Camilla Harris voulait attaquer Israël de toutes ses forces et c’est alors que le drame a commencé.

Selon un rapport de NBC News, le Conseil de sécurité nationale a édulcoré le discours de Kamala Harris sur Gaza avant sa présentation. C’est ce qu’ont déclaré des responsables de l’administration américaine. Le bureau du vice-président a nié tout adoucissement.

Des responsables du gouvernement américain ont déclaré que le Conseil de sécurité nationale avait adouci le discours de Kamala Harris sur Gaza avant sa présentation, a rapporté NBC News aujourd’hui (mardi).

Trois responsables américains actuels et un ancien responsable américain ont déclaré que le Conseil de sécurité nationale avait coupé certaines parties du long discours de Harris. Le bureau du vice-président a nié que le texte ait été édulcoré.

La version originale du discours de Harris, qui a été envoyée au Conseil de sécurité nationale pour examen, était plus dure envers Israël à propos de la situation humanitaire désastreuse dans la bande de Gaza et de la nécessité d’une aide supérieure à celle qu’elle a finalement fournie, selon l’une des sources.

Deux responsables américains ont déclaré que le projet initial appelait plus directement Israël à autoriser immédiatement davantage de camions d’aide. L’un d’entre eux a décrit le langage original de Harris comme étant fort mais non controversé. Les responsables ont déclaré que les changements étaient des changements de ton et non de politique, et que les commentaires de Harris sur le cessez-le-feu – qui ont été largement médiatisés – faisaient écho aux paroles de Biden deux jours plus tôt et à la position de l’administration sur la guerre. Interrogée sur les informations selon lesquelles le discours de dimanche aurait été atténué et moins agressif, Kirsten Allen, directrice des communications de Harris, a déclaré : « Ce n’est pas exact. La vice-présidente a estimé qu’il était important de s’attaquer à la situation humanitaire désastreuse à Gaza, à la lumière des développements récents, et de réitérer l’appel de notre administration au Hamas pour qu’Israël accepte les termes de l’accord sur les otages ».

Dans le même temps, le président américain Joe Biden a écrit : « Nous sommes déterminés à tout mettre en œuvre pour fournir une aide supplémentaire à Gaza, qui en a désespérément besoin. Nous ne resterons pas à l’écart, nous n’abandonnerons pas. »

JForum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Merci

Qu’ils arrêtent leurs conneries, les démocrates, parce que D leur enverra une punition à chacun, et ça sera pas beau à voir Pourim c’est bientôt il va y avoir surprise pour tous les antisémites…

Guidon

C’est vraiment le bordel chez l’administration Biden. Une chose paraît évidente, ils veulent empêcher à tous prix une victoire israélienne mais quelque chose les bloque. C’est ça l’allié américain ?

Richard Malka

Ils veulent aveuglément une coalition au Moyen-Orient contre l’axe Russe-Iran chine et cela sur le dos d’Israël….. heureusement Bibi est assez coriace pour ne pas céder à leur exigences alors ça les frustre, ….