Wonder Woman terrasse BDS qui voulait bloquer le filmet empêcher sa projection au Liban
Le mouvement pour le Boycott travaillait dur depuis avril afin d’empêcher le film d’être projeté au pays du Cèdre, puisqu’il met en vedette l’actrice israélienne, mais ses plans ont finalement été déjoués. 

La Campagne de Boycott des Partisans d’Israël au Liban (CBSI) poursuit son travail de sape en vue du boycott du film hollywoodien Wonder Woman, qui met en vedette l’actrice israélienne Gal Gadot. Mais au moins pour les temps à venir, ces tentatives sont restées sans succès et le film doit être projeté dans les cinémas dans tout le Liban.

Alors que les bandes-annonces de Wonder Woman atteignent leur masse critique et que Gadot est en tournée dans les émissions-spectacles en journées et jusqu’en fin de nuit, avant la sortie du film en juin, la campagne libanaise a publié un deuxième message, dimanche. Dans cet avertissement, la campagne alerte du fait que puisque le film met en vedette une actrice israélienne, sa ^projection va à l’encontre des lois libanaises. Le message stigmatise aussi les cinémas libanais qui ont diffusé des bandes-annonces pour ce film.

 

Gadot dans l’émission de Kelly et Ryan

Cette campagne contre Wonder Woman a débuté en avril, quand le mouvement BDS a envoyé une lettre au Bureau pour le Boycott d’Israël au sein du Ministère de l’Economie et du Commerce du Liban. Cette lettre faisait remarquer que Gadot est l’ancienne Reine de Beauté de l’Etat d’Israël, qu’elle a servi dans Tsahal et qu’elle a soutenu publiquement l’Opération Bordure Protectrice de 2014. Depuis lors, cependant, les producteurs de films libanais ont fait la promotion du film et appelé le public à acheter les billets par avance.

The post warning Lebanese theaters not to screen Gadot's Wonder Woman

Le message intimant les cinémas libanais de ne pas projeter le film Wonder Woman avec Gal Gadot

Gadot at the Mexico premiere (Photo: AP)

Gadot à une Première au Mexique (Photo: AP)

La chaîne d’information Al-Mayadeen, qui appartient au Hezbollah, a publié un article surle sujet intitulé : « Les assauts israéliens sur le Cinéma à Beyrouth ».

 

Photo: AP

Photo: AP

Le mouvement BDS libanais s’oppose à toute expression de normalisation avec Israël. En avril, il s’est exprimé de manière virulente à l’encontre du Festival belge de musique électronique « Tommorowland », qui, a prévu, cette année, de se produire simultanément dans huit pays – dont Israël,le Liban et Dubaï – sous le slogan « Créer des ponts entre les peuples de demain ».

Gadot and the original Wonder Woman, Lynda Carter, at the film's Los Angeles premiere (Photo: AP)

Gadot et laWonder Woman à l’origine, Lynda Carterà la première du film, à Los Angeles (Photo: AP)

 

Gadot playing Box of Lies with Jimmy Fallon, as part of the film's promotional tour

Gadot jouant Box of Lies (La boîte à mensonges) avec Jimmy Fallon, dans le cadre de la tournée promotionnelle du film

En même temps, Gadot continue de faire la promotion du film – autant grâce à des conférences de presse que par ses apparitions à la télévision. Après la première à Los Angeles, elle s’est rendue au Mexique. La veille, elle était interviewée pour l’émission « En direct avec Kelly & Ryan » (ci-dessus) et elle leur a dit s’être démis le dos « au pire moment », juste avant la sortie du film.

Wonder Woman in action

Wonder Woman en action

 

 « J’essayais une fois encore de sauver le monde », s’est mise à rire la vedette âgée de 32 ans, quqi était face à la caméra durant l’interview. Le présentateur lui a donc offert de la relaxation pour les muscles,ce à quoi Gadot a répliqué en plaisantant : » Un massage serait génial! ».
Roi Kais|Publié le :  29.05.17 , 09:59

5 Commentaires

  1. Il me semblait que ce pays a la botte des islamistes de teheran ne diffuserait pas ce film. Un pays de merde qui va a sa perte, des communautes chrétiennes qui tentent de seduire les islamistes et qui vont prendre en pleine figure le retour du boomerang. Dans combien d’années ce pays Judenrein sera-t-elle chrétienrein?

  2. Prochain campagne de boycott pour le film « AliBaba et les 40 nazislamistes ».
    Ces arabes tout de même, tous des ânes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.