Question antisémite lors des examens de médecine

16
280

Le Bureau National de Vigilance Contre l`Antisémitisme condamne avec la plus grande vigueur les dérives nauséabondes comme celle commise mardi 12 juin 2012, lors d’un examen à la Faculté de Médecine de Bichat.
En effet les étudiants ont eu à répondre à une question de médecine humanitaire volontairement orientée: « comment qualifier, au cours de la guerre entre Israël et Gaza la mort par bombardement « classique » de 22 membres d’une même famille ? : S’agit-il d’un crime de guerre, d’un crime contre l’humanité ou d’un génocide ? ».

Alerté par de nombreux correspondants scandalisés le BNVCA considère que les rédacteurs de cette question qui participe de la propagande palestinienne ont commis pour le moins une faute professionnelle, et failli a leurs devoirs de réserve et de neutralité requis pour tout enseignant.

Le BNVCA considère que la propagande palestinienne est bien la source essentielle et le prétexte fallacieux de l`antisémitisme qui persécute les juifs depuis 12 ans.

Le cliché antisémite « les juifs réussissent mieux » a poussé au meurtre du DJ Sébastien Sellam par son voisin jaloux.

Le cliché antisémite « les juifs et l`argent » a conduit le gang des barbares à assassiner Ilan Halimi.

Aujourd`hui un troisième cliché répandu par cette propagande palestinienne pour qui « les juifs tuent les enfants palestiniens » a abouti a la tuerie antijuive de Toulouse.

Le BNVCA a décidé de saisir par écrit Mme Marisol Touraine ministre de la sante et Mme Geneviève Fioraso,ministre de l’enseignement supérieur, auxquelles il demande que des mesures soient prises a l`encontre de ceux qui abusent de leur fonction pour instiller leur idéologie et endoctriner les étudiants.

Certaines informations parvenues au BNVCA mettraient en cause un prétendu professeur en médecine, militant humanitaire sélectif et partial, proche des organisations pro palestiniennes radicales.

BNVCA-JFORUM.

Dernière Minute :

Le président de l’Université Paris Diderot a annoncé jeudi l’ouverture d’une enquête administrative après une question d’examen sur Gaza, à “caractère polémique”, posée mardi aux étudiants de la Faculté de Médecine de l’hôpital Bichat, à Paris.

Dans un communiqué, le président de l’Université, Vincent Berger, a annoncé “l’ouverture d’une enquête administrative qui sera instruite strictement dans le cadre des instances académiques de l’université”.

De son côté, le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) “s’indigne”, dans un communiqué publié jeudi, de cette question d’examen qu’elle juge “scandaleuse”, autour d’un bombardement de civils à Gaza, et qui incite selon elle à “la haine d’Israël”.

Selon le Crif et un fac-similé transmis par le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme, le Pr Christophe Oberlin a posé aux étudiants une question de médecine humanitaire, en prenant l’exemple de la mort de 22 membres d’une même famille dans un “bombardement classique” lors du conflit dans la bande de Gaza en 2008-2009.

“Quelle est la ou quelles sont les qualifications des crimes perpétrés (crime de guerre, crime contre l’humanité, crime de génocide)?”, demande-t-il, selon le fac-similé.

M. Oberlin n’était pas joignable dans l’immédiat.

Le président de l’université a fait part de “sa consternation à la lecture (de cette) question posée dans le cadre d’un examen optionnel de médecine”. “Elle comporte un caractère polémique regrettable qui contrevient à l’esprit de neutralité et de laïcité de l’enseignement supérieur”, a-t-il ajouté dans le communiqué.

M. Berger rappelle que le principe d’indépendance des enseignants-chercheurs, inscrit dans notre Constitution, n’autorise en rien le non-respect des valeurs fondamentales du service public”.

“Telle qu’elle est intitulée, cette question est une véritable incitation à la haine d’Israël”, s’indigne Richard Prasquier, président du Crif.

“Elle n’a de lien ni avec l’enseignement de la médecine ni avec l’université, dont le professeur Oberlin viole la neutralité”.

“Nous rappelons à M. Oberlin qu’il n’a pas le droit d’utiliser l’Université pour déverser ses haines sélectives”, ajoute M. Prasquier.

