant que la vie en communauté dans des espaces fermés représentait le plus grand danger d’infection. Le public doit être informé du danger, a indiqué le deuxième rapport. Les événements doivent être confinés dans des zones ouvertes et le port du masque doit être strictement appliqué. Les gestes barrière pour les personnes partageant des locaux fermés étaient également recommandés.

Samedi soir, le Centre national de données sur les coronavirus de la Direction des renseignements a averti que l’augmentation du niveau d’infection à coronavirus, si elle se maintenait, entraînerait un millier de nouveaux cas par jour en un mois et plusieurs centaines de morts – à moins que de nouvelles restrictions ne soient imposées.

Le Centre a sonné l’alarme après avoir confirmé qu’Israël subit sa deuxième vague de la maladie avec des caractéristiques différentes mais tout aussi graves. Le nouveau pic d’infection appelle à réfléchir à la préparation d’un deuxième confinement malgré les dommages que cela représenterait pour l’économie. Le Centre indique qu’il est possible d’éviter ce problème au moyen de certaines mesures urgentes. Elles comprennent le réexamen des décisions les plus récentes de réouverture de l’économie; une application plus stricte des règles de santé, plus d’information du public; rétablir les centres de quarantaine dans les hôtels; et stimuler les tests épidémiologiques et la recherche pour couper court aux chaînes d’infection.

Le rapport tient pleinement compte du prix économique des restrictions renforcées, mais affirme que si les autorités agissent rapidement et de manière décisive, les retombées économiques et sociales peuvent être relativement modérées. Mardi dernier, après que le centre a appelé à un nouvel arrêt de l’assouplissement des restrictions, les ministres sont néanmoins allés de l’avant et ont approuvé la réouverture des théâtres et des lieux de divertissement.

De vendredi à samedi, 304 autres cas ont été signalés, ce qui porte le total à 20 500, dont 4 300 cas actifs. Parmi eux, 40 sont dans un état grave, dont 28 sont sous respirateurs.

Grotto responds to Intel warning: Covid-19 surge must be fought

2 Commentaires

  1. Pourquoi un tel affolement?
    Il y a traitement efficace dans 85% des cas : HCQ ( que tout le monde connait) + Azitromycine ( tout aussi connu ) . Alors que les gens ont l’habitude de prendre des cachets dès qu’ils ont un pet de travers , surtout les antibiotiques, là c’est le blackout , en Israël. Il y a un manque de raison . Un manque de bon sens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.