Sderot : Dôme de Fer intercepte des roquettes

0
243

Dôme de Fer intercepte des roquettes sur Sderot en violation du cessez-le-feu

Craignant de telles violations, les écoles doivent rester fermées dans les zones frontalières d’Ashkelon, de Sderot et de Gaza ; Les Gazaouites appellent à de nouvelles tirs de roquettes alors que le porte-parole du Jihad islamique dit que les combattants ont toujours le doigt sur la gâchette en prévision des ordres des chefs du groupe à Damas

Des roquettes ont été tirées de Gaza sur le sud d’Israël jeudi soir, dans le cadre d’une troisième violation du cessez-le-feu entré en vigueur aux premières heures de la matinée.

 

Les sirènes ont retenti à Sderot et dans la communauté de Shaar HaNegev à la frontière avec Gaza vers 22 heures. Le système de défense antimissile Dôme de Fer a abattu deux roquettes au-dessus de Sderot.

 

Iron Dome détruit les roquettes sur Sderot jeudi soir (Photo: Reuters)

Dôme de Fer détruit les roquettes sur Sderot jeudi soir (Photo: Reuters)

 

Craignant de telles violations de la trêve, la municipalité de Sderot et les conseils locaux de la zone frontalière de Gaza ont décidé jeudi soir que les écoles locales resteraient fermées vendredi, en dépit d’une directive du commandement du Front Intérieur de Tsahal de revenir à la normale après le cessez-le-feu établi avec le Jihad islamique.

La ville d’Ashkelon a déclaré jeudi que ses écoles resteraient également fermées vendredi en raison des tirs de roquettes en cours.

Parallèlement, des manifestations contre le cessez-le-feu ont eu lieu dans le nord de la bande de Gaza jeudi soir.

Manifestations dans le nord de Gaza jeudi soir

Manifestations dans le nord de Gaza jeudi soir

 

Les communautés frontalières de Gaza ont été soumises à plusieurs barrages de roquettes après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu à 5h30 jeudi.

 

“Suite aux sirènes d’alerte à la roquette dans la région, le forum des chefs des conseils aux frontières de Gaza a décidé que demain (vendredi) aucune étude ne serait menée dans les établissements d’enseignement des conseils entourant Gaza”, ont déclaré, dans une déclaration commune, les chefs des autorités locales lors d’une conférence de presse.

“Nous sommes en contact avec Tsahal et suivons de près les développements”, indique le communiqué, ajoutant que “cette décision a été prise par souci pour les étudiants et le personnel enseignant”.

Cette décision a toutefois suscité l’indignation de certains résidents locaux.

“C’est une mauvaise décision qui a un impact négatif sur notre résilience, c’est un abandon au terrorisme”, ont-ils déclaré.

Des Israéliens se mettent à l'abri des tirs de roquettes sur Gaza à Sderot (Photo: AP)

Des Israéliens se mettent à l’abri des tirs de roquettes sur Gaza à Sderot (Photo: AP)

 

Dans la partie nord de la bande de Gaza, des manifestants sont descendus dans les rues à la suite d’une campagne spontanée sur les réseaux sociaux pour appeler à la poursuite des tirs de roquettes sur les centres de population israéliens.

Abu Hamza, le porte-parole de l’aile militaire du Jihad islamique, a déclaré jeudi soir : “Nos combattants de toutes les unités militaires ont toujours le doigt sur la gâchette et fonctionnent dans un système militaire intégré. Ils sont à la disposition des dirigeants de l’organisation.”

Manifestations dans le nord de Gaza jeudi soir

Manifestations dans le nord de Gaza jeudi soir

 

Le fragile cessez-le-feu a été violé à plusieurs reprises par les jihadistes de Gaza depuis son entrée en vigueur. À 17 h 23, on a entendu des sirènes dans les conseils régionaux de Sderot Negev, Eshkol et Shaar HaNegev. Dôme de Fer a intercepté une roquette et aucun blessé ni dommage n’a été signalé.

À 10 h 54, cinq roquettes ont été lancées depuis la bande de Gaza contre les communautés israéliennes bordant la bande. Dôme de Fer en a intercepté deux.

Dans ce cas également, il n’y a pas eu de blessé ni de dégât.

Entre 6 et 7 heures du matin, plusieurs autres roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza sur les communautés proches de Gaza, sans faire de victimes ni de dégâts.

Après une évaluation de la situation, le commandement sud de Tsahal et le commandement du Front Intérieur ont décidé jeudi après-midi de lever toutes les restrictions imposées à la zone frontalière de Gaza, telles que la limitation du nombre de rassemblements publics.

 

L’armée a également décidé de reprendre ses activités habituelles aux points de passage d’Erez et de Kerem Shalom à Gaza et de rétablir la zone de pêche pour les Palestiniens à 15 milles marins au large de la côte de Gaza.

Baha Abu al-Ata, à droite, avec le chef du Jihad islamique Ziad al-Nakhalah

Baha Abu al-Ata, à droite, avec le chef du Jihad islamique Ziad al-Nakhalah

 

Les violences ont commencé mardi matin par une frappe israélienne à Gaza qui a tué le commandant du Jihad islamique Baha Abu al-Ata. L’organisation a juré de se venger et, alors que le Hamas exprimait sa solidarité, il n’a pas encore pris part aux combats mercredi soir.

Les attaques à la roquette contre Israël ont eu lieu peu après le meurtre d’Abou al-Ata. Mardi, le sud et de vastes parties du centre du pays ont failli rester dans une impasse : les écoles ont été fermées et tous les travailleurs non essentiels ont été invités à rester chez eux ou à proximité d’un abri anti-bombes.

Iron Dome en action dans le sud d'Israël (Photo: AFP)

Iron Dome en action dans le sud d’Israël (Photo: AFP)

 

Des roquettes ont été interceptées par Dôme de Fer au nord jusque Tel Aviv, des attaques visant également les villes voisines de Holon et Rishon Lezion.

L’armée a déclaré jeudi que le système de défense antimissile avait eu un taux de réussite de 93%.

 

Elior Levy et Matan Tzuri | Dernière mise à jour: 11.14.19, 23:25

Adaptation : Marc Brzustowski

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.