Annexion : l’opposition d’intellectuels juifs français

Le 18 juin 2020, des personnalités et organisations juives ont publié un article (dans le quotidien « le Monde ») appelant à « agir au plus vite pour qu’Israël renonce à son projet d’annexion ». Cet « appel contre l’annexion » émane d’éminentes personnalités comme Anne Sinclair, Benjamin Tora, Bernard-Henry Lévy, Alain Finkielkraut, Daniel Cohn-Bendit…outre une cinquantaine d’organisations juives mondiales qui disent s’élever contre la politique menée par le Premier Ministre israélien, Benjamin Netanyahou. De façon laconique, le texte tente d’expliquer  les raisons pour lesquelles il faudrait s’opposer à l’annexion envisagée : les personnalités juives listées dans le document justifient alors leur appel du 18 juin 2020 par des soi disant violations du Droit international qu’elle emporterait, et par la reprise des thèses récurrentes des ennemis d’Israël.

Dans le premier paragraphe intitulé « Tribune », les signataires font part de leur inquiétude « face au projet du gouvernement de procéder, à compter du premier juillet, à l’annexion de certaines parties de la Cisjordanie ». Pour autant, le document ne fournit aucunes explications sur les supposées inquiétudes des intéressés. Il est simplement lancé, sans autres précisions, qu’un « tel projet porterait atteinte au droit du peuple palestinien » et défigurerait le projet sioniste visant à l’établissement d’un Etat juif et démocratique (sic).

Bien évidemment, l’appel des intellectuels français se contente de reprendre quelques « banalités », dénuées de tout fondement. Rappelons pour mémoire que les parties de la Cisjordanie objet de l’annexion sont peuplées exclusivement de populations juives. En outre les territoires concernés sont déjà administrées et contrôlées exclusivement par Israël (en vertu des accords israélo palestinien de paix), et depuis, peu, soumis à la Loi israélienne. On ne voit dès lors pas en quoi l’annexion et leur intégration officielle dans le territoire israélien porterait atteinte au droit du peuple palestinien. Corrélativement, il n’est pas précisé en quoi cette opération porterait atteinte au projet sioniste. Le sionisme était une vision tendant à la création d’un Etat national juif, indépendant, au Moyen Orient. L’assiette territoriale relève d’une décision politique qui n’a rien à voir avec l’aspiration sioniste qui a permis à l’Etat d’Israël de voir le jour. Il ne suffit donc pas de lancer quelques contrevérités, cautionnées par d’éminentes personnalités médiatiques françaises, pour en faire des vérités universelles.

L’appel du 18 juin avance également que « l’annexion unilatérale serait contraire au Droit international et contreviendrait à toutes les résolutions du Conseil de sécurité relative au conflit israélo-palestinien, en particulier la résolution la résolution 2334 du 23 décembre 2016 ». Il n’en est rien : la résolution 2334 condamne « toutes les mesures visant à modifier la composition démographique, le caractère et le statut du Territoire palestinien occupé depuis 1967… ». Or, c’est bien cette résolution qui viole le Droit itnernational : elle se réfère à la résolution de l’AG de l’Onu du 6 mai 2004 qui a inventé « le statut du territoire palestinien occupé y compris Jérusalem Est » en parfaite violation des accords israélo palestiniens d’Oslo (opposables à l’Onu) qui ont organisé les prérogatives entre palestiniens et israéliens sur la Cisjordanie, sans jamais la considérer comme un « territoires palestinien occupé ».

Il ne suffit pas d’inventer un concept absurde, en 2004, étranger à la réalité géopolitique, pour en faire un principe de Droit international. C’est exactement ce qu’a rappelé l’architecte du « Deal du siècle » américain, Jason Grinblatt, lorsqu’il a interrogé le Ministère français des Affaires Etrangères (le 28 juin 2020) sur le point de savoir si les Etats-Unis violaient le Droit international en reconaissant Jérusalem unifiée en tant que capitale d’Israël, en y déplaçant l’ambassade des Etats-Unis, ou encore en ayant validé l’annexion israélienne du plateau du Golan.

Pour les signataires de l’appel du 18 juin 2020, « l’annexion unilatérale signifierait la fin de la solution à deux Etats et anéantirait tout espoir du peuple palestinien de parvenir à l’autodétermination par des moyens non violents ». Il n’en est bien évidemment rien : les palestiniens disposent de différents territoires notamment les zone A et B (et d’une partie de la zone C amenée à leur être transférée), pour exercer leur droit à l’autodétermination. En outre, ils disposent déjà de la bande de Gaza sur lequel ils s’autodéterminent avec un gouvernement, des députés, une police et une philosophie nationale, en l’occurrence la destruction de l’entité sioniste. L’on ne voit dès lors pas en quoi l’annexion (ou plutôt la déclaration de souveraineté) sur des territoires cisjordaniens peuplés de juifs priverait les palestiniens de s’autodéterminer de façon non violente, puisque c’est déjà partiellement le cas.

