Les renseignements de Tsahal mettent en garde: le Hezbollah va provoquer un conflit limité avec Israël

Le service de renseignements de Tsahal, AMAN (1), a publié un aperçu des menaces auxquelles Israël est confronté désormais et dans les années à venir. Parmi celles-ci – la création d’armes nucléaires en Iran et une forte probabilité d’un affrontement armé avec le Hezbollah. Les renseignements de Tsahal n’excluent pas l’émergence de nouveaux fronts de confrontation en Irak et au Yémen.

L’AMAN pense que le Hezbollah n’est pas intéressé par une guerre majeure avec Israël, mais il y a une forte probabilité que le groupe libanais chiite provoque un conflit armé de moyenne ampleur, similaire aux guerres d’Israël avec le Hamas à Gaza ces dernières années. Dans le contexte des frappes de Tsahal en Syrie, l’Iran et la Syrie sont mécontents de l’érosion de la «force de dissuasion» de l’axe chiite et, afin de le restaurer, ils pourraient pousser le Hezbollah dans un conflit limité.

Ne pas provoquer une guerre à grande échelle

 Selon ces hypothèses, on peut parler d’un conflit de 2 à 3 jours, au cours duquel Hassan Nasrallah tentera d’éviter des pertes parmi la population civile israélienne et de ne pas lancer de missiles profondément dans le pays, afin de ne pas provoquer une guerre à grande échelle. Cela pourrait se limiter à une attaque contre des soldats de Tsahal à la frontière et à des escarmouches trans-frontalières pendant plusieurs jours.

Le Hezbollah a déjà tenté à plusieurs reprises de venger la mort de ses soldats à la suite des frappes des FDI en Syrie suite à une tentative  d’un groupe de commandos terroriste de traverser la frontière, une autre fois, après avoir ouvert le feu sur un point fortifié israélien à la frontière. Récemment, dans le ciel du Liban, des militants ont abattu pour la première fois un véhicule aérien sans pilote des FDI, en utilisant le système de missiles russe Buk qui leur a été transféré par l’armée syrienne. Il s’agit d’un missile similaire à celui qui a abattu un Boeing malais au-dessus du Donbass en juillet 2014. En Israël, on pense que le Hezbollah possède des dizaines de missiles de ce type, et bien que les avions de Tsahal puissent s’en éloigner, les Buks constituent toujours une réelle menace en cas d’hostilités.

Frapper Israël depuis le plateau du Golan

Les analystes d’AMAN estiment qu’Israël ne devrait pas lancer une guerre préventive contre le Hezbollah, car l’armée a les moyens de répliquer efficacement dans les conditions actuelles. Le service de renseignements note à ce propos que l’axe chiite continue d’essayer de s’établir en Syrie afin de frapper Israël depuis le plateau du Golan. Cela est confirmé par les derniers rapports de l’opposition syrienne sur les mouvements importants du Hezbollah et d’autres forces chiites dans le sud de la Syrie. Selon eux, une cinquantaine de militants ont été transférés de Damas vers la région de Deraa, dans le sud de la Syrie.

________

  • AMAL est un acronyme désignant la direction du renseignement militaire israélien – en hébreu Agaf ha-Modiine

JForum – Infos Israel

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.