Dr Sharon Elrai-Price : « 17% des patients gravement malades ont reçu une première dose de vaccin »

Le chef des services de santé publique a déclaré que bien que l’infection soit en baisse, la morbidité reste importante. Selon elle, « il est impossible d’imaginer que dans 10 jours nous sortions du confinement ». Elle a noté que lorsque les cours reprendront, les étudiants devront continuer à maintenir les restrictions et que des tests hebdomadaires devront être effectués du collège à la fin du lycée dans les localités rouges et orange. Elle a en outre indiqué que Pfizer mène une expérience pour des vaccins destinés aux jeunes âgés de 12 à 15 ans.

Une première dose de vaccin corona n’offre pas une protection complète, et comme preuve – ce soir mardi-, le chef des services de santé publique du ministère de la Santé, le Dr Sharon Elrai-Price, a indiqué que 17% des patients gravement malades avaient reçu une première dose de vaccin avant leur hospitalisation.

Elle a ajouté que lorsque les cours reprendront dans les établissements d’enseignement, les élèves devront continuer à appliquer les gestes barrières. Entre outre, des tests hebdomadaires seront effectués pour les élèves du collège dans les localités rouges et oranges. Elle a indiqué que la lumière sera au bout du tunnel lorsque que Pfizer qui mène actuellement une expérience visant à abaisser l’âge des vaccinés de 12 à15 ans aura mis au point ce traitement.

Le nombre des personnes déclarées positives a atteint un nouveau record, nous avons dépassé les 9.000 cas positifs. Je n’ai jamais vu une telle statistique », explique le Dr Price, « Il y a une tendance à la baisse du nombre d’infections mais a le taux de contamination (le R0) est au-dessus de 1 ».

Plus de 80% de la population du pays vit dans des localités rouges. Cela touche tous les secteurs, avec une multiplication par deux dans le secteur général qui multiplie par deux fois en deux semaines », a-t-elle poursuivi. 300 patients sont dans un état potentiellement mortel.

« Le nombre de morts augmente également. Nous étions en moyenne à 10 morts par jour, et aujourd’hui, la moyenne est de 40 à 50 morts par jour. C’est difficile pour nous de voir cela et nous savons que les chiffres vont augmenter avant de baisser », a-t-elle déclaré.

Concernant les vaccins, le Dr Price a déclaré que «17% des patients hospitalisés ont reçu une dose de vaccin, et plus de 73% de ceux âgés de 60 ans et plus ont également été vaccinés.

Elle a répondu à la question d’Ynet sur la date de sortie du confinement :  » Il est impossible d’imaginer que nous en sortions d’ici dix jours « .

Sur les étapes de sortie du confinement actuel, le Dr Price a déclaré que « cette fois, c’est un peu plus complexe qu’avant, maintenant le facteur supplémentaire des vaccins est également entré, et il affecte la morbidité grave. Nous examinerons les données des patients difficiles, car elles commenceront à décliner parallèlement à une diminution du nombre de vérifiés. Dans tous les cas, le coefficient d’infection devra être inférieur à 1 « .

Selon elle, à la fin du confinement, le système éducatif devra reprendre ses activités selon les mêmes restrictions que par le passé. « Le fait même que les enfants ne soient pas actuellement vaccinés et puissent être infectés et infectants signifie que nous devrons conserver les isolements et les restrictions comme avant », a-t-elle déclaré, ajoutant que, entre autres, des tests hebdomadaires seront effectués pour les élèves de 11e à 12e année dans les localités rouges et oranges. « Il y a un avenir pour les vaccins destinés aux enfants, Pfizer est  » en train de mener des essais de vaccin pour les 15-12 ans « , a-t- elle ajouté.

