Que fera Naftali Bennett, en tant que Ministre de la Défense?

4
576

QUE FERA NAFTALI BENNETT EN TANT QUE MINISTRE DE LA DÉFENSE? – UNE ANALYSE

Même si Bennett occupe temporairement ce poste, il n’y a pas eu de ministre de la Défense à plein temps depuis que le président de Yisrael Beitenu, Avigdor Liberman, a démissionné en novembre 2018. Le 12 novembre, on en a appris un peu plus, par la mort d’Abu Al -Attah, sur la trace, même intérimaire que Naftali Bennett entend jouer 

PAR ANNA AHRONHEIM
 10 NOVEMBRE 2019 20H45

Le nouveau ministre israélien de la Défense, Naftali Bennett

Le nouveau ministre israélien de la Défense, Naftali Bennett. (crédit photo: ABIR SULTAN / POOL / VIA REUTERS)

Moins de deux semaines avant la fin du mandat du dirigeant bleu et blanc, Benny Gantz, pour former un gouvernement, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé que Naftali Bennett serait le prochain ministre de la Défense israélien.

Bien que Bennett n’ait pas beaucoup de temps pour occuper son poste de ministre de la Défense au 14e étage du quartier général militaire de l’armée israélienne – il est convenu que le rôle de ministre de la Défense sera , de fait, assumé par un autre membre du prochain gouvernement -, il présentera probablement un défi pour le haut gratin de l’armée.

Même s’il occupe temporairement ce poste, il n’y a pas eu de ministre de la Défense à plein temps depuis que le dirigeant de Yisrael Beytenu, Avigdor Liberman, a démissionné en novembre 2018. Aviv Kochavi a pris ses fonctions en janvier de l’année dernière. Il n’a jamais eu à faire face à une personne assise de l’autre côté du couloir et travaillant en étroite collaboration avec lui au jour le jour.

Et ce n’est pas une mince affaire.

Pendant près d’un an, lorsque Kochavi avait besoin ou voulait quelque chose, il avait recours au Premier ministre. Il n’avait pas quelqu’un marchant dans ce court couloir et frappant à sa porte chaque fois qu’il devait décider de quoi que ce soit.

Kochavi devra maintenant transpirer un peu pour que les décisions soient approuvées. Bennett n’est pas le genre de ministre à tamponner tous les papiers qui tombent sur son bureau.

Bennett va à l’encontre de la pensée de groupe et il va interroger et exiger des réponses approfondies à chaque demande faite par l’armée, qui est actuellement incapable de résoudre un problème critique, à cause de son nouveau plan pluriannuel en suspend : son budget de défense retardé par l’absence de gouvernement.

En 2014, lorsque l’IAF achetait l’avion furtif F-35, c’était Bennett en tant que ministre de l’Économie, avec le ministre de l’Énergie, Yuval Steinitz et quelques autres, qui s’étaient opposés aux demandes de l’armée de l’air. Au lieu d’acheter 31 jets en un lot, Israël a réparti l’achat en achetant 14 jets en 2014 et les 17 restants en 2017.

C’était la première fois depuis des années qu’une demande d’achat de matériel de défense n’était pas automatiquement approuvée.

Bien que Bennett ne soit pas en mesure de résoudre le problème du budget de la défense d’ici peu, il voudra exercer le plus d’influence possible dans le rôle qu’il souhaitait depuis des années.

Non seulement l’armée aura besoin de lui dans les semaines à venir pour approuver une liste de nominations à certains postes de hauts responsables, mais il intervient à un moment où Netanyahu et les institutions de la défense crient bien haut et fort qu’on peut, à tout moment, devoir faire face à la menace posée par :l’Iran, l’Iran, l’Iran.

Et, si nous sommes réellement confrontés à une menace accrue de la part de la République islamique, que fera Bennett? Va-t-il suivre la meute ou va-t-il défendre ses propres positions quitte à défier l’établissement? Va-t-il sortir des sentiers battus comme il l’avait fait en 2014, plaidant pour une opération militaire contre les tunnels du Hamas, alors même que tout le monde était contre?

Mais, avec le temps limité dont il dispose en tant que ministre de la Défense israélien, que peut-il vraiment faire?

jpost.com

4 COMMENTS

  1. on ne comprend pas pourquoi Bennett a été nommé Ministre de la Défense par interim, et pourquoi pas pour plus longtemps?
    Que nous prépare Bibi? Il n’a pas confiance dans ses vrais alliés.

    • Par intérim parce qu’aucun gouvernement n’a été formé suite aux élections. Ça s’appelle la démocratie représentative. Pas non plus chercher midi à 14h

  2. Enfin une bonne nouvelle.
    Le retour….! A n’en pas douter Naftali Bennett sera digne de cette responsabilité, et surtout en phase avec les chefs dl’état major et les soldats de Tsahal. Les trops rares élus issus du parti “Le Foyer Juif” sont vraiment des personnes de qualité. Bonne chance et bon courage à tous. Am Israël Haï (pour toujours)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.