Le chef de l’Autorité palestinienne (AP) Mahmoud Abbas a accepté que le mur Occidental et le quartier juif de la Vieille Ville de Jerusalem restent sous souveraineté israélienne dans le cadre d’un accord de paix, a rapporté samedi le quotidien Al Hayat.

PHOTO: AP , JPOST

Selon le quotidien, Abbas aurait donné son accord par écrit et aurait présenté ses idées sous cette forme à George Mitchell, l’envoyé américain au Moyen-Orient, au début des négociations indirectes avec Israël.

Le chef de l’AP aurait également appelé à l’établissement d’un Etat palestinien indépendant sur une surface égale à 100 % de la Judée-Samarie, tout en procédant à un échange équivalant à 2,3 % des terres. Selon les représentants palestiniens à Ramallah, les propositions d’Abbas seraient largement basées sur les négociations de paix conduites en 2000 à Camp David puis à Taba, en Egypte.

Le Kotel et le quartier juif aux Israéliens

L’échange de terres proposé permettrait à Israël d’annexer de larges blocs d’implantations tels que Goush Etzion, Guivat Zeev et Modiin Illit, ainsi qu’une bande de terre en face de l’aéroport Ben-Gourion. En échange, les Palestiniens se verraient donner une bande de terre adjacente à Hébron qui ferait la même superficie que les territoires annexés par Israël.

Pour ce qui est de Jerusalem, Abbas envisage le retrait israélien de Jerusalem-Est, y compris de la Vieille Ville, à l’exception du mur Occidental et du quartier juif. La ville resterait ouverte aux fidèles de toutes les religions. De plus, un passage sécurisé entre la Judée-Samarie et Gaza serait rouvert, poursuit Al-Hayat.

Le bureau du Premier Ministre a refusé de commenter ce rapport

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.