Bernard Mourad, puissant homme d’affaire franco-libanais, vient d’être nommé président de Mag&Newsco, le nouveau groupe de média français fondé par Patrick Drahi, a rapporté l’AFP dimanche, citant une source proche du dossier.

Après 15 ans chez Morgan Stanley, Bernard Mourad, dont la nomination a été annoncée par le quotidien Les Echos, passe à la tête du nouveau groupe de médias créé par Patrick Drahi, homme d’affaires franco-israélien, président et fondateur d’Altice (multinationale spécialisée dans les télécommunications).

Bernard Mourad était expert du secteur des médias dans la banque d’affaire américaine depuis 15 ans. Ce financier franco-libanais mettra donc à profit son expérience pour gérer la stratégie et le développement à l’étranger du groupe de presse, baptisé provisoirement Mag&Newsco. L’entourage de Patrick Drahi annonce qu’il gèrera les futures acquisitions et les relations institutionnelles de Mag&NewsCo, avance Le Monde.

Le nouveau groupe comprend i24news, une chaîne d’information en continu basée en Israël qui émet en français, en anglais et en arabe, et le quotidien Libération. L’ensemble comptera bientôt L’Express et L’Expansion, ainsi que d’autres titres comme Mieux vivre votre argent, Lire, Classica, Studio Ciné Live ou encore L’Entreprise que Patrick Drahi et son associé Marc Laufer sont sur le point de racheter au groupe belge Roularta.

Bernard Mourad est le conseil de Patrick Drahi depuis plus de dix ans et leur collaboration s’est déjà révélée très efficace. En 2014, grâce au travail et à l’acharnement de Bernard Mourad, Patrick Drahi rachète SFR, un opérateur de télécommunications français.

Banquier atypique, écrivain et entrepreneur social
Né à Beyrouth en 1974 d’un père libanais chrétien et cardiologue, et d’une mère juive française née au Maroc, Bernard Mourad arrive en France alors qu’il n’a que deux ans, alors que sa famille veut échapper aux violences de la guerre civile. Diplômé de Sciences Po et HEC, Bernard Mourad a une passion : l’écriture. Il a publié deux romans en 2006 et 2008, les Actifs Corporels et Libre Echange, critiques de notre société et du capitalisme poussé à l’extrême.

Derrière le cliché du financier classique se cache donc l’écrivain mais aussi un entrepreneur social. En décembre 2013, il lance My SOS une application mobile sociale solidaire. My SOS est un réseau de plus de 100 000 membres qui met en relation des malades et des personnes, surnommées les « Anges gardiens », qualifiées sur le plan médical. My SOS est soutenu par la Croix rouge ou encore la fédération française de cardiologie.

Bernard Mourad n’est pas le premier Libanais à montrer de l’intérêt pour les médias français. Il y un mois, l’agence spécialisée PresseNews avait rapporté qu’Iskandar Safa, homme d’affaires et milliardaire libanais, pourrait être intéressé par la reprise, avec deux journalistes français, du groupe de presse français Express-Roularta (GER).

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.