Les informations transmises à Pfizer – uniquement sur le nombre de patients par semaine »

Se référant aux données reçues par la société pharmaceutique Pfizer sur la situation dans le pays, le Dr Price a déclaré : « L’information porte sur le nombre de patients par semaine, en état difficile et critique. Elle ne transmet aucune autre information, même pas sur les effets secondaires ou les maladies de fond. Rien de semblable à ça. « Seules les informations sur l’état de la maladie en Israël permettent de voir quand, avec les vaccins, nous atteignons un état où nous commençons à inverser les courbes et à voir cette épidémie derrière nous. »

Le Dr Price a noté que la charge de travail dans les laboratoires est importante : « Ces charges sont très importantes, avec tant de cas positifs et de cas confinés. C’est un résultat que nous ne voulions pas atteindre. Nous avons abaissé le critère de l’échantillonnage gratuit afin que seules les personnes qui ne se sentent pas vraiment bien ou qui ont été en contact avec un patient positif arrivent. Cela crée un fardeau pour les caisses maladies, mais il est important pour nous de réduire ce nombre « , a-t-elle déclaré. » Lorsque nous obtenons une morbidité aussi élevée, tous les systèmes sont à la limite de leurs possibilités. « 

Le ministère de la Santé a annoncé aujourd’hui que la campagne de vaccination sera étendue à une autre tranche d’âge – et à partir de demain, 50 à 55 ans et personnes en bonne santé pourront également se faire vacciner, suite à la vaccination des enseignants et du personnel enseignant qui a commencé aujourd’hui.

Selon les données du ministère de la Santé publiées ce matin, 1.910.330 personnes ont été vaccinées en Israël jusqu’à présent. À l’heure actuelle, 195 points de vaccination dans les quatre caisses de maladie à travers le pays sont ouverts.

 

Hier, selon les données, 21.611 personnes ont été vaccinées. La première dose a concerné à ce jour par 1.854.055 personnes – soit 20,9%. Ces derniers jours, la campagne de vaccination a commencé pour la deuxième dose du vaccin, qui est censée conférer, environ une semaine après l’administration de la deuxième dose, une immunité de 95% contre le virus.

7581 personnes sont actuellement hospitalisées, dont 1 090 dans un état critique ou très critique. A Shaare Zedek, Hadassah Ein Kerem, Maayan Hayeshua, Hillel Yaffe et Beilinson, les taux d’occupation les plus importantes ont été enregistrées dans les départements corona.

Le directeur général de l’hôpital public Assuta à Ashdod, le Dr Erez Barenboim, a déclaré que « nous sommes à un moment critique ». Il a noté la « course » entre les vaccinations et l’augmentation de l’incidence du virus et des nouvelles mutations du virus, précisant qu’il existe un lien clair entre la victoire de l’une d’entre elles passe par le respect des directives par le public ».Il a ajouté : « Nous avons appris que la qualité de sortie d’un confinement affecte la possibilité d’entrer dans un autre confinement, de sorte que les étapes de sortie du confinement sont mesurées et classées – ainsi qu’une hypersensibilité aux changements du nombre de patients, du taux de propagation de la maladie et des taux de vaccinés. « Tout est uniquement entre les mains de chacun d’entre nous. »

JForum et Ynet

26 Commentaires

  1. Pardon, mais j’ai la cervelle en train de bouillir, et beaucoup plus à cause de certains commentaires que par l’article et son titre qui ne sont qu’à lire calmement..

    La transparence, l’éthique, la morale m’enjoignent de vous confier avoir passé ma vie à vivre d’excipients, d’abord payé par l’industrie pharmaceutique, puis en simple artisan de la délivrance de médicaments, payé le plus souvent, acheté.. peut-être, parfois, mais à l’insu de mon plein gré, mais jamais vendu..

    A ce titre, mes pairs jugeront de ma légitimité, en priorité, du plus talentueux aide soignant au plus modeste des professeurs de médecine, je leur fais confiance..

