Un Navy Seals US donne sa vie pour sauver 5 Peshmergas.

Décrit comme un homme vraiment courageux, les Kurdes lui rendent hommage.

US Navy SEAL Charles Keating. Photo: US Navy
Le Navy SEAL américain Charles Keating. Photo: US Navy

DOHUK, Région du Kurdistan – Le Navy Seal américain Charles Keating, qui a été tué à Tel Skof la semaine dernière est mort en essayant de sauver cinq combattants Peshmergas qui risquaient de tomber entre les mains de Daesh (Etat Islamique), a raconté à Rudaw un Peshmerga kurde qui a été témoin de toute la scène.

Mam Hassan, un Peshmerga présent sur le front de Tel Skof et qui était impliqué dans les combats de mardi dernier, a déclaré que la prompte action des Navy Seals – dont Keating, âgé de 31 ans – a sauvé des cinq soldats Peshmergas d’une probable capture ou de mourir aux mains des djihadistes de Daesh.

Tous les cinq étaient pris au piège et complètement encerclés par les djihadistes, à la suite de l’attaque surprise du mouvement Daesh sur les :ignes de défense kurdes le 3 mai, dans cette ville chrétienne du nord de Mossoul.

« Quand les Américains ont entendu que cinq Peshmergas étaient en danger, ils ont foncé à l’intérieur de la ville dans quatre Hummers, dont l’un avait une mitrailleuse lourde sur le toit et ils ont combattu durant trois heures jusqu’à ce que les cinq Peshmergas puissent être secourus », a déclaré Hassan à Rudaw au cours d’une interview exclusive.

Il a ajouté que certains de ces Peshmergas ont été pris par surprise au cours de l’attaque de Daesh sur Tel Skof, à 28 kms au nord de Mossoul, dont cinq de ces soldats Peshmergas qui ont immédiatement pris position à l’intérieur d’une maison.

« Peu de temps après,un grand nombre de djihadistes de Daesh sont entrés dans une maison proche de la leur et nous avons tous pensé que les cinq hommes étaient « faits », raconte Hassan, qui répliquait avec un groupe de ses camarades contre les tirs de Daesh, depuis le pied d’une montagne proche. « Nous pensions que soit ils étaient morts soit Daesh les avait capturés ».

Hassan a révélé que Keating, né à San Diego, a ét »é touché par une balle et qu’il est mort alors qu’il tentait de les ramener à l’intérieur de leurs véhicules avec plusieurs autres Navy Seals.

« Les Navy Seals américains ont tenté de les ramener dans leurs véhicules et de revenir, avant que les hélicoptères puissent arriver pour bombarder la zone, quand, à un moment donné, l’un des leurs a été touché par balle », rappelle Hassan.

Rizgar Kistayi, un Commandant Peshmerga présent sur le front, rappelle les instants où les Navy Seals sont revenus à la base à la suite de ces combats féroces. 

« Nous avons vu l’équipe américaine quand ils sont revenus et sont sortis de leurs véhicules », dit Kistayi à Rudaw. « Ce conseiller (Keating) était blessé, mais il est mort avant que les hélicoptères d’urgence n’arrivent jusqu’ici ».

Le Commandant de la base de recueil de renseignements de Spilk, le Brigadier Maran Suchi,a décrit Keating comme une « personnalité calme mais sérieuse ».

« J’ai rencontré Charles au moins deux fois en trois mois », déclare le brigadier Surchi. « La deuxième  fois, il est monté avec moi sur le front. C’était vraiment un homme courageux ».

WRVshYJ
Par Nasr Ali 9 mai 2016.
Adaptation : Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.