L’Industrie Aéronautique Israélienne Brille à Berlin Malgré le Boycott Français

Contrairement à la France, qui a exclu les entreprises israéliennes du salon Eurosatory à Paris, l’Allemagne a accueilli un stand israélien lors de son salon de l’aéronautique actuellement en cours à Berlin. Les industries aéronautiques israéliennes, incluant les sociétés Elbit et Rafael, y sont bien représentées.

Le chancelier allemand, Olaf Scholz, a même pris le temps de saluer les représentants israéliens lors de sa visite au salon mercredi. Amir Peretz, président de l’industrie aéronautique israélienne, a exprimé sa gratitude envers les autorités allemandes pour leur accueil chaleureux et le respect témoigné.

L’Allemagne est en effet un client important pour l’industrie de défense israélienne. Parmi les achats notables figurent le système de défense anti-aérienne Hetz, utilisé avec succès lors d’une attaque iranienne contre Israël, ainsi que des drones équipés de technologies de pointe.

En revanche, la France a choisi de boycotter les entreprises israéliennes lors du salon Eurosatory, une décision qui n’a pas particulièrement perturbé les responsables des industries de défense israéliennes. Yoav Turgeman, directeur de Rafael, a déclaré à la chaîne Kan que bien qu’Eurosatory soit une exposition importante, elle n’est pas indispensable. Il a souligné que Rafael participe à plus de 40 expositions internationales et que leur carnet de commandes est bien rempli, indépendamment des décisions politiques françaises.

Le jour de l’ouverture d’Eurosatory à Paris, d’où Israël a été exclu par décision du Président Emmanuel Macron, le ministère israélien de la Défense a publié des chiffres record pour les exportations de défense en 2023. Pour la troisième année consécutive, Israël a battu son record avec des exportations atteignant 13,71 milliards de dollars, soit environ 49 milliards de shekels. Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a attribué ce succès aux industries de défense israéliennes et à leurs innovateurs talentueux.

La région Asie-Pacifique reste le principal marché pour les systèmes d’armes israéliens, représentant 48 % des exportations de défense en 2023, en hausse par rapport à 30 % l’année précédente. L’Europe suit avec une augmentation notable de 29 % à 35 %.

Les exportations sont dominées par les systèmes de défense aérienne, les missiles et les roquettes. Des contrats majeurs incluent la vente du système Arrow à l’Allemagne pour 3,5 milliards de dollars et la vente du système Barak-8 à l’Azerbaïdjan pour 1,2 milliard de dollars. D’autres ventes significatives incluent des fusées Elbit aux Pays-Bas et à divers autres pays.

Les exportations de systèmes radar et de guerre électronique représentent 11 %, suivies des munitions et matériels de lancement (11 %), des munitions et armements (8 %), de la surveillance et de l’optronique (5 %), des véhicules et automobiles de combat blindés (5 %), de l’information et du cyber-renseignement (4 %), des drones (4 %), des TIC et systèmes de communication (4 %), ainsi que des plateformes marines et systèmes (1 %).

Malgré ces succès, le rapport mentionne une baisse significative des exportations de défense vers les pays des Accords d’Abraham, notamment les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Maroc, qui ont chuté de 29 % à seulement 3 % en 2023, un chiffre inférieur à celui de 2021, avant la signature des accords de paix.

En conclusion, bien que la France ait choisi de boycotter les entreprises israéliennes, l’industrie de défense israélienne continue de prospérer, notamment grâce à des partenariats solides avec des pays comme l’Allemagne et des succès commerciaux sur les marchés mondiaux.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Patrick Lévy

La politique de Macron est vraiment bizarre; il devrait relire ce qui c’est passé en 1967 avec les Mirage français !

Guy Poron

Macron, de grosse gourde en gourde magistrale! Il est temps pour lui de quitter l´Elysée qu´il a bien terni, sinon on l´y aidera!

Patrick

Israël doit rapidement fabriquer ce qu’elle achète de la France, à ma connaissance ce n’est pas grand-chose et se mettre ensuite en concurrence directe avec ces produits. Israël reçoit trop de menaces de boycottes de la gauche/Francarabia : LFI, NUPES etc. pour ne pas s’en soucier !!!
 

Madeleine

Le Président de la France toujours aussi antisémite 80 ans après avoir envoyé 76.000 Juifs, dont 11.000 enfants, à la mort, se permet, sur le conseil d’un saltimbanque arabe, de ne pas participer à la manifestation contre l’antisémitisme et annule la tenue du stand israélien sur les nouvelles techniques et les armes de défense.