    Le titre : « 17% des vaccinés ne sont pas immunisés »..
    Ma lecture : 17% des personnes vaccinées en primo injection sont tombés malades, ok, mais 100% de ces primo injectés ont été en contact avec des patients contaminés et ou contaminants.. ou peut-être étaient ils porteurs sains ou avec une charge virale insuffisante.
    Déduction : 83 % des primo vaccinés sont immunisés .. ben non, pas tout à fait.. 100% de ces primo vaccinés n’ont pas déclaré la maladie, soit ils étaient un peu immunisés, soit il n’étaient pas suffisamment fragiles pour déclarer, attraper la maladie, ou mieux, ils n’ont pas été en contact avec des personnes contaminantes..

    Je ne vois rien à reprocher à J Forum, et peut-être serait utile de réfléchir à ce que l’on peut entendre ou pas avant de jeter le BB.

    Je note également que les chiffres évoqués sont strictement Israéliens, ce qui n’enlève rien à leur valeur mais ne permet en aucun cas d’extrapoler sur des stats mondiales.

    J Forum n’est sans doute pas la bible, mais assurément plus digne et fiable que le pseudo protocole des sages…. et il n’interdit pas de compléter son information, d’autres sources parlant de cette expérience montrent la progression de l’immunité à une, deux et trois semaines de la primo injection..
    Vous voudrez bien noter que je ne soutiens pas inconditionnellement l’industrie pharmaceutique, je la connais trop bien.. de l’intérieur. Mais je citerais Laennec : soigner, toujours, soulager parfois, guérir quelquefois.
    J’ajouterais également : primum non nocere (ne pas nuire) que l’intérêt du patient est absolument prioritaire, au delà de toute notion de chiffre d’affaire..

    Et qu’avant de véhiculer la terreur avec de fausses informations, il faut lire.. et se relire..
    Merci.

  2. Ouaouw!
    C’est donc une réussite !
    Seuls17% ne sont pas immunisés alors qu’ils n’ont reçu QUE la demi-dose !
    Bravo ! On file vers le 100% de réussite, et pas les 95 % annoncés !
    Question subsidiaire, peut-on aller en Ysraël se faire vacciner sans confinement ?

  3. Votre titre est particulièrement ambigu. Il donne l’impression, fausse bien sûr et on comprend mieux en lisant l’article que le vaccin est responsable de la maladie. En fait, la première dose ne protège pas ou plutôt protège à 50% et donc la possibilité de tomber malade n’est pas nulle . Le vaccin n’est efficace qu’après la deuxième dose, pendant combien de temps? Là est le problème. ATTENTION DONC À VOS TITRES. Cordialement

  4. Israel est le Pays de notre Mémoire. Ne laissons celles et ceux abreuvés par les antiisraeliens qui leur fournissent les sous nécessaires à leur maintien dans la Rue. Ils nous gènent, Stop arrêter. Nous ne sommes pas en France. Vous n’avez rien à faire que d’imiter les Gauchos français.
    La vaccination innovante de Pfizer ou Moderna nous libérera de la Pandémie. On ne peut juger qu’après la 2ème Injection. Nous constaterons non seulement une Immunité humorale avec production d’anticorps mais aussi une Immunité à médiation cellullaire de type Lymphocytes T helper

  5. Bon Charles, je me suis inscrit pour le vaccin qui me sera administré dans quelques jours. Je ne suis partisan de rien sinon de ma vie s’agissant du principe de précaution. Je pense qu’il y a un risque, probablement minime, mais je préfère mourir idiot plutôt que covidé avec perte et fracas. Sur ce fil qui traite de la pandémie, c’est le sens de la responsabilité qui brille par son absence car il est déjà si difficile de retrouver ses petits sans qu’on en rajoute en distillant du compliqué avec autant de légèreté. Le ‘mauvaise nouvelle’ est à lui seul sidérant.
    Pour en venir aux Juifs/Israéliens qui trahissent la cause de notre peuple sans vergogne, ignorant notre histoire comme nos aspirations les plus humainement légitimes, foulant du pieds la vérité et l’esprit de justice, c’est une calamité sur laquelle les laboratoires n’oseront jamais se pencher.
    Puis-je me permettre de te renvoyer à i24news, caisse de résonance de la cause adverse, aux brillants ambassadeurs qui ont contribué à noircir l’image de leur employeur, aux intellectuels Juifs français, aux radios juives, au CRIF, etc. etc.
    On passerait trop de temps à faire l’inventaire des universalistes juifs qui se coupent en deux pour se libérer de leurs racines.