De son côté, l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) a jugé que le professeur avait “contraint les étudiants à adopter ses positions haineuses” en leur posant cette question.

“Pour l’UEJF, le professeur Oberlin abuse de sa position d’autorité, d’autant plus qu’il fait partie du jury d’examens, empêchant ainsi les étudiants de manifester publiquement leur désaccord devant ces déclarations mensongères et idéologiques”, dénonce-t-elle dans un communiqué.

Jonathan Hayoun, président de l’UEJF, demande à l’Université Paris 7 de ne pas comptabiliser les points liés à la question litigieuse, et de convoquer le professeur Oberlin.

14-06-2012/AFP

16 COMMENTS

  1. L’union fait la force oui. Et le sport aussi.

    Un cours de krav maga est organisé deux soirs en semaine, et le week end, Paris 12. Il est gratuit. L’horaire et le lieu seront communiqués à ceux d’entre vous qui seraient intéressés. Parlez en autour de vous, ça peut servir ! 🙂 hco3@live.fr

  2. Bon d’abord Zorro était un as du karaté. Il avait dû l’importer avant tout le monde. De Chine aussi peut être ! Ensuite bien qu’ayant un flingue, il n’était pas pressé, c’est connu.

    Ton temps, tu le perds assis devant la télé coco, un peu d’exercice te permettra de perdre ton gros bide. Et de parler de tes exploits de jeune homme auxquels plus personne ne croit !

  3. Depuis que les chinois ont inventé la poudre il n’y a plus de Zorros . Il vaudrait mieux suivre des cours de tirs . Il n’y a pas plus rapide qu’une balle et moins de perte de temps .

  4. Une guerre juive en France et bien je ne savais pas que des organisation violente sioniste existez à paris 12. Pas légale vous attisez la haine par la bêtise que vous pressentez. La violence ne serra jamais une solution et surtout pas en France.

  5. Pas tout à fait d’accord avec vous pour aller casser la gueule à qui que ce soit, il y a d’autres solutions plus adaptées. Cependant, un cours de krav maga est organisé deux soirs en semaine, et le week end Paris 12. Il est gratuit. L’horaire et le lieu seront communiqués à ceux d’entre vous qui seraient intéressés. Parlez en autour de vous, ça peut servir ! 🙂

  6. Oui, Dado 53, je vous reçois 5/5 ! Il faut passer à l’acte et leur casser la gueule, leurs gueules, à tous ces antisémites de merde ! Les gens, hélas, ne respectent que la force ! Il faut donc y aller ! Dans un pays arabe où j’ai vécu, étant jeune, les jeunes arabes avaient peur de moi ! Pourquoi ? Parce-que tout simplement, j’acceptais le combat, dont souvent, je sortais vainqueur ! Ils ont fini par me respecter, s’attaquant aux autres !…
    La meilleure défense, c’est l’attaque, n’est-ce-pas ?
    ABEL

  7. Il est peut être temps de cesser de palabrer ou de se demander si on doit partir ou pas en Israel.
    Si on veut vivre en France parce qu’on se sent Français ou parce que nous ou nos parents se sont battus pour ce pays, en tant que juifs français, alors la vrai solution maintenant et avant que l’antisémitisme ne relève la tête, c’est d’aller casser la gueule à Oberlin et à ses petits copains… C’est pas compliqué et quelques soient les suites administratives ou judiciaires qui seront (peut être) données dans quelques années, ça sera un signe fort à tous ces intellos de gauche ou de droite qui croient qu’ils peuvent à nouveau être franchement et ouvertement antisémites de la détermination des juifs de France. Si Oberlin et consorts savent qu’ils risquent de se faire démolir à la sortie de la fac ou du lieu de travail, ils feront dans leur froc et garderont leurs idées de merde pour eux… en attendant de crever comme ce jour ce pitoyable Garaudy, emblématique synthèse de l’antisémitisme de gauche et de l’antisionisme de droite (et vice versa).

  8. Je pense qu’il est grand temps et même plus que temps que les divers organismes et “élus” Juifs de France mettent une fois pour toutes un coup d’arrêt à ces dérives.

