Abbas menace de retour à une ligne “dure” avec le Hamas©

5
1453

Abbas parle de dissoudre l’Autorité palestinienne et de révoquer la reconnaissance d’Israël – il demande au Hamas de se joindre à une nouvelle ligne dure

La réunion du cabinet de sécurité israélien, dimanche 5 août, a décidé de ne pas réviser sa politique antiterroriste envers Gaza, en réponse au plan de trêve de l’ONU et de l’Egypte. Voici le communiqué publié par le cabinet : “L’armée israélienne est prête à tout scénario” – signifie qu’un effort sera fait, dès à présent, pour éviter de provoquer une conflagration majeure sous forme d’escalade, par une réaction accrue à l’offensive du Hamas par lancers de ballons incendiaires. Les ministres ont agi sur les conseils du chef de l’armée israélienne, le lieutenant général Gady Eisenkot, qui a proposé de poursuivre la politique de retenue, à la lumière des informations venant de Gaza City, selon lesquelles la plupart des dirigeants du Hamas seraient enclins à un cessez-le-feu en échange de l’ouverture des frontières vers Israël et l’Égypte, et pour cette raison, laisseraient la campagne de propagation des incendies criminels se tarir d’elle-même. En outre, le vaste plan avancé par l’émissaire des Nations Unies,Mladenov et l’Égypte pour une trêve à long terme à Gaza, avec des dispositions pour alléger les difficultés de la population sous le règne du Hamas, s’est effondrée après moins d’une semaine. Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas (Abu Mazen) a, non seulement, opposé son veto à l’ensemble du projet, mais il est allé beaucoup plus loin : il a adopté une position de rejet extrême contre Israël et il exhorte le Hamas à embarquer sur la base de sa proposition de durcissement. Il soutient que ni l’ONU ni l’Egypte ne devraient déterminer le sort de la bande de Gaza, mais seulement les Palestiniens eux-mêmes.

La première mesure d’Abu Mazen a été d’encourager le Hamas à poursuivre ses attaques contre Israël et à ne pas accepter un cessez-le-feu. C’est la première fois que le chef de l’AP s’est ouvertement rallié à la marche du retour du Hamas et à l’extension de la terreur par les cerfs-volants et les ballons incendiaires. Sa prochaine étape serait de déclarer dissoute l’Autorité palestinienne, suivie de la suspension de la reconnaissance palestinienne d’Israël et de l’annulation des accords de paix intérimaires d’Oslo de 1993. Compte tenu du durcissement de la ligne anti-israélienne palestinienne, la politique de retenue et de contention du terrorisme menée par Israël peut se révéler, à terme, insoutenable [NDLR : et contraindre Tsahal à repasser à une répression plus offensive. Mais il faudrait que Hamas et Fatah accordent leurs violons, ce qui n’est pas prêt d’arriver]

   ,  ,  ,  ,  , 

Adaptation : Marc Brzustowski

Abbas to dissolve Palestinian Authority, revoke recognition of Israel – urges Hamas to join harsh new line

5 COMMENTS

  1. CHICHE ! QU IL LE FASSE , au moins il n’aura plus a le faire. Tellement bête cet idiot congénital quemêmeles animaux ne veulent pas le reconnaitre comme bête ,sauf en bête de somme bâtée.

  2. Abbas voit et sait que la partie est définitivement perdue, qu’Israel est plus fort et installé dans le monde que jamais, que l’état binational où les palestiniens deviendront automatiquement majoritaires ne verra jamais le jour, que Jérusalem réunifié ne sera jamais la capitale d’un autre pays qu’Israel, que chaque jour Israel est plsu fort et les palestiniens plsu faibles, et surtout que le monde a mis le doigt sur ce qui a fait que ce conflit soit vivant 70 ans après alotrs que tous les autres réfugiés ont quasiment disparus absorbés par d’autres états : l’UNWRA. Si cette agence dispâraît, tout est réglé, et cela Abbas n’en veut pas car il y va de la survie des milliards de $ que lui verse la communauté internationale en pure perte.
    Alors Abbas veut jouer la carte de la terre brûlée, mais on voit bien qu’il prêche tout seul dans le désert. Je ne serais pas étonné qu’il soit un beau matin très proche destitué, lui et sa clique, et remplace par quelqu’un de plus pragmatique qui aura le soutien international pour véritablement amener la paix.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.