    Si tu n’est pas de gauche, tu es un populiste doublé d’un ignare complotiste. Si tu ne détestes pas Netanyahou, c’est que tu as une case en moins. Si tu ne milites pas pour un état qui n’a d’autre ambition que de détruire le tien, tu es un extrémiste. Si tu vois de l’antisémitisme partout, c’est que tu investis sur le capital Shoah.

    Si comme moi, tu prends la température partout, (ce que je fais depuis ma lointaine enfance) tu sais alors que le miracle d’Israël est le seul qui nous soit donné à vivre sur cette terre. C’est en Israël qu’il y a le plus grand nombre de génies au Km2, j’en suis témoin.

    Pourquoi je te dis tout ça ? Parce que tu peux me croiser partout ou je juge bon d’intervenir,
    J-forum ou ailleurs.

  6. j’ai compris aussi l’article comme étant négatif au sujet du vaccin.
    bien entendu ils préfèrent, dans cet article, parler du 17% de la bouteille vide, plutôt que des 83% pleine, compte tenu qu’ils savent pertinemment qu’il s’agit pour l’instant de la 1ere dose seulement.
    voila comment les pessimistes ‘domestics » participent aux tentatives de destabilisation du pays par les ennemis !
    faite leur lire la Théorie sur « la somme de toutes les peurs » ! il ne changeront pas leurs avis meme si le rapport benefice/risques est largement en faveur du vaccin !

  7. Hi hi hi hi ! ! ! Ah ! quelle montée massive au créneau, des partisans de la vaccination, avec des accusations contre JForum, qui fait dans le mensonge et la désinformation, JForum qui affole avec un titre inapproprié ! ! !

    Ils sont où, tous ces énervés, quand des infos d’actu politique, sont traitées avec la même désinvolture ?

    Combien de fois avons nous reproché à JForum de reprendre, brut d’égout, les titres de la propagande des merdia et de l’extrême gauche juive et israélienne ?

  8. Savez-vous lire ? « 17% des vaccinés ne sont pas immunisés »? C’est ce qui ressort des déclarations d’une officielle israélien.
    17% des patients gravement malades ont reçu une première dose de vaccin. C’est donc bien un pourcentage et il est considérable.
    Une information nous manque : combien d’israéliens vaccinés ont eu le Covid, sans gravité de leur état ?
    Nous sommes des souris de laboratoires.

    • vous dites : « Savez-vous lire ? « 17% des vaccinés ne sont pas immunisés »?
      mais vous ? savez vous lire lorsque Pfizer écrit que la 1ere dose protege à 50% et que la 2e dose protege à 95%. et que sans être une souris de laboratoire, la statistique de 17% signifie que 87% ont été protégés dés la 1ere dose donc bien au delà des 50% prévu?

      par ailleurs quand vous dites que « 17% des patients gravement malades ont reçu une première dose de vaccin. il est considérable ». ceci est totalement faut puisque :
      1/ vous ne connaissez pas le taux d’infection parmi ceux vaccinés (1ere dose)
      2/ le rapport du risque du vaccin est largement inférieur au benefice de ce meme vaccin.
      a moins que vous auriez préféré que l’on ne vaccine pas du tout et que le taux d’infection soit de 100% ?
      c’est vrai, il faudrait peut être inventer un vaccin special souris de laboratoires décérébrées …..

  9. Oye, oye, oye,

    « Nous ne pouvons nous permettre le luxe d’être pessimistes » (Golda Meir)

    Je ne suis pas certain d’avoir la science infuse, et si mes doutes sur l’information de radio Paris et radio Pekin sont sérieux, j’ai la faiblesse de croire un peu plus radio Jérusalem.
    Ainsi, aux lectures de l’article et de son titre, je ne vois qu’un constat décrit par les protocoles de vaccination des laboratoires Pfizer et Moderna, sur l’efficacité promise de leurs vaccins ayant leur mode d’action concentré sur l’ARN messager.