    L’appel à la haine dans le cadre des universités, la provocation permanente, le mensonge et la manipulation provoquent et provoqueront des réactions brutales de “milieux” qui n’attendent qu’un prétexte pour passer à l’acte.

    L’odieux personnage dont il est question doit être maintenant la cible d’une action organisée pour qu’il ait a subir les conséquences de ses actes. On nous parle d’une action dans “un cadre strictement administratif”. Serait-il possible que tout ceci aille plus loin ??? Ce serait en tous cas souhaitable si les Juifs de France espèrent éviter une épidémie de haine d’Israël qui, comme toujours, va de pair avec la haine des Juifs.

    A tous les responsables et élus: “Vous êtes au pied du mur , l’heure n’est pas à la philosphie de boulevard et au “distinguo” subtils. L’heure est à la réaction forte et unitaire face à ceux qui regrettent le “bon vieux temps” où les Juifs d’ici et d’ailleurs devaient raser les murs.”

  9. Ce qui me surprend dans cette affaire, c’est que justement la question d’Oberlin ait pu être posée, ce qui suppose qu’aucun contrôle au préalable ne soit réalisé par un comité mis en place pour valider les questions, et écarter au besoin une question comme celle qui fait polémique en ce moment !
    Ceci précisé, je serai(s) tenté de penser et de dire que cet Oberlin, qui a écrit un livre sur Gaza, voudrait en faire la promotion, gratuitement, par le biais d’une question hors sujet, dont il savait pertinément qu’elle ferait polémique, à moins qu’il soit vraiment crétin, ce dont je doute !
    Quant à sa haine d’Israël, et donc des Juifs, je pense qu’elle aurait pour source sa jalousie maladive vis-à-vis de ses confrères Juifs, dont beaucoup de chercheurs sont à la pointe du progrès, tant en médecine, cette année, c’est trois médecins juifs qui ont raflé la mise, qu’en chimie (le dernier prix Nobel a été attribué à un Israélien (juif qui plus est), etc, etc… En effet, dans tous les domaines, on ne jalouse que les premiers de la classe, et il se trouve qu’au vingtième siècle, et maintenant au vingt et unième siècle, dans les domaines de la recherche pour le bien de l’Humanité, les premiers de la classe, ou dans le peloton de tête, ce sont justement des Juifs ! Autour de 16 à 17% de prix Nobel dans les domaines de la physique, médecine, chimie, en sciences, pour faire bref, quand nous savons que les Juifs ne représenteraient qu’autour de 0.12 % de la population mondiale ! Cela ne peut pas laisser indifférent un type comme cet Ob erlin qui doit crever d’envie et de jalousie, en constatant ce que je viens d’écrire !
    Aussi, et pour assouvir sa haine des Juifs, je lui recommande fortément d’aller exercer ses talents à Gaza, ou en Syrie, ou ailleurs dans un autre pays arabe, dont il se sentira beaucoup plus près des populations avec qui il pourra partager et sentir les bonnes odeurs nauséabondes qui le feront revivre, tellement elles doivent lui manquer !
    Quant aux bombardements israéliens sur Gaza ou ailleurs, ils le sont toujours dans le cadre d’une légitime défense, après des années de retenues quant aux bombardements des gazéins sur le sud d’Israël, visant ceux-là exclusivement des civils !
    Que cet Oberlin aille cracher sa haine en enfer ! Ou, s’il voulait vraiment se rendre utile, qu’il aille trainer ses bottes en Syrie ! Mais en a-t-il seulement le courage ?
    ABEL

