L’incitateur Mahathir maudit les Français plus que les Juifs

 

Par Manfred Gerstenfeld

 » Les Juifs sont les premiers (visés), mais ils ne seront pas les derniers ». C’est une une expression plutôt courante utilisée pour prévenir les sociétés en général qu’elles sont aussi vulnérables, s’il y a une incitation ou des agressions importantes contre les Juifs. Cette déclaration reste très générale dans sa nature. Par conséquent, il est conseillé de fournir de temps en temps des exemples concrets.

Mohamad Mahathir est un antisémite extrêmement puissant. Il a été premier ministre de Malaisie entre 1981 jusqu’en 2003 et, à nouveau, de février 2018 jusqu’en mars 2020. Ses réactions aux récents actes terroristes en France se sont attirées une immense publicité. Le 16 octobre, un Musulman tchétchène a décapité un enseignant français. Ce terrible événement a été suivi, quelques jours plus tard, par les exactions d’un meurtrier musulman tunisien massacrant trois personnes dans une église de Nice[1].

Mahathir a alors écrit sur son blog : « Les Musulmans ont le droit d’être en colère et de tuer des millions de Français, à cause des massacres du passé ». A la fois Twitter et Facebook ont supprimé ses messages contenant ces apples à la haine et glorifiant la violence[2].

Mahathir a alors prétendu que ses messages avaient été  cités hors de leur contexte et les a fait suivre par une autre déclaration : « Je suis évidemment dégoûté par les tentatives de dénaturer et sortir de son contexte ce que j’écris sur mon blog ». Il a déclaré que ses critiques n’étaient pas capables de lire en entier ses messages, y compris la prochaine phrase, qui disait : « Mais, dans leur ensemble, les Musulmans n’ont pas appliqué la loi du Talion « un œil pour un œil ». Les Musulmans ne l’ont pas fait. Les Français n*e devraient pas le faire. Au lieu de quoi, les Français devraient apprendre à respecter la sensibilité des autres peuples [3]« .

La déclaration du parti-pris de Mahathir favorable au « permis de tuer » correspond à un problème que les commentateurs n’osent habituellement pas mentionner, même s’ils le comprennent. Bien qu’une grande majorité de Musulmans reste globalement non-violente, l’Islam laisse place dans ses rangs à des positions extrêmement meurtrières.

Pour en parler de façon simplifiée, il n’y a, apparemment, rien d’équivalent aux Dix Commandements en Islam. C’est ce qui autorise des positions et des déclarations comme celles de Mahathir dans le cadre de sa religion ou de son idéologie, ainsi que les appels de facto au génocide, de la part de dirigeants iraniens. Tout cela est aux antipodes des visions du monde du christianisme et du judaïsme.

Cela a aussi permis le développement de nombreuses organisations terroristes dans les frontières de l’islam : Daesh, Al Qaïda et Boko Haram[4]. On trouve aussi occasionnellement des imams qui font la promotion du meurtre. Certaines fatwas -règles religieuses – appellent aussi purement  et simplement au meurtre. Une de celles qui a fait le plus de bruit dans l’opinion publique était celle de l’Ayattolah Khomeiny contre l’écrivain Salman Rushdie en 1989[5].

On peut même occasionnellement trouver ces tendances meurtrières chez de jeunes enfants. Un enseignement français du collège Pierre Mendès-France , à Saumur, réprimandait un élève de 11 ans parce qu’il n’écoutait pas. L’enfant a réagi en disant : « Mon père va venir et vous décapiter[6]« .

Des responsables étrangers ont révélé que lors de discussions avec les principaux représentants malaisiens, ils relevaient fréquemment des remarques extrêmement haineuses à propos d’Israël, même totalement sans rapport avec le sujet de la conversation. Mahathir dispose d’un palmarès très étendu d’attaques verbales à caractère antisémite, même si elles n’ont jamais été aussi assassines que les récentes attaques contre la France.

En 1986, lors d’une assemblée du mouvement des non-alignés, Mahathir avait déclaré : « L’Expulsion des Juifs hors de Terre Sainte, il y a 2.000 ans et l’oppression nazie des Juifs ne leur ont rien appris. Ou sinon, cela a transformé les Juifs dans ces mêmes monstres qu’ils condamnent si rondement dans leur matériel de propagande. Ils ont ét » les élèves parfaits du regretté Dr Goebbels[7]« .

Son incitation antijuive la plus notoire et celle dont on se rappelle le mieux s’est déroulée au dixième sommet de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), en 2003. Y assistaient les leaders de 57 pays. Mahathir décrivait alors les relations entre les Musulmans et les Juifs comme une confrontation frontale mondiale, offran-t de nouveaux exemples de la « conspiration juive ». Ses paroles ont été largement applaudies par l’audtoire aux anges.

Le Washington Post a commenté l’ovation debout qui a enhardi Mahathir à l’OCI : « La clique de Mahathir comprenait Abdallah, le prince couronné d’Arabie Saoudite et même Vladimir Poutine de Russie, représentant la vaste minorité musulmane de son pays[8]« . Alors qu’un panel de pays européens a critiqué Mahathir, pas un seul leader de pays musulman n’a pris ses distances à l’égard de son discours[9].

 

En 2018, Mahathir s’est exprimé devant les Nations Unies. A propos d’Israël, il a dit : « Le monde n’en a rien faire, même quand Israël viole les lois internationales, en s’emparant de navires transportant des médicaments, de la nourriture et des matériaux de construction dans les eaux internationales.

Les Palestiniens tirent des roquettes inefficaces, qui ne blessent personne. Israël a monté des représailles massives, tirant des roquettes et bombardant des hôpitaux, des écoles et d’autres bâtiments, tuant des civils innocents comprenant des enfants scolarisés et des patients hospitalisés et plus encore », a t-il allégué. « Le monde récompense Israël, provoquant délibérément la Palestine en reconnaissant Jérusalem comme la capitale d’Israël[10]« .

Dans son allocution de 2019 aux Nations Unies, il a diversifié son sujet en disant, entre autres choses, qu’Israël serait à l’origine du terrorisme, en faisant la déclaration mensongère, disant que 90% de sa population arabe avait entièrement été expulsée :

« Le premier acte orchestré par les pays occidentaux est la création de l’Etat d’Israël, *en s’emparant des terres palestiniennes et en expulsant 90% de sa population arabe. Depuis lors, on a mené des guerres dans de nombreux pays, beaucoup d’entre eux étant liés à la création d’Israël. Et à présent, nous avons le terrorisme, alors qu’il n’existait pas auparavant ou du moins pas à cette échelle actuelle.

« … A cause de la création d’Israël, il y a à présent de l’hostilité envers les Musulmans et l’Islam. Les musulmans sont accusés de terrorisme, même s’ils n’ont absolument rien fait[11]« . Il a aussi ajouté 5que la Malaisie accepte l’Etat d’Israël comme un fait accompli[12].

En 2018, quand le gouvernement libéral australien de Scott Morrison envisageait de déménager l’ambassade de son pays de Tel Aviv à Jérusalem, Mahathir a dit qu’il avait demandé au premier ministre australien  que d’ajouter encore à la cause du terrorisme n’allait pas être utile

Le trésorier du parti, Josh Frydenberg, a mentionné l’antisémitisme de Mahathir. Il a déclaré que le Premier Ministre malaisien avait désigné comme « des gens au nez crochu » et questionné le nombre de Juifs massacrés pendant la Shoah[13]. Mahathir a aussi interdit le film « La Liste de Schindler » de diffusion au public en Malaisie[14].

Dans de nombreux endroits où il s’est exprimé, Mahathir a agressé Israël. Quelques exemples : en 2019, il a été accueilli par l’Union des Etudiants de l’Université de Cambridge. Il a dit : « J’ai eu des amis juifs, de très bons amis. Ils ne sont pas comme les autres Juifs et c’est pourquoi ce sont les amis[15]. » Pour ceux qui sont accoutumés à l’histoire de l’antisémitisme, la remarque selon laquelle on n’est pas antisémite parce qu’on a des amis juifs est souvent une indication indirecte que l’on est un véritable antisémite.

En 2019, Mahathir a aussi parlé devant le 8Forum des Leaders Mondiaux, à l’Université Columbia. Il a défendu ses déclarations antisémites passées et à nouveau le nombre de Juifs assassinés pendant la Shoah. Il a dit : « J’exerce mon droit à la libre expression. Comment se fait-il que je ne puisse rien dire contre les Juifs, alors que beaucoup de gens disent des choses désagréables à mon propos, au sujet de la Malaisie et que je ne proteste pas, que je ne manifeste pas? »

En réponse à une question d’une étudiante qui s’est identifiée comme membre d’un groupe pro-israélien sur le campus, Mahathir a réfuté avoir questionné le nombre de Juifs tués durant la Shoah, mais a ensuite continué à le faire.

Devant un auditoire de l’Union des étudiants d’Oxford, au début 2019, il a déclaré : « Nous parlons de liberté d’expression, et pourtant on ne peut rien dire contre Israël, contre les Juifs. Pourquoi en va t-il ainsi? »

Les exemples ci-dessus ne représentent qu’une infime sélection

Lors d’une interview dans l’émission sur la BBC « Hard Talk » (sévère constat), Mahathir a déclaré : « Si vous voulez être authentiques, le problème au Moyen-Orient a commencé avec  la création d’Israël. C’est cela la vérité. Mais je n’ai pas le droit de la dire[16]« .

S’il y avait un  classement scientifique des antisémites dans le monde, Mahathir devrait se situer très près du sommet. Pourtant, ses récentes incitations contre les Juifs et Israël ont été même largement surpassées par sa haine de l’Occident.

——————————————————

Le Dr. Manfred Gerstenfeld est Président d’honneur du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem. Il a été conseiller stratégique pendant plus de trente ans pour certaines des corporations dominantes dans le monde occidental.  Le prix du Lion de Juda, de l’Institut Canadien de Recherche Juive fait partie des récompenses qu’il a obtenues, lui attribuant le titre d’Autorité internationale dominante en matière d’Antisémitisme Contemporain. Son principal livre sur le sujet  est : The War of a Million Cuts The struggle against the delegitimization of Israel and the Jews and the growth of New antisemitism.

Adaptation : Marc Brzustowski.

———-

[1] https://uk.reuters.com/article/uk-france-security-nice/tunisian-man-beheads-woman-kills-two-more-people-in-nice-church-idUKKBN27E177

[2] www.theguardian.com/politics/2020/oct/31/mahathir-mohamad-says-his-remarks-after-french-attack-were-taken-out-of-context

[3] Ibid

[4] www.investopedia.com/articles/investing/032615/3-most-dangerous-terrorist-organizations.asp

[5] www.theguardian.com/books/1989/feb/15/salmanrushdie

[6] www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/maine-et-loire-mon-pere-va-venir-te-decapiter-a-saumur-un-eleve-menace-son-professeur-7042687

[7] www.nysun.com/editorials/anti-semitism-with-a-purpose/77919/

[8] www.washingtonpost.com/archive/opinions/2003/10/21/return-to-wannsee/aecded6d-7405-44b4-ac06-59a18c5c8602/?utm_term=.931c6f01b416

[9] www.jcpa.org/jl/vp506.htm

[10] www.freemalaysiatoday.com/category/nation/2018/09/29/its-vintage-mahathir-as-he-hits-out-at-west-israel-in-un-speech/

[11] www.nst.com.my/news/nation/2019/09/525269/dr-ms-full-speech-text-74th-unga

[12] Ibid

[13] www.reuters.com/article/us-malaysia-politics-mahathir-jews-idUSKCN1MC15T

[14] https://theconversation.com/frydenberg-lashes-out-at-malaysias-prime-minister-for-anti-semitism-107090

[15] www.telegraph.co.uk/news/2019/06/17/cambridge-union-audience-laughs-anti-semitic-joke-malaysian/

[16] https://jewishnews.timesofisrael.com/malaysian-pm-defends-describing-jews-as-hooked-nosed-on-bbcs-hard-talk/

1 COMMENTAIRE

  1. un grand admirateur d un prophète de son pays, dit « le Krish » malais !……..a défaut de Christ……….un couteau egorgeur a la lame ondulée

    na dine AMOK !

    Zweig s’ est intéréssé a cette maladie , une forme de folie, cet Amok qui ne touche que les Malais…..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.