Accueil International Surprenant : Les dirigeants du Hamas iraient à Alger

Surprenant : Les dirigeants du Hamas iraient à Alger

3542

Un rapport surprenant : c’est le pays vers lequel les dirigeants du Hamas seront expulsés

Le journal libanais Al-Akhbar a rapporté que l’Arabie saoudite et la France étaient en pourparlers concernant l’expulsion des dirigeants du Hamas de Gaza vers un pays qui les accepterait.

Macron qui ne s’est toujours pas réellement soucié des victimes françaises, se soucie de la survie des barbares du Hamas, et cherche à les sauver des mains d’Israël.

Le journal libanais al-Akhbar, affilié au Hezbollah, a rapporté aujourd’hui (jeudi) que des pourparlers ont lieu entre l’Arabie saoudite et la France, dont le but est de formuler une vision commune pour mettre fin à la guerre à Gaza. L’un des sujets des négociations est l’expulsion des dirigeants du Hamas de Gaza vers un pays qui acceptera les dirigeants, au cours duquel le nom d’un pays qui n’a pas encore été mentionné dans le contexte a été évoqué : l’Algérie. 

Il a également été rapporté que dans le cadre de l’accord, la bande de Gaza serait désarmée, un gouvernement local serait nommé et environ 5 000 prisonniers de sécurité seraient libérés des prisons israéliennes. En outre, la normalisation des relations avec l’Arabie saoudite constituera une monnaie d’échange pour faire pression sur Israël.

Décidément, c’est une obsession chez Macron, faire pression sur Israël. Pour faire simple, les dirigeants du Hamas vont en Algérie, et on réinjecte 5000 barbares à Gaza. Voilà une bonne idée, comme si Israël en relâchant Sinwar en 2011 avait fait une bonne affaire. Comme si le sauvetage français de l’OLP de Beyrouth n’avait pas été une catastrophe.

Vendredi dernier, le « Wall Street Journal » a rapporté que, selon des sources israéliennes, les services de renseignement israéliens se préparent à tuer les dirigeants du Hamas dans le monde entier lorsque la guerre dans la bande de Gaza prendra fin.

À la demande du Premier ministre Netanyahu, les principales agences d’espionnage israéliennes travaillent sur des plans visant à traquer les dirigeants du Hamas vivant au Liban, en Turquie et au Qatar, ce qui a permis au Hamas de diriger un bureau politique à Doha pendant une décennie. 

Pendant des années, des pays comme le Qatar, le Liban, l’Iran, la Russie et la Turquie ont fourni une protection au Hamas. Selon le rapport, ces nouveaux plans marqueront une seconde chance pour Netanyahu, qui a ordonné en 1997 l’empoisonnement du leader du Hamas Khaled Mashal en Jordanie. Cette tentative bien documentée a conduit à la libération du chef spirituel du Hamas, Cheikh Ahmed Yassin.

Documentation datant du moment où les forces de Tsahal sont entrées dans le quartier général militaire du Hamas, à l’intérieur de l’hôpital de Rantisi. Avec l’aimable autorisation du porte-parole de Tsahal (photo : porte-parole de Tsahal)
Tsahal doit se dépêcher d’éliminer ces dirigeants avant qu’ils ne s’envolent vers Alger.
JForum.fr & Maariv

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
wall

dirigeants du Hamas seront expulsés..oui , mais une fois morts .