« Bienvenue en 2018, depuis Sydney ! » Cette carte postale envoyée par @CityofSydney, le compte Twitter de la mairie de Sydney marque le passage à la nouvelle année qui s’opère en Australie, avec quelques heures d’avance par rapport à Paris, en raison du décalage horaire.

1,5 million de personnes sont venues se presser sur les bords de l’emblématique baie de la mégalopole par une belle soirée d’été, pour assister au feu d’artifice. Celui-ci incluait une cascade arc-en-ciel d’engins pyrotechniques tirés depuis le fameux Harbour Bridge, et ce pour célébrer la légalisation en décembre du mariage gay.

La fête devait suivre ensuite l’avancée de la dernière nuit de 2017 en Asie, en Afrique et en Europe, puis en Amérique. A Jakarta, un demi-millier de couples se diront « oui » dans un gigantesque mariage collectif organisé par le gouvernement.

Les principaux boulevards et places de Moscou ont été décorés pour saluer 2018 et un feu d’artifice illuminera 36 bâtiments de la capitale russe. A PARIS, des centaines de milliers de personnes sont attendues sur les Champs-Elysees pour un spectacle son et lumières sur l’Arc de Triomphe suivi d’un feu d’artifice.

http://

 

 

La présence policière sera aussi renforcée à New York pour les traditionnelles célébrations du Nouvel An de Times Square, haut lieu touristique près duquel un attentat a été commis il y a trois semaines. Plus au sud, au Brésil, c’est sur la plage de Copacabana que la mairie espère un public record de trois millions de personnes, la plupart habillées tout en blanc, comme le veut la tradition.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.