  10. ” Au fait, qui est l’examinateur ? Il s’agit du chirurgien Christophe Oberlin. Le professeur ne fait pas que de la chirurgie, fût-elle humanitaire. Il fait aussi de la politique. Il a été tête de liste aux élections européennes de 2004 sous la bannière d’Euro-Palestine, avec la présidente de la Capjipo et Dieudonné, ce grand humaniste obsessionnel qui a fait rire dans le passé. Autrement dit, M.Oberlin se situe à la pointe extrême de la haine contre Israël et de la promotion du Hamas qu’il fait d’ailleurs continuellement, sans s’arrêter sur le fait (négligeable ?) que c’est une organisation reconnue comme terroriste dans notre pays et ailleurs. Il vient d’écrire un livre sur son expérience à Gaza et c’est probablement là que se trouve la réponse à l’ignoble question qu’il pose dans cet examen.
    Cette question en appelle évidemment une autre : comment une formulation manifestement destinée à implanter de façon pavlovienne dans la tête des étudiants en médecine qu’Israël est un état criminel peut-elle être posée dans un examen sans soulever de réaction des autorités académiques ? Chacun dit qu’il ne faut pas importer le conflit en France. On voit tous les jours les dramatiques conséquences de cette importation. M. Oberlin y contribue de toutes ses forces. Il n’a pas le droit d’utiliser l’Université pour déverser ses haines sélectives. Qu’il aille exercer ses talents en Syrie, où on a vraiment besoin de ses compétences. Mais, que voulez-vous, pour lui comme pour d’autres, hors de Gaza, il n’y point d’indignation…”
    N’accablez pas trop l’immonde Oberlin, plongé dans l’affliction par le décès de son maître à penser Roger Garaudy le lendemain même de cet examen qui consacre le triomphe de ses idées.

  11. {{JUIFS ET JUIVES DE FRANCE comme moi }} VOUS l’ étudiants qui lisez cette article partez foutez le camps de cette endroit allez faire vos études en ISRAËL ou vous n’aurez jamais a avoir a lire et répondre de telle question aussi C….
    jeunes qui étudiez partez vite faire votre vie loin de ces
    ces questions anti juive tout simplement a vos examens de médecine dont on attend un minimum d’intelligence pour bien faire d’abord en médecine et surtout dans l’humain et pas en politique qui veut tué au final du juifs
    si ce type de question est “bien” dans un test alors il faut avoir le devoir et l’obligation de foutre le camps vite fait bien fait de ce bled dit de france
    {{juif comme moi rentre chez toi construire ta vie loin , mais le plus loin possible de ces question de C….et surtout minable si c’est bien le cas
    }}

  12. ces antisemites et antisionistes qui ne pensent qu’a deverser leur haine d’ISRAEL et a la propager par tous les moyens, qui se disent “humanitaires”, ne sont meme pas capables de descendre dans la rue avec les memes qui se pressent de le faire des qu’il s’agit d’ISRAEL et soutenus par des gens de gauche, afin de manifester contre le boucher syrien. dont on ne compte plus les morts. Où est donc leur pseudo humanite a ces “gens là”

  13. Pourquoi mais pour quoi , tant de betises, est il important de savoir qui a prevenu qui .
    arreter les querelles intestines que va vous rapporter que celui la ou l autre a prevenu le BNVCA ou le crif ou personne.
    Inutile restons grouper et solidaire nous serons moins divise devant nos ennemis si nombreux.
    chalom a tous

  14. Si la question posée dans le cadre de cet examen de médecine est reconnue comme étant antisémite, il va de soi que les épreuves doivent être annulées et recommencées et que celui qui a mis au point cette question ainsi que tous ceux qui l’on validée doivent être exclus du corps enseignant et de la liste des chercheurs de l’Université française pour avoir diffusé sciemment leur propagande politique nauséabonde en abusant de leurs pouvoirs sur les étudiants; tous leurs titres et diplômes doivent leur être retirés et leurs droits à pension réduits en conséquence; sans compter que la Faculté doit leur faire un procès au nom de l’Etat et se porter partie civile pour qu’il soient condamnés à une peine sévère ainsi qu’à l’interdiction de participer aux “organismes humanitaires” dont il font partie et au paiement de dommages et intérêts au profit de l’association qui gère le mémorial Yad Vachem à Jérusalem dédié aux victimes des crimes antisémites pendant la guerre; il faut une punition exemplaire pour que plus personne ne puisse oser imiter ces odieux personnages.

  15. Si vous n’avez pas sollicité de bureau, le BNVCA le sait par une autre source. Si tel est le cas, comment le BNVCA pourrait-il signaler que M. Jean-Luc LANDIER est prétendument la source?

  16. La moindre des politesses du BNVCA aurait été de signaler que ce scandale a été révélé par Jean Luc LANDIER, qui me l’a transmis et que j’ai transmis à plusieurs amis médecins, nous n’avons jamais sollicité ce bureau.
    Gilbert SMADJA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.