Antisémitisme: Donald Trump fustige le Parti démocrate

2
1000

Photo Yonatan Sindel / Flash 90

Le président américain a fustigé par tweet le Parti démocrate au Congrès après l’échec d’une motion condamnation des propos antisémites répétés d’Ilhan Omar, représentante démocrate du Minnesota.

Mercredi en effet, en raison de fortes divergences, le Parti démocrate, pourtant majoritaire à la Chambre des Représentants, a fait reporter le vote d’un texte condamnant l’attitude de l’élue musulmane.

Ces divergences au sein du Parti démocrates sont dues au refus de certains élus de soutenir la motion, parmi eux le sénateur du Vermont, Bernie Sanders. Il a expliqué son refus avec un argument « qui vaut ce qu’il vaut »: « Je crains que le fait de cibler ainsi Ilhan Omar ne soit destiné à étouffer le débat »…

Le président Trump a écrit: « Il est honteux de constater que les représentants démocrates n’aient pas réussi à faire adopter une position ferme contre l’antisémitisme. L’antisémitisme a été le carburant d’horreurs qui se sont déroulées durant l’Histoire, et il est incompréhensible qu’ils (les Démocrates) ne luttent pas contre lui ».

Ilhan Omar a déjà à plusieurs reprises tenu des propos non seulement anti-israéliens mais clairement antisémites, avec des thèmes comme la double-allégeance, ou la « puissance de l’argent juif ».

Au début du mandat de Donald Trump, le Parti démocrate mais aussi hélas une bonne partie de la communauté juive américaine, traditionnellement acquise à ce parti, accusaient Donald Trump d’être antisémite et de susciter l’antisémitisme.

Une accusation qui sonne particulièrement faux depuis, avec le glissement du parti vers la gauche et les propos tenus par nombre de ses membres, dont Rashida Tlaib et Ilhan Omar, nouvelles élues au Congrès.

Shraga Blum

Source: lphinfo

 

La représentante du Minnesota à la Chambre des Représentants a une nouvelle fois créé le scandale au Congrès américain.

FILE – In this Jan. 16, 2019 file photo, Rep. Ilhan Omar, D-Minn., walks through the halls of the Capitol Building in Washington.  (AP Photo/Andrew Harnik, File)

Lors d’une séance de la Commission des Affaires étrangères de la chambre, Ilhan Omar a repris un vieux poncif antisémite en accusant les élus pro-israéliens au Congrès de double allégeance.

En évoquant le puissant soutien à Israël au Congrès elle a déclaré: “Je veux évoquer l’influence politique dans ce pays qui dit qu’il est normal que des gens poussent à prêter allégeance envers un pays étranger ».

Le président de cette prestigieuse commission, Eliot Engel, juif lui-même, a vivement réagi et a demandé (en vain) à la représentante démocrate de présenter ses excuses pour “ses propos scandaleux et blessants” et “son infame insulte anstisémite”.

Engel a rappelé que ces propos d’Ilhan Omar surviennent quelques semaines à peine après qu’elle ait employé un autre stéréotype antisémite, en accusant le lobby Aipac de payer des membres du Congrès pour acheter leur soutien à l’Etat d’Israël!

Cette foi-ci, le président Donald Trump a tenu à réagir lui-même en écrivant sur son compte Twitter: “La représentante Ilhan Omar est une nouvelle fois sous le feu après ses terribles commentaires sur Israël. Des organisations juives ont lancé une pétition à l’attention de la présidente de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, afin d’exclure Ilhan Omar de la Commission des Affaires étrangères. Triste journée pour Israël!”

Depuis leur entrée au Congrès au mois de novembre dernier, les deux nouvelles élues musulmanes, Ilhan Omar et Rashida Tlaib ne ratent pas une occasion d’utiliser la tribune qui leur est offerte pour lancer des attaques contre l’Etat Israël et ses partisans américains.

2 COMMENTS

  1. @Ixiane
    l’Amérique musulmane, c’est pour quand ? Mais pour très bientôt ! C’est la seule force capable de déraciner l’enracinement juif dans certaines nations comme la France et les USA où demeure l’autre moitié du peuple d’Israël.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.