Tsahal : Pas de guerre en marchant sur des œufs

0
619

« Pas de guerre en marchant sur des œufs » (officier de Tsahal)

 

Soldiers practice in an IDF drill in the Gaza border Division on March 22, 2015. The drill was meant to reenact scenraios following lessons learnt from last summer's Operation Protective Edge. Photo by Israel Army Spokesperson *** Local Caption *** ????? ??? ?????? ?????? ???, ????? ?? ?????? ??????? ?????? ?????? ???. ????? ?????? ?????? ?????? ????? ??????? ??????? ????? ????? ???? ??? ?????? ????? ?????? ????? ???? ?????. ??? ?? ????? ????? ?????? ??? ?????? ??????, ????? ??????? ????? ?????? ?????? ?????. ?????? ?????? ????? ???? ????? ??????? ????? ???????.

Le colonel Ouri Gordin, commandant de la Brigade d’infanterie du Nah’al quitte ses fonctions d’ici quelques jours. Il sera promu au grade de général de brigade de Tsahal et obtiendra le commandement de la prestigieuse Division 98 des Parachutistes. Officier de grande qualité, ayant passé par des unités d’élite de Tsahal, Gordin a tenu à s’exprimer sur son expérience lors de l’Opération Bordure Protectrice de l’été 2014 à Gaza, lors de laquelle la brigade du Nah’al a joué un rôle crucial.

« En même temps qu’une très puissante force de feu, nous avons toujours fait très attention à ne pas atteindre des personnes non-impliquées » explique l’officier. Et sur ce point il émet des critiques envers le Procureur de Tsahal, Dany Efroni, qui a décidé d’ouvrir toute une série d’enquêtes à l’encontre d’officiers et soldats de Tsahal : « Nous avons pris soin de la population palestinienne beaucoup plus que les Palestiniens eux-mêmes. Les terroristes nous ont sciemment attirés dans des zones peuplées ce qui a créé de dilemmes constants et terribles pour nous. On ne peut pas juger après coup des événements en de telles situations comme on jugerait des faits qui se sont déroulés dans des circonstances plus normales ». Et il donne l’exemple suivant : « Que faites-vous en tant qu’officier si on tire sur vos hommes depuis une école ? »

Le colonel Gordin indique qu’il a reçu le soutien total de ses supérieurs et que lui-même soutiendra toujours ses subordonnés. Il demande que l’on se mette à la place de tous ces jeunes de dix-huit à vingt ans qui se sont battus pour le pays, qui ont vu la mort passer près d’eux, ont été soumis à des situations de stress et de choix terribles et qui aujourd’hui se sentent trahis par Tsahal et désignés comme des criminels !

« Celui qui pense que l’on peut faire la guerre en marchant sur des œufs n’a rien compris», indique l’officier qui regrette l’emprise de plus en plus envahissante du système judiciaire dans des situations où la rapidité de décision peut déterminer la vie ou la mort.

R. Kl.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.