Pour les grands moralisateurs juifs français, « Il est vain de croire que la réalité sur le terrain l’emporte toujours et à jamais sur le droit international ». Une fois encore, il s’agit d’une erreur d’analyse. Il ne s’agit pas de conceptualiser des thèses absurdes et de les présenter comme relevant du Droit international pour que ce soit le cas. La seule réalité juridique internationale est celle découlant des accords de paix israélo palestinien d’Oslo et non les résolutions récurrentes depuis 2004 qui affirment que la Cisjordanie (bien sans maître) serait « le territoire palestinien occupé ». Un mensonge juridique n’a jamais créé de Droit.

L’appel du 18 juin 2020 rappelle également la teneur d’une pétition signée par 300 officiers de l’armée du Mossad et de la Police pour qui «  l’annexion déclenchera une réaction en chaîne sur laquelle Israël n’aura aucun contrôle, conduisant à l’effondrement de l’Autorité palestinienne. Cela imposerait en retour qu’Israël prenne le contrôle total de toute la Cisjordanie et assume la responsabilité directe de l’existence de 2,6 millions de Palestiniens ». Que les responsables de la sécurité israélienne mentionnés dans le document se rassurent. Si l’Autorité palestinienne s’effondre, les palestiniens pourront toujours organiser des élections, dans le cadre de leur auto détermination. A défaut, la démonstration serait faite de l’incapacité palestinienne à s’autodéterminer.

En tout état de cause, Israël ne sera jamais tenu de prendre en charge les 2.6 millions de palestiniens vivant dans les zones cisjordaniennes sous contrôle palestiniens. Si les palestiniens sont dans l’incapacité de le faire, il appartiendra à la communauté internationale, d’y procéder. Israël ne saurait s’immiscer dans les affaires internes d’un peuple avec lequel il n’a rien à faire. Si les palestiniens ne parviennent pas à s’autogérer, le monde prendra acte qu’ils ne constituent pas un peuple capable de disposer de lui-même.

Le dernier thème abordé est intitulé « Le souci de l’avenir ». Y sont évoqués le risque de déstabilisation de la Jordanie, « fortement peuplé de réfugiés palestiniens » et le désaccord de l’Egypte qui pourraient tout deux reconsidérer les traités de paix avec Israël. Il est également rappelé le statut des palestiniens résidant en zone C annexée qui ne prendraient pas la citoyenneté israélienne (comme c’est le cas des palestiniens résidant à Jérusalem). Enfin, il est affirmé le risque de délégitimation d’Israël, induit, sur le plan international, et le fossé avec les juifs de diaspora attachés aux principes des droits de l’homme et de la démocratie (sic). Une fois encore, que les intellectuels juifs français se rassurent : l’annexion envisagée est parfaitement légitime et conforme au Droit du peuple juif à disposer de lui-même.

17 Commentaires

  1. Ils ” pensent ” tellement qu’ils oublient qu’ils sont Juifs .

    Ne nous faisons aucune illusion , certains comme en 40 vont le leur rappeler .

  2. je proteste!!

    on a oublié le singe trés savant Attali

    cet impénitent bavard qui conseille les présidents , comme son pote le tout petit Minc, qui a ruiné le Crédit Lyonnais

    punaise! cette bande d’ une petite cinquantaine de matuécouté fait bien plus de tort aux juifs “normaux” qui sont comme vouzémoi, des Français discrets et qui savent qu il vaut mieux , en ces temps, ne pas suivre les “privilégiés” ces gamellards toujours en peine d’ un micro complaisant

  3. Bonjour
    Qelqu’un peut me dire pourquoi aucun député du gouvernement Israelien ne réagit
    pas à toutes ces provocations des Europenns qui ne s’arrete pas de parler de lAnnexion.
    Ils faut qu’ils revoient leur cahier d’histoire et ouvrir les yeux sur le contenu exacte
    du Droit International.

  4. Comment peut on comprendre qu aucune personnalite du gouvernement ne reagisse
    a toutes ces provocations des europenns qui ne cessent de menacer ISRAEL en cas
    d annexion
    C est un peu etonnant ?????????

  5. Soyez indulgents, ils ne peuvent pas dire ce qu’ils pensent (un peu comme les juifs iraniens, “très heureux” de vivre dans la République islamique d’Iran..). Et puis tous ces juifs ne sont pas à mettre dans le même sac. Certains sont plus attachés à Israel et à leur identité juive que d’autres juifs, assimilés ou en voie d’assimilation.

