Le parti de droite populiste allemand AfD a annoncé mercredi sa décision d’exclure un de ses élus locaux au centre d’une polémique pour propos antisémites, qui a fait vaciller la direction du mouvement et contribué à sa chute dans les sondages.

Une procédure d’exclusion de Wolfgang Gedeon, du groupe parlementaire de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) au parlement régional du Bade-Wurtemberg, a été initiée par le président du parti dans cette région du sud de l’Allemagne, Jörg Meuthen.

Cette décision met fin à des déchirements internes autour du sort à réserver à l’élu qui, dans un livre intitulé « Le communisme vert et la dictature des minorités », écrit notamment que « le judaïsme du Talmud est l’ennemi intérieur de l’Occident chrétien » et s’étonne que les Allemands trouvent normal d’avoir érigé au coeur de Berlin un mémorial de l’Holocauste.

Cette sortie avait amené M. Meuthen à claquer la porte de son propre groupe parlementaire, avec 13 autres élus, afin de protester contre le refus des autres membres d’exclure l’auteur des propos controversés. Finalement, ces derniers ont accepté mardi d’obtempérer.

Cette passe d’armes a accentué les rivalités au niveau national entre les différents dirigeants et courants de ce parti, qui a beaucoup progressé dans l’opinion ces derniers mois en surfant sur les craintes provoquées par l’arrivée d’un nombre record d’un million de migrants dans le pays en 2015. Elle a opposé en particulier les deux principaux représentants du mouvement, M. Meuthen, et Frauke Petry.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.