Affaire Sarah Halimi: les avocats de la famille vont déposer plainte en Israël contre Kobili Traoré

Me. Gilles-William Goldnadel a annoncé mercredi sur son compte Twitter avoir saisi la justice israélienne d’une plainte contre Kobili Traoré au nom d’Esther, sœur de Sarah Halimi et citoyenne israélienne.

« Suite à l’arrêt consternant écartant toute sanction pénale contre l’assassin de #SarahHalimi je saisis avec @fszpiner la justice israélienne d’une plainte vs Traoré au nom d’Esther, sœur de Sarah et citoyenne israélienne. La loi de ce pays étant compétente. Non au déni de Justice », a annoncé Me. Goldnadel sur son compte Twitter.

La Cour de cassation a confirmé mercredi dernier l’irresponsabilité pénale du meurtrier de Sarah Halimi, une sexagénaire juive tuée en 2017 à Paris, entérinant ainsi l’absence de procès pour le suspect, hospitalisé en psychiatrie depuis ce crime, qui a provoqué débat et émotion depuis quatre ans.

Avec Me Francis Szpiner et Me. Muriel Ouaknine Melki, Me Goldnadel dépose une plainte en Israël. Ils n’iront pas devant la Cour Européenne des droits de l’homme, et comptent mener un procès devant les tribunaux israéliens.

i24NEWS dernière modification 21 avril 2021, 22:13

https://www.i24news.tv/fr/actu/france/1619030995-affaire-sarah-halimi-les-avocats-de-la-famille-vont-deposer-plainte-en-israel-contre-kobili-traore

Un autre procès en Israël pour l’affaire Sarah Halimi ?

Alors que la justice française a jugé irresponsable pénalement le meurtrier de Sarah Halimi, sa sœur a annoncé sa volonté de porter plainte en Israël. Elle espère ainsi la tenue d’un nouveau procès.

Elle n’entend pas se contenter du verdict rendu par la justice française. La sœur de Sarah Halimi souhaite porter plainte en Israël pour tenter d’obtenir un procès alors que la Cour de cassation a jugé le meurtrier de sa sœur irresponsable pénalement le 14 avril.

La communauté juive avait été très fortement secouée par cette décision de justice. S’en était également suivi un débat sur la responsabilité pénale des personnes atteintes de troubles psychiatriques sur fond de consommation de drogues. L’abolition de son discernement lors des faits avait en effet été retenue à la défense du meurtrier.

En revanche, la Cour de cassation a bien entériné le caractère antisémite du crime. La loi pénale d’Israël pouvant s’appliquer à des crimes antisémites commis à l’étranger et dénoncés par un citoyen israélien, les avocats de la parente de Sarah Halimi ont indiqué vouloir « saisir la justice israélienne d’une plainte à l’encontre de Kobili Traoré au nom d’Esther Lekover, sœur de la victime. »

L’irresponsabilité pénale confirmée par la Cour de cassation

les experts psychiatriques avaient conclu, en avril 2017, que Kobili Traoré, 27 ans, était en proie à une « bouffée délirante » lorsqu’il a fait irruption chez sa voisine de 65 ans Lucie Attal, aussi appelée Sarah Halimi.

Aux cris de « Allah Akbar », le jeune homme musulman la roue de coups en récitant des versets du Coran avant de la jeter par-dessus le balcon de leur HLM de Belleville, dans l’est de Paris.

Le 19 décembre 2019, après un débat contradictoire lors d’une audience publique, la cour d’appel de Paris a reconnu le caractère antisémite du crime mais déclaré Kobili Traoré irresponsable pénalement et ordonné son hospitalisation assortie de mesures de sûreté pour 20 ans.

Saisi d’un recours, la Cour de cassation a confirmé le 14 avril son irresponsabilité pénale.

Les deux avocats d’Ester Lekover ont affirmé déplorer « d’être contraints de diligenter cette procédure mais ils ne sauraient accepter un déni de justice qui heurte la raison et l’équité bien au-delà de la communauté juive de France ».

Par La rédaction avec AFP – 07:45 | mis à jour à 07:47

https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2021/04/22/un-autre-proces-en-israel-pour-l-affaire-sarah-halimi

 

3 Commentaires

  1. Je ne suis pas sur que le gouvernement israelien, ou ce qui en tient lieu en ce moment, ne fera pas pression sur la justice israelienne pour qu’elle refuse d’examiner cette affaire. Que la magistrature (je ne dis pas la « justice », ca n’a plus rien a voir) francaise merite l’indignite d’etre examinee par une justice d’ailleurs est un fait: mais se mettre encore plus la France a dos aura des consequences, qui seront pires pour Israel que pour la France. Disons que, comme a l’epoque de la mafia, il serait fou d’oser s’attaquer aux commanditaires du crime. Meme quand le president Macron a emis le voeu qu’un proces ait lieu, il s’est fait tancer au nom de « l’independance de la justice », ce par quoi il faut entendre le pouvoir absolu de la magistrature et des installateurs du Mur des Cons.

  2. Disons que ça pourrait « mettre en évidence » les 2 poids 2 mesures, c a.d. que ce n’est pas une question de droits de l’homme en générale puisqu’il s’agit « encore d’une victime Juive » (et que ça les agace).
    En effet c’est gênant de donner les leçons de morale à des grands seigneurs Goys qui croient détenir le monopole de la justice, ça pourrait les énerver (tandis qu’ils ont déjà tendance à nous défavoriser).
    Le bénéfice essentiel serait de faire réaliser AUX JUIFS qui rêvent d’égalité/fraternité avec les non-Juifs, que ce n’est pas une bavure hasardeuse, mais bien une lacune de base que se répétera à la prochaine occasion, avec ou sans manifestations ou pétitions ou plaintes.
    Même s’ils reviennent sur leur décision (rêvons toujours…) ça sera à contrecœur, pas parce qu’ils seraient d’accord avec le principe fondamental d’une justice équitable (envers les Juifs), mais par stratégie ou diplomatie, pour leur image de marque.

  3. Bien maladroit. Cette horrible affaire doit interesser l’ensemble des Francais et non la petite communaute israelite. Pourquoi doubler cette querelle, dont la magistrature est entierement responsable, par une nouvelle brouille diplomatique dont Israel n’a pas besoin en ce moment, et dont elle ne se sortira pas a son avantage ? Quel que soit le resultat de l’action entreprise en Israel, celle-ci encouragera les Francais a regarder encore plus cette affaire comme une question purement juive: en plus, nombreux seront ceux qui, par fierte nationale, seront scandalises de cette « intrusion » dans les affaires interieures de la France. On aura beau jeu leur faire constater que la France fait de meme, se melant constamment de questions interieures a Israel, y compris judiciaires (sommations francaises de liberer tel ou tel terroriste), la position diplomatique d’Israel et celle de la France rendnet un « concours » absurde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.