Rapport/Bordure Protectrice: l’armée contre-attaque et dément toute négligence

IDF Chief of Staff Benny Gantz arrived at Tapuah Junction after learning of a shooting attack on Border Policeman stationed at the junction June 2, 2014
IDF Spokesperson
Tsahal dément avoir minimisé la menace des tunnels et avoir agi sans concertation avec l’échelon politique

L’armée israélienne a tenu à s’exprimer mardi, via un communiqué, sur le rapport du contrôleur de l’Etat, très critique envers les institutions politique et militaire concernant l’opération Bordure Protectrice menée contre le Hamas à Gaza à l’été 2014.

À la veille de l’opération, l’armée israélienne disposait d’informations importantes concernant la majorité des tunnels offensifs des terroristes du Hamas ainsi que sur l’étendue du réseau souterrain, indique le communiqué qui contredit le rapport.

Selon des officiers de l’armée israélienne, celle-ci a agi en concertation avec les responsables politiques israéliens, contrairement à ce que stipule le rapport. Il a été décidé suite à ces nombreuses concertations qu’il s’agissait d’une menace sérieuse, ajoutent ces officiers.

De plus, lors des réunions du Cabinet de sécurité, Tsahal a défini la menace des tunnels comme l’une des cinq principales menaces pour l’État d’Israël, affirme l’armée.

Par ailleurs, avant l’opération, la direction des renseignements de l’armée a déployé des efforts et des ressources de collecte de renseignements systématiques à grande échelle pour résoudre le problème des tunnels. Ces efforts ont permis aux forces d’infanterie de localiser la majorité des tunnels et de révéler leurs itinéraires, souligne le communiqué.

L’ancien chef d’Etat-major, Benny Gantz, le Premier ministre israélien, Benyamin Nentanyahou et le ministre de la Défense, Moshe Yaalon
AFP

En ce qui concerne le renforcement des effectifs pour faire face à cette menace, l’armée affirme avoir investi massivement, plus de 2 milliards de shekels, dans des exercices d’entraînement et de la technologie afin de doter les soldats des meilleurs outils disponibles.

Il convient de noter que la question des tunnels est une priorité absolue pour l’armée israélienne, précise le communiqué, et que les militaires ont déjà commencé à mettre en pratique la majorité des commentaires et suggestions du rapport.

Les deux dernières années et demie qui ont suivi l’opération Bordure Protectrice ont été parmi les plus calmes à la frontière entre Israël et Gaza depuis 1967.

Au cours de cette période, l’armée israélienne a travaillé de manière cohérente pour faire face à la menace du réseau souterrain du Hamas et apporter une solution technologique au problème, souligne l’armée.

Par ailleurs, le communiqué affirme qu’aucune solution existante proposée, technologique ou autre, n’a été négligée avant l’opération.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.