Bennett: Nous devons renforcer notre campagne en Syrie

2
586

Bennett: Nous devons renforcer notre campagne en Syrie

Selon le ministre de la Défense, il existe une fenêtre d’opportunité de frapper durement l’Iran en Syrie.

Le ministre israélien de la Défense, Naftali Bennett, regarde le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une visite à une base de l'armée israélienne sur les hauteurs du Golan occupées par Israël, le 24 novembre 2019 (crédit photo: ATEF SAFADI / POOL VIA REUTERS)
Le ministre israélien de la Défense, Naftali Bennett, regarde le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’une visite dans une base de l’armée israélienne sur le plateau du Golan sous souveraineté Israélienne, le 24 novembre 2019
(crédit photo: ATEF SAFADI / POOL VIA REUTERS)
Le ministre de la Défense, Naftali Bennett, a déclaré au cours de négociations à huis clos qu’il existe une fenêtre d’opportunité stratégique qui pourrait accroître la pression militaire sur les cibles iraniennes en Syrie. Selon Bennett, Tsahal doit agir de manière plus intensive en Syrie.

Bennett a appelé sa conception de la tactique nécessaire sur le front nord, la technique du “freinage en sortie.” Il a déclaré que la force militaire iranienne était toujours faible et que le danger pour Israël était donc inférieur à ce qu’il serait autrement.

Selon Bennett, la politique actuelle dans laquelle Israël opère ces dernières années, connue sous le nom de “Campagne entre les guerres”, devrait être modifiée afin de nuire à l’établissement de l’Iran en Syrie et dans d’autres régions.

Selon Bennett, il existe maintenant une opportunité de freiner l’Iran et même de le faire quitter la Syrie. Cela va de pair avec les sanctions américaines qui nuisent déjà sérieusement à l’économie iranienne.

“Si nous n’agissons pas aujourd’hui et ne profitons pas de la fenêtre d’opportunité”, explique Bennett, “dans un avenir plus lointain, le risque sera plus grand et ils pourraient alors paralyser certaines de nos initiatives, en raison de leur capacité militaire qui va se développer. En outre, une action militaire offensive parallèlement (couplée) à l’augmentation des sanctions économiques américaines et à la pression politique, voilà ce qui pourrait pousser l’Iran hors de la Syrie. “

Traduit par Alex Winston

 

2 COMMENTS

  1. La retenue actuelle est due à ces élections qui ne débouchent sur rien, sauf à la destruction d’un homme qui est celui dont Israël regrettera plus tard son manque de reconnaissance à son égard.
    Bien sûr qu’il faudra confronter ces terroristes iraniens et les repousser au diable s’il existe.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.