  6. bravo a Edmond

    toujours aussi convaincant et donnant des sources et informations précis

    bizarrement je n’ ai jamais rencontré un seul de ces “juifs” dans une syna le jour du Yom kippour

    juifs d’ opportunité ! actuel “judenrat” qui donne un avis sur Israel que personne ne lui demande

    allez, tas de frétilleurs du croupion inutiles!
    vous etes RIEN !! polémistes, penseurs,philosophistes,hommes et femmes de cour,habitants de la place des vosges

    la syna de la place des vosges communique avec le syna des Tournelles , dont le président est Marc Sion Zerbib, fidèle au poste tous les shabés, et a tous les Kippour

    un homme , un vrai, un Mensch ! et en prime un excellent urologue, chirurgien admiré du pavillon Albaran a l’ hopital Cochin

    kol hakavod Marc

    ps: et je ne parle pas du tort que causent aux vrais juifs tous ces juifs de basse cour…prêts a tout pour une déco, un emploi comme celui de l’ immonde Jakette Longue, voire même une poignée de riz jetée a la volée (cf kouchner)

    • Vous m’enlevez les mots du clavier, le Chat Dort. Ces peu estimables personnages (le les qualifierais volontiers de méprisables) se sont “rappelé” qu’ils sont juifs (en quoi ?) uniquement lorsqu’il s’est agi, avec la complicité agissante du torchon, de nuire, une fois de plus, à Israël.

  7. Ces intellectuels devraient avoir honte de leur tribune. En quoi le fait qu’ils soient juifs leur donne un droit particulier pour critiquer Israel ? Ils ont le droit de ne pas être d’accord avec Netanyahou et ils ont le droit de l’exprimer comme ils le souhaitent, mais de grâce qu’ils ne le fassent pas en tant que juifs qui à ce titre s’autorisent de donner des leçons à Israel et au peuple juif resté fidèle au judaisme.

    Ces juifs de cour sont les derniers dans leurs lignées. Hélas ils ont quitté le Judaisme depuis longtemps, et pensent qu’être juif c’est juste dans la pensée sans les contraintes de la transmission et de l’adhésion à la Thora, qu’on soit très religieux ou pas du tout. Après eux, et je leur souhaite d’arriver à 120 ans, il ne restera rien.

  8. Des idiots utiles (soit-disant intellectuels) , et ce CON-bendit communiste, qui denigre Israel . Se sont-ils élevés contre les attentats des “palestos”, combien de morts ont-ils sur la conscience, à force de soutenir les terroristes.

  9. Pour fair court, disons simplement que cette bande de gugusses fait certainement partie de ce que l’on appelle le “JCALL” .
    En France, George Soros finance le CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France), les « Femen » (troupes d’Ukrainiennes anarchistes), JCall (association vouée à détruire Israël en agissant auprès des juifs assimilés) et « le cercle de la philanthropie familiale », une fondation qui a pour but de semer le désordre.
    source: https://www.nuitdorient.com/n3647.htm

  10. Bravo d’insister, cher Maitre. Vous l’avait dit et redit mainte fois.
    Mais voici que cette situation rappelle singulièrement le comportement des “espions” envoyés pour explorer la terre de Canaan avant sa conquête…
    Ils avaient peur de troubler leur quiétude, nourris, logés, blanchis, vêtus et éduqués, enseignés dans le désert… (‘voir dans les Nombres)
    Ces défaitistes sont vedettes ici.
    Qu’ils se ressaisissent !
    Pensent-ils” Vraiment”qu’Ysraël existe par son armée ? Ou par l’assistance des Nations ?
    Ne voient-ils point le côté insolite, et irrationnel de l’installation, et de la survie de ce peuple, réchappé des fourneaux de l’histoire ?
    De débris, les voilà jalousés enviés, et haïs de ce que le Seigneur, à nouveau, les a pris sous Son aile.
    IL précipitera, celles-là, les unes contres les autres, jusqu’à ce que Son peuple, Son Fils aîné, soit à l’abri sur Sa terre, et qu’elles reconnaissent, enfin, Son Nom, unique, et viennent L’adorer dans cette maison reconstruite de Prières, pour tous !