    Ce protocole est basé sur une injection, suivie d’une deuxième dose administrée à 3 semaines d’écart pour atteindre l’efficacité évaluée à 95%…

    17 % des patients soumis à une primo injection auraient déclaré la maladie…
    Cela nous fait 83 % de patients « protégés ».

    Un peu de patience sera nécessaire pour connaître les résultats lorsque les patients auront reçu la deuxième injection, d’ici là, un peu de mesure, SVP.

    A titre d’exemple, un malade victime d’une infection se verra prescrire un traitement anti biotique de plusieurs jours, trouveriez vous acceptable qu’il déplore une inefficacité avant d’avoir terminé d’avaler le traitement ?

    • Exact, je comprends mal cette propensions à inquiéter le public
      Ce n’est que 15 jours après la deuxième dose qu’on est protégé . Dans l’intervalle on ne l’est pas, donc continuer les gestes barrière, le masque etc

      • Merci, nous sommes bien d’accord, et re merci pour la précision du délai de deux semaines après la deuxième injection pour avoir l’efficacité recherchée.

  10. Dans l’article, on peut lire : « Une première dose de vaccin corona n’offre pas une protection complète ».
    Que nous vaut cette complaisance envers des sociétés pharmaceutiques au lourd passé et au casier judiciaire chargé (2.3 milliards d’amende aux USA pour corruption de médecins, non respect des normes de précautions, médicaments dangereux)?
    Pourquoi ne pas établir le constat opposé? « Une première dose de vaccin peut s’avérer mortelle ».

  11. même une lecture en diagonale met en lumière le contre-sens. Relayer une traduction sans la filtrer est imprudent. Parfois, dommageable, comme c’est le cas ici.

    Je préfère tout de même penser à un manque de moyens opérationnels qu’à une indélicatesse. Mais une mise au point s’impose. Le titre est dévastateur.

  12. Le titre n’est pas nul, il est mensonger volontairement comme beaucoup d’articles sur la Covid19 de Jforum qui desinforme sur ce sujet . Mais je serai probablement censuré.

    • Il y a le titre et le contenu. Le contenu détaille la situation. 17% des personnes ayant reçues une première dose de vaccin tombent malades.
      C’est l’expression retenue, on aurait pu dire l’inverse 83% des personnes vaccinés n’ont pas contractés la maladie mais ce n’est pas le décompte qui est fait.
      Cela est dit dans l’article il y a e reste de l’information sur la situation actuelle avec 10.000 cas jour. Ramené à la France cela fait l’équivalent de 70.000 cas.
      D’autres faits peuvent passés inaperçus.
      Le titre est fait pour souligner une situation, dans un flot d’informations, et le faire émerger des autres.
      C’est ce qui fait que les personnes le lisent. L’information ce n’est pas le titre, c’est le contenu.
      Après, nous sommes tous des adeptes de la critique, car n’importe qui aurait fait mieux à ses yeux, et c’est très bien ainsi.
      Bien évidement nous tenons compte des remarques, mais nous savons bien par expérience, que d’excellents articles avec des titres peu « accrocheur » ne sont pas lus.

  13. Tout a fait d’accord avec les précédents lecteurs, le titre est mal traduit. Méfiez vous des traducteurs automatiques.
    Si un »bien-pensant »de nos « amis » s’en emparer le moindre aura tôt fait de se gosser d’Israël.
    Merci de prêter un peu plus d’attention a vous toutes et traductions.
    A part cela Bravo

  14. Vous commettez une grave erreur qu’il convient de de rectifier au plus vite !
    Votre titre devrait être : ISRAËL : 17% DES MALADES GRAVES DU COVID ONT REÇU LA 1ERE INJECTION DU VACCIN. SOIT MOINS DE 200 PERSONNES SUR LES 2 MILLIONS DE VACCINÉS.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.