Shalit : Israël n’a pas encore conclu d’accord avec le Hamas

0
176

Israël n’a pas encore conclu d’accord sur un échange de prisonniers avec le Hamas en vue de la libération du soldat israélien Gilad Shalit, détenu par le mouvement islamiste à Gaza depuis plus de trois ans, a déclaré lundi le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

“Il n’y a pas encore d’accord. La question sera tranchée par le gouvernement et il y aura un débat à la Knesset”, le Parlement israélien, a dit M. Netanyahu devant le groupe parlementaire de son parti, le Likoud (droite), selon un responsable présent à cette réunion.

Les déclarations du Premier ministre surviennent au moment où les efforts en vue de la libération du jeune soldat semblent s’accélérer.

La famille de Gilad Shalit a été reçue lundi matin au ministère israélien de la Défense. Elle s’est refusée à tout commentaire. “Ce n’est pas le moment de parler”, a simplement déclaré le père de Gilad Shalit.

Noam Shalit, son épouse Aviva et leur fils Yoel se sont entretenus avec Hagaï Hadas, un ancien cadre du Mossad (services de renseignement) chargé des contacts indirects menés notamment au Caire avec le Hamas via une médiation allemande.
Gilad Shalit dans une vidéo retransmise le 2 octobre 2009.

“Nous avons le devoir de ramener Gilad Shalit chez lui et il faut être prêt à tout développement pour que ce soit le cas”, a commenté le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, lors d’une tournée militaire près de la bande de Gaza, selon la radio de l’armée.

Dimanche, le président israélien Shimon Peres avait fait état de “progrès” dans les discussions, à son retour d’une visite éclair au Caire où il avait rencontré le président égyptien Hosni Moubarak.

Le soldat israélien Gilad Shalit, 23 ans, qui a également la nationalité française, a été capturé le 25 juin 2006 à la lisière de la bande de Gaza par un commando palestinien dont faisait partie le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

Le Hamas exige la libération de centaines de détenus palestiniens en échange de ce soldat.

Une délégation du mouvement islamiste, menée par un haut dirigeant, Mahmoud Zahar, est arrivée lundi en Egypte pour des entretiens sur la question, selon une source au sein des services de sécurité à Rafah (bande de Gaza).
La famille du soldat Shalit quitte le ministère de la Défense israélien, le 23 novembre 2009 à Tel Aviv.

Un haut responsable égyptien a indiqué à l’AFP que la délégation du Hamas était “venue pour nous informer de l’évolution des négociations en cours par l’intermédiaire des médiateurs allemands”.

Mais, a-t-il souligné, “nous pensons en Egypte qu’il faut encore du temps” pour finaliser un accord sur un échange de prisonniers.

A Gaza, les responsables du Hamas ont reçu l’ordre de ne pas répondre aux questions des journalistes.

Un responsable du Hamas à Beyrouth, Oussama Hamdane, s’est lui aussi montré prudent: “tant qu’un accord n’a pas été finalisé, nous ne ferons aucun commentaire, mais nous sommes sérieux (dans les négociations) et nous voulons parvenir à un accord”, a-t-il dit à l’AFP.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.