Abadeh : la preuve par 9 du développement nucléaire iranien

3
2606

Les révélations de Netanyahu pourraient être la preuve irréfutable de la continuité du programme d’armes nucléaires de l’Iran

Si les assertions d’Israël sur le véritable objectif de l’installation d’Abadeh étaient vérifiées, elles seraient la la preuve tangible irréfutable qui prouverait enfin que l’Iran développe une arme nucléaire en totale violation des traités qu’il a signés.

La révélation faite, lundi, par lepremier ministre Benjamin Netanyahu d’un autre site nucléaire iranien encore opérationnel il y a trois mois, est une grande nouvelle pour la communauté internationale.

Même dans ce cas, les services de renseignement israéliens devront fournir davantage d’informations prouvant que l’Iran avait développé ou avait, au moins, prévu de développer des armes nucléaires sur le site d’Abadeh.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dévoile un site nucléaire secret en Iran (Photo: AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dévoile un site nucléaire secret en Iran (Photo: AFP)

Les images satellitaires de l’installation, avant et après sa découverte, par Israël ne seront pas suffisantes pour influencer l’avis des dirigeants de l’UE, des Russes et des Chinois, signataires de l’accord nucléaire de 2015 avec l’Iran. Cela ne suffira même pas à convaincre l’administration Trump.

L’Agence internationale à l’énergie atomique (AIEA) n’examinera pas les affirmations d’Israël, fondées uniquement sur des photographies aériennes. Comme toujours, les Iraniens nieront ces accusations et les inspecteurs de l’AIEA auront besoin de plus d’informations pour pouvoir procéder.

Mais si davantage de preuves sont fournies, les inspecteurs de l’AIEA pourront lancer une enquête qui pourrait s’avérer embarrassante pour l’Iran, car elle démontrera qu’ils ont, non seulement, violé l’accord sur le nucléaire (le Plan d’action global commun ou JCPOA), mais aussi le Traité de non-prolifération nucléaire, signé par son gouvernement.

Les révélations de Netanyahu sont graves en raison des affirmations constantes de l’Iran selon lesquelles leur enrichissement en uranium est réalisé à des fins civiles, tout en niant qu’il développe des armes nucléaires.

Le président iranien Hassan Rouhani à la centrale nucléaire de Bushehr (Photo: AP)

Le président iranien Hassan Rouhani à la centrale nucléaire de Bushehr (Photo: AP)

L’AIEA et les signataires du JCPOA ont accepté cette affirmation afin de faire signer à l’Iran un accord lui interdisant d’enrichir de l’uranium et du plutonium (nécessaires à la production de bombes nucléaires), et qu’ils ont convenu de limiter l’accord aux possibles applications “militaires” du programme nucléaire iranien.

Si les assertions d’Israël sur le véritable objectif de l’installation Abadeh étaient vérifiées, elles seraient la preuve tangible irréfutable qui prouverait enfin que l’Iran développe une arme nucléaire en violation totale des traités qu’il a signés.

Dans le passé, Israël avait prouvé que de telles armes étaient en cours de développement et avait même montré que l’Iran envisageait de produire une tête nucléaire pour ses missiles, mais cela concernait la période se terminant en 2005.

Les révélations de Netanyahu montreraient que l’Iran viole systématiquement l’accord de 2015 et l’accord de non-prolifération.

L’expérience a montré que les revendications israéliennes n’ont pas changé la position des signataires européens ni de la Russie et de la Chine.

Si les inspecteurs de l’AIEA décident d’utiliser leur prérogative pour organiser une inspection surprise du site d’Abadeh, ild peuvent trouver des résidus radioactifs similaires à ceux trouvés dans «l’usine de tapis» à Turquzabad, à laquelle Israël les a adressés en décembre dernier.

Révéler l’existence de l’installation d’Abadeh est un geste risqué de la part du Premier ministre, car si ses affirmations n’étaient pas validées, elles pourraient être utilisées pour les représenter comme une fausse nouvelle, à une époque où les présidents des États-Unis et d’Iran seraient prêt à entamer des pourparlers.

Les conclusions d’Israël ont été communiquées au secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, et au Premier ministre britannique, Boris Johnson, lors des réunions de Netanyahu à Londres, la semaine dernière.

Cela pourrait être considéré comme un effort israélien visant à entraver d’éventuelles négociations entre Donald Trump et Hassan Rouhani (NDLR : qui répète qu’il n’en veut pas), qui pourraient se réunir dès la fin du mois à l’Assemblée générale des Nations Unies.

Si le président américain persiste dans son intention d’entamer des négociations avec les Iraniens, les nouvelles révélations pourraient bien être la preuve que Netanyahu doit montrer à Trump que Téhéran a menti depuis le début et que le gouvernement actuel ne devrait pas commettre les mêmes erreurs que Barack Obama en laissant les ayatollahs l’égarer.

Une autre raison de l’annonce faite lundi par Abadeh du site Abadeh repose sur le désir d’Israël d’empêcher les Européens et d’empêcher les Chinois d’aider l’Iran à vaincre les sanctions imposées par les États-Unis, qui ont été durement ressenties à Téhéran.

Si l’Iran ment et continue de mentir en violant les accords qu’il a signés, l’UE devra prendre des mesures pour punir la République islamique.

Il ne fait aucun doute que les élections israéliennes, dans une semaine à peine, ont joué un rôle dans la décision de Netanyahu d’annoncer les résultats des recherches de ses services et de son gouvernement.

Le Premier ministre doit relever un défi interne, consistant à changer de conversation, à se pocaliser l’attention sur l’Iran et à s’éloigner des fuites quotidiennes émanant des interrogatoires sur son comportement en matière de corruption.

On ne peut qu’espérer que ces renseignements n’ont pas été utilisés pour augmenter les chances de réélection de Netanyahu, comme l’ont affirmé ses rivaux politiques.

Ron Ben-Yishai Publié: 09.10.19, 10:05

ynetnews.com

3 COMMENTS

  1. attention à la preuve par 9 : c’est pas parce qu’elle est verifiée que la proposition est juste !! par contre si elle n’est pas verifiée alors la proposition est fausse!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.