Les Iraniens qui veulent qu’Israël attaque

Compte tenu de la possibilité qu’Israël réagisse sur le territoire iranien, il convient de noter que certains Iraniens souhaitent que cela se produise dans l’espoir que cela conduise finalement à la chute du régime. Voici un post publié en ligne par l’un des Iraniens appartenant à ce camp.

Et c’est ainsi qu’il a été écrit : « Des centaines de millions ou des milliards de dollars de la richesse du peuple iranien ont été gaspillés (dans l’attaque contre Israël) par le gouvernement turban d’occupation qui est devenu en fait le chef des voleurs et des corrompus. Missiles et drones qui a brûlé dans le ciel en moins de deux heures et est devenu une source de ridicule et de rire dans le monde entier.
Ensuite, les autorités ont publié des centaines de fausses vidéos des incendies de Los Angeles, de l’attaque de la salle de concert de Moscou et des actes de terrorisme en Équateur comme s’ils étaient liés à l’attaque contre Israël, pour prouver une fois de plus que le scénario d’Ein al-Assad (les représailles contre les Américains après l’assassinat de Qasem Soleimani) s’est répété.
Le point important est qu’aujourd’hui commence le compte à rebours jusqu’à la fin du gouvernement d’occupation et d’usurpation des foules chiites.

Si Israël attaque les centres des Gardiens de la Révolution, nous devons nous préparer à attaquer le régime et à le renverser.

Il est conseillé aux soldats partout en Iran de quitter les bases et de rentrer chez eux.
Une guerre avec Israël ne nécessite pas de soldats car les deux camps ne peuvent pas pénétrer l’un dans l’autre. Si la guerre continue, la présence des soldats dans les bases transformera la plupart d’entre eux en chair à canon.

La poursuite de la guerre (avec Israël) sera l’occasion de renverser le gouvernement et de porter le coup final à la République islamique. »

En Iran, il y a ceux qui soutiennent Israël après l’attentat, et ce n’est pas pour rien que le pays a promulgué une loi mettant en garde ses citoyens contre la publicité pro-israélienne sur les réseaux. Dans tout Téhéran, des graffitis expriment leur solidarité avec le peuple d’Israël. et contre le régime des Gardiens de la Révolution. « Israël, éliminez le bureau du leader », lit-on sur les tags.

Immédiatement après avoir attaqué Israël, le régime iranien a décidé d’adopter une loi qui empêcherait les citoyens iraniens de publier des contenus pro-israéliens sur les réseaux, et les résidents étaient tenus de signaler toute « activité criminelle » de ce type. Ce n’est pas pour rien que le moment de l’adoption de la loi a été choisi, le lendemain de l’attaque historique, explique Benny Sabati, chercheur au programme Iran à l’Institut national de recherche et directeur du podcast « Voices of Iran ».

« Ce phénomène de citoyens iraniens s’exprimant en faveur d’Israël est si courant », souligne Sabati, « à tel point qu’ils ont dû promulguer une loi spéciale contre cela au sein du gouvernement iranien. Ils ont toujours agi contre ces talkbackistes, mais aujourd’hui et surtout après l’attaque, ils envoient un message dur à l’encontre de ces supporters virtuels ».

Le peuple iranien dans un message à Israël (photo : de X (ancien Twitter))Le peuple iranien dans un message à Israël : « Israël éliminez le bureau du leader » | Photo : de X (anciennement Twitter)

Hier matin, juste après que l’ampleur de l’attaque soit devenue claire, des graffitis ont commencé à flotter dans les rues de Téhéran appelant Israël à éliminer le régime iranien : « Israël, éliminez le bureau du leader », lit-on dans l’un des graffitis qui figuraient sur l’un des dans les rues de Téhéran après l’attaque nocturne. Sabati explique qu’il s’agit d’un appel qui indique que de nombreux citoyens iraniens appellent les Israéliens à les sauver du régime rigide : « Ils voient le gouvernement comme la racine du problème et demandent de l’aide à Israël ».

« Israël, le plus fort d’entre eux est encore plus fort ! Parce qu’ils nous ont tués dans leur pantalon », lit-on sur un autre graffiti révélé après l’attaque du Hamas le 17 octobre, tandis qu’un autre a été peint à la bombe : « Israël, combattez parce qu’ils ne le font pas, n’ayez pas peur de vous venger. » Même si de nombreux sites internationaux sont bloqués en Iran, les citoyens trouvent le moyen de se connecter aux réseaux sociaux occidentaux et de transmettre leur message au monde : « Venez enterrer nos aînés qui sont considérés comme morts, les linceuls sont sur nous, les funérailles sont sur vous. » « , a tweeté un utilisateur iranien sur Twitter, « Tous les Iraniens soutiennent Israël, qu’il bombarde les bases et les centres terroristes des Gardiens de la Révolution », a écrit un autre internaute.

Le peuple iranien dans un message à Israël : « Enterrez nos aînés » (Photo : de X (ancien Twitter))Le peuple iranien dans un message à Israël : « Enterrons nos aînés » | Photo : de X (anciennement Twitter)

« Les citoyens iraniens ont pris très durement l’attaque contre Israël », a souligné Sabati, ajoutant que beaucoup d’entre eux ne ressentent pas de sympathie pour l’agression du régime : « Ils y voient une perte de temps et d’argent devant Israël, ce qui est une pays occidental démocratique et symbole de liberté. Ils regardent des vidéos israéliennes dans lesquelles on leur montre la liberté, la mer, des garçons et des filles – et ils sont très jaloux de nous sous l’angle positif et non antisémite auquel ils veulent ressembler. nous, et nous sommes une sorte d’endroit auquel ils peuvent aspirer.

Sur le plan économique également, le peuple iranien vit un tableau sombre. Sabati décrit que lorsque la conversation sur un conflit entre l’Iran et Israël a commencé, il y avait une inflation de 30 % et les prix en Iran ont bondi de 7 % en deux jours : « Cela leur fait mal aux poches, ils se souviennent que l’Iran finance le Hezbollah et le Hamas et cela les ennuie. « .

Le peuple iranien dans un message : « Tous les Iraniens soutiennent Israël » (photo : de X (ancien Twitter))Expression de solidarité des citoyens iraniens avec Israël Photo : de X (anciennement Twitter)

Sabati raconte l’histoire des relations Iran-Israël : « Dans les années 1970, le peuple iranien était très antisémite parce qu’il était nourri par la propagande du clergé du pays. Vers le milieu des années 1990, il s’est connecté à Internet et a été dénoncé. à d’autres nations et à d’autres cultures – ils ont alors réalisé qu’Israël n’était pas si mauvais « .

Sabati explique le pouvoir des réseaux sociaux pour présenter au peuple iranien un Israël beau et moins menaçant : « Grâce aux réseaux, ils ont assuré à quel point c’était amusant ici et que les Juifs n’avaient pas de cornes. gaspille de l’argent dans le terrorisme et les armes nucléaires – cela fait du peuple iranien et du peuple juif de bons amis. » Sabati cite l’attitude des exilés iraniens comme exemple de solidarité : « Les exilés iraniens manifestent en faveur d’Israël dans le monde et le contraire aussi. Ils veulent que nous venions les sauver de leur gouvernement et ainsi les courants plus libres prendre le relais et unir le peuple. »

JForum.fr  avec Nziv et www.mako.co.il (Avivit Misnikov N12)

האיראנים שרוצים שישראל תתקוף

 

Crédit : Doron Peskin – l’argent qui fait rouler le Moyen-Orient    Crédit photo : réseaux sociaux

 

 

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Asher Cohen

Actuellement, le pouvoir iranien fait évacuer les casernes de soldats, reconnaissant ainsi son incapacité à assurer la défense antiaérienne de ses installations militaires. Dans les grandes villes, la population s’attend à être bombardée par des moyens conventionnels, mais aussi nucléaires. Ils n’ont pas envie de vivre la dévastation de gaza, donc ils se révoltent contre le régime.

Israël considère que l’Iran est le commanditaire du hamas, hezbollah, houthis, etc..et donc que c’est ce pays qu’ils doivent frapper en premier pour décapiter la pieuvre. Le Monde entier le sent. Les dirigeants iraniens aussi, mais au lieu d’attaquer les premiers, ils se contentent de proférer des menaces. Ce n’est que du temps et de l’énergie gaspillée. Ce qui compte n’est pas la parole mais l’action. Dans la guerre, celui qui attaque le premier, avec un plan, crée ses propres circonstances, garde l’initiative, et mène l’ennemi à tant de friction qu’il finit par collapser. En restant sur la défensive pure, l’Iran a déjà perdu si Israël attaque.

Quel est le plan d’attaque d’Israël ? Les Juifs sont muets. Tester puis dégommer d’abord les défenses aériennes iraniennes, puis détruire les bases aériennes, et en dernier les sites nucléaires qui sont probablement les plus protégés par des missiles antiaériens? Les Juifs peuvent commencer par tester et bombarder par des missiles Jéricho II, puis envoyer l’aviation sur des défenses affaiblies. Face à des iraniens indécis et sur la défensive, la guerre éclair est indiquée. Si les Juifs frappent les premiers, ils rendront les iraniens émotionnels, déséquilibrés, sujets à l’erreur, et s’ils continuent avec des manœuvres rapides et soudaines, ils leur créeront encore plus de panique et de confusion. Les iraniens ne savent pas si l’attaque viendra par le Golfe Persique, l’Azerbaïdjan ou directement d’Israël, alors ils crânent de trouille, profèrent des menaces constamment, ont la diarrhée des batailles, font dans leur froc et n’arrivent pas à dormir la nuit. C’est dur!