Bombes sous des jeeps de Tsahal et tirs nourris : la bataille de Jénine

L’incident survenu mercredi soir en Cisjordanie qui a vu un officier de sécurité palestinien tué par les forces israéliennes est un événement alarmant, tel qu’on n’en a pas été vu dans la région depuis longtemps; comment les troupes arrivées pour démolir la maison d’un terroriste se sont-elles retrouvées prises en embuscade sur tous les fronts?

Yoav Zitun|
Publié le: 02.06.20, 23:33
Avec une nouvelle vague de violence secouant la Cisjordanie et Jérusalem au cours des dernières 24 heures, l’incident de sécurité le plus alarmant s’est produit à Djénine. Une ville palestinienne qui, au cours de la dernière décennie, s’est transformée d’un centre terroriste à un bastion économique relativement calme dans la région.
Par une décision assez bizarre, compte tenu des tensions dans la région suite au dévoilement du plan de paix américain au Moyen-Orient, les services de sécurité ont opté pour la nuit de mercredi afin de procéder à la démolition partielle d’une maison appartenant à la famille d’un terroriste qui a assassiné le rabbin Raziel Shevach en janvier 2018. Bien que la maison ait été démolie dans le passé, la structure a été reconstruite, ce qui a incité Tsahal à raser des parties du bâtiment pour la deuxième fois.

הריסת בית המחבל אחמד קונבע בג'נין

Des soldats des FDI à l’extérieur de la maison à Jénine
( Photo: Unité du porte-parole de Tsahal )
Des soldats de la brigade Nahal de Tsahal, appuyés par des tireurs d’élite et des soldats du Corps de génie de combat, sont arrivés sur le site dans la nuit de mercredi à jeudi.
Avant d’arriver sur les lieux, les forces ont apparemment reçu des informations de renseignement selon lesquelles un groupe militant était actif dans la région et pourrait tenter de tendre une embuscade aux troupes.
Personne, cependant, ne s’attendait à être pris au piège par des tirs nourris dès les premières minutes de l’opération.
Selon les premiers rapports des soldats sur les lieux, au moins quatre groupes masqués, vêtus de noir, ont commencé à leur tirer dessus avec des fusils d’assaut AK-47 et M-16 dès l’arrivée des troupes dans la région.

הריסת בית המחבל אחמד קונבע בג'נין

Des creuseurs des FDI sur le site
( Photo: Unité du porte-parole de Tsahal )
Les coups de feu étaient accompagnés d’une foule de 200 personnes lançant des pierres, des cocktails Molotov et des explosifs sur les soldats.
Les tireurs d’élite de Tsahal qui ont pris position sur les toits des bâtiments du quartier, ont commencé à riposter contre les jihadistes, ce qui a provoqué un échange violent qui a duré près de deux heures.
De plus, des explosifs – en quelque sorte placés sous les véhicules militaires – ont commencé à exploser pendant la bataille. Selon l’enquête initiale, le combat s’est terminé vers 3h30 du matin, lorsque les forces israéliennes ont finalement été évacuées de la zone.
L’enquête indique que les deux Palestiniens tués lors de l’incident étaient des hommes armés. L’un d’eux était membre des forces de sécurité palestiniennes, mais son niveau d’implication dans la lutte n’est pas clair.
Selon les témoignages de certains soldats de Tsahal qui ont participé à l’opération, le Palestinien est sorti à plusieurs reprises du poste de police voisin, brandissant son arme et se tenant à bonne distance des jihadistes.
Cependant, une vidéo est apparue montrant le policier en train d’être abattu à l’entrée du poste, entouré de ses collègues officiers, tous armés d’AK-47 mais aucun n’a été vu en train de riposter.
L’incident fait toujours l’objet d’une enquête et les forces de sécurité israéliennes continuent de s’entretenir avec les responsables de la sécurité palestinienne afin de bien comprendre les circonstances afin de tenter de calmer la situation.

5 Commentaires

  1. D’accord avec Pierre , le temps est peut-être venu d’annexer enfin la cisjordanie pour redevenir Judée Samarie et effectivement déplacer la population en Jordanie ! Je dis peut-être des bêtises, mais on reviendrait aux frontière Bibliques il n’y aurait peut-être plus de problèmes ? B »H’

  2. Le temps est peut-être venu d’annexer enfin la cisjordanie pour redevenir Judée Samarie et effectivement déplacer la population en Jordanie ! Je dis peut-être des bêtises, mais on reviendrait aux frontière Bibliques il n’y aurait peut-être plus de problèmes ? B »H’

  3. LA SEULE SOLUTION,L’ANNEXION !!!!!D’AUTANT PLUS QUE LE TEMPS PASSE ET LE MONDE ENTIER SE REND COMPTE QUE LE PEUPLE PALESTINIEN N’A JAMAIS EXISTE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.