Pourquoi Tsahal n’a pas utilisé le système laser innovant pour l’interception.

Tsahal indique que malgré le succès de l’intercepteur laser innovant lors d’un test il y a plusieurs mois, il n’a pas été utilisé lors de la dernière opération, malgré le fait que l’appareil lui-même est déjà actif, et a même été présenté au président américain Joe Biden.

Tsahal annonce que l’opération « Aurore » n’a pas utilisé le système d’interception laser que le ministère de la Défense a fini de développer il y a quelques mois. Le porte-parole de Tsahal, le général de brigade Ran Kochav (Rancho), a été interrogé lors d’une conversation avec des journalistes religieux et ultra-orthodoxes sur l’activation de l’intercepteur laser pendant l’opération « Dawn » et a répondu qu’à sa connaissance, l’intercepteur n’avait pas été utilisé.

L’appareil lui-même fonctionne déjà avec succès, le ministère de la Défense a publié plusieurs annonces à ce sujet et le Premier ministre Bennett est également allé prendre une photo avec. Toujours lors de la visite du président américain Joe Biden, il lui a été présenté parmi les autres développements des industries militaires israéliennes.

Dans ce contexte, il convient de noter que le porte-parole de Tsahal, le général de brigade Kochav, est issu de la défense aérienne et qu’il comprend bien le domaine des interceptions. Il a grandi dans l’unité anti-aérienne, a été commandant de l’unité Iron Dome et chef de l’unité HNA avant d’être nommé porte-parole de Tsahal.

Même si le système n’est pas opérationnel, l’IDF disposait d’un champ de test en direct, pour l’utilisation du nouveau système en temps réel, en tant que sauvegarde pour Iron Dome. Par conséquent, on ne sait pas pourquoi ils ne l’ont pas déjà utilisé dans le courant. tour.

Il a réussi à détruire des drones et des missiles antichars, si je me souviens bien, il s’agit du développement d’une arme laser par MPAAT (la direction de la recherche et du développement des armes militaires et des infrastructures technologiques) du ministère de la Défense et de la société Rafael, qui a achevé il y a quelques mois une série d’expériences dans le au sud d’Israël dans lequel le système a pu larguer des armes et des avions dans les airs.

L’intercepteur a pu détruire des obus de mortier, des drones, des roquettes et même des missiles antichars dans les airs. Le ministère de la Défense a déclaré à l’époque qu' »Israël est l’un des premiers pays au monde à avoir réussi à faire mûrir la puissante technologie laser pour développer un système aux normes opérationnelles et à démontrer l’interception dans un scénario opérationnel. Le laser est un moyen efficace, outil précis, facile à utiliser et nettement moins cher que tout autre moyen de protection existant. »

« Nous avons réussi en grande partie. Personne au monde n’a montré une telle capacité. L’État d’Israël est le premier à montrer ses capacités lors d’un test de tir réel. Nous sommes à l’ère d’un nouveau type d’IMD – les armes à énergie . Nous sommes juste là. »

Dans notre article  « les retombées colossales liées aux progrès de l’Iron Dome » nous donnons des informations complémentaires.

JForum.fr & SEROUGUIM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.