MSF staff and local paramedics walk through Jenin refugee camp after an airstrike on 25 October that reportedly killed two children, two adults and severely injured around two dozen others. Palestine, 25 October 2023.

Médecins Sans Frontières (MSF) complice du Hamas?

Nous publions un rapport de 47 pages, basé sur les X (tweet) de l’organisation et sur l’analyse d’une centaine de comptes Facebook du personnel de MSF à Gaza. Un partie importante du personnel de MSF à Gaza partage les combats du Hamas et a soutenu les attaques du 7 octobre. MSF a repris la fake news d’une « attaque israélienne » sur l’Hôpital Ahli Arab.

Un médecin MSF, repris par la presse du monde entier, a affirmé que « le nombre de tués dépasse 500 et va augmenter » (le bilan serait en réalité de 10 à 50 morts). MSF n’a jamais reconnu sa responsabilité dans la diffusion de cette fake news.

Dans ses X (tweet) MSF n’a jamais dénoncé les crimes du 7 octobre par le Hamas, la prise en d’otage de civils, l’utilisation des hôpitaux comme casernes ou boucliers humains MSF présent en nombre depuis longtemps à l’hôpital Al Shifa, fournit dans ses tweets des informations précises sur la situation de l’hôpital. Or des otages y ont été amenés et des armes trouvées.

MSF insiste sur la notion de « sanctuaire » pour les structures médicales. Est-il possible que MSF et ses employés n’aient rien su et vu des violations du droit humanitaire dans l’hôpital par le Hamas ? Alors que MSF épargne le Hamas, l’organisation accuse Israël de tous les crimes avec des termes omme « massacres », « anéantissement », « sacrifice assumé et organisé ». Le vice président de MSF (Ghassan Abou Chaar) a fait un tweet très ambigu le 7 octobre qui peut être interprété comme une justification de l’attaque du Hamas. MSF évoque sans cesse le droit humanitaire, mais son interprétation est à géométrie très variable selon qu’il s’agisse du Hamas ou d’Israël.

La Charte de MSF proclame la neutralité, l’impartialité et l’indépendance de l’organisation. Dans sa communication, MSF a failli à son rôle humanitaire et à sa propre charte. Comme des otages sont passés par l’hôpital Al Shifa, se pose la question d’une éventuelle complicité de personnel de MSF avec les auteurs d’actes de terrorisme.