  11. Vous avez lu leurs noms : ils ne sont plus des juifs et ne sont jamais présents dans notre communauté mais se servent de leur judéité pour signer des pétitions par ordre de j.street ou J.call dont ils sont bien rémunérés par cette organisation juive gauchiste et vendue aux financiers arabes
    Quant à ces bobos vautrés dans leur apparemment résidentiel avec maison secondaire à marrakrpech ou ailleurs , n’y ils compris un seul instant qu’ils sont des idiots utiles mais pourront aller dans les pays arabes comme les salauds intéréssés Lévy , Stora qui au passage en tant que grand historien de l’Algérie a oublié les massacre de 50000 pieds noirs le 5/6/62+à Oran et jour de la création de l’Algérie
    Quant à Finkielkraut c’est un bouffon philosophe qui fout la pagaille là où il se trouve et ne sait même pas répondre clairement aux détracteurs d’israel
    Quant à Sinclair qui a changé de nom et ex femme du violeur Strauss khan c’est le pompon bobo qui n’a jamais mis les pieds dans une synagogue b
    Plus les autres ce sont les habitués des pétitions anti juives amis des arabes et haineux envers Israël
    Ils voudraient que les juifs redeviennent leurs esclaves , sans être et juifs errants comme durant 18 siècles avec l’appui des chrétiens et des arabes esclavagistes ou colonialistes
    Donc cette pétition parue dans l’immonde Monde dont les patrons sont milliardaires et fit créé par Beuve Méry pétainiste et collabo formateur en 40-43 des cades pour petain et qui a retourné sa veste , c’est nul et non acceptable voire igoblede taper sur un petit pays démocratique face à 56 pays musulmans dont 26 sont arabes

  12. En ces temps de „Plan de paix du siecle“ entre Israéliens et „palestiniens“, je vois partout le mot „Annexion“
    Je suis désolé de dire que tous ceux (Présidents, Chanceliers, Premiers ministres, hommes politiques, journalistes, etc…) qui prononcent le mot „Annexion“ dans le cas de la souveraineté d’Israel sur la vallée du Jourdain, QU’ILS ONT TOUT FAUX et je le démonrtre:

    1) Voici la définition du mot annexion selon le droit international
    Annexation is the administrative action and concept in international law relating to the forcible acquisition of one state’s territory by another state and is generally held to be an illegal act.

    TRADUCTION:
    L’annexion: l’action administrative et le concept en droit international relatif à l’acquisition forcée du territoire d’un État par un autre État et est généralement considérée comme un acte illégal.
    Or de quel autre Etat Israel aurait pu s’emparer de la „cis-jordanie“ (En réalité la Judée-Samarie)
    La jordanie a renoncé en 1988 d’y exercer son autorité et il n’existe pas d’Etat „palestinien“ dont Israel aurait pris des territoires. Donc tous ceux qui utilisent le terme d’annexion ont tout faux

    2) Après la déclaration de Lord Balfour, Ministre des Affaires Etrangères anglais, le 2.11.1917: ”Il y a lieu de reconnaitre les droits historiques du peuple juif en terre d’Israel” et accorde l’actuel Israel + la Judée-Samarie + la Jordanie (!) au peuple juif. Le 24 Avril 1920 à San Remo, la Société des Nations (ancêtre de l’ONU) valide juridiquement cette décision et donne à la Grande Bretagne un mandat sur la Palestine pour aider les juifs “à reconstituer leur foyer national dans ce pays.”Vous avez bien lu??? À reconstituer!!!  Cette validation n’a jamais été remise en cause et donc la Judée Samarie appartient de par le droit international à Israel.

    Après 1945, les compétences de la Société des Nations en matière de territoires non autonomes sont transférées à l’ONU. En vertu de l’article 80 de sa Charte, les fondements des droits historiques et juridiques juifs établis à la Conférence de San Remo sont confirmés et préservés à jamais.
    Donc par deux fois les juifs recoivent un aval juridique international sur laPalestine (juive!) du Jourdain jusqu’a la mer: En 1920 et 1922 par la Société des Nations et en 1945 par l’ONU.

    Il ne peut y avoir Annexion puisque la Judée Samarie appartient de par le droit international à Israel

    Pour plus de détails:

    1) https://resistancerepublicaine.com/2020/06/09/la-verite-sur-le-conflit-israelo-palestinien-4-colonies-vous-avez-dit-colonies/
    2) https://www.dreuz.info/2020/06/22/vous-avez-dit-annexion/comment-page-1
    3) http://www.cesgoysquidefendentisrael.com/wp/wp-content/uploads/2017/02/manuel-buffalo-1.pdf

  13. La seule utilité de cette intervention est la liste des juifs de cour, qui disent ce que le gouvernement français leur dit de dire.
    La terre d’Israël est notre héritage.
    Les arabes ont des immensités de terres vides dans la région. Celui qui n’est pas content peut aller vivre dans la soixantaine états islamiques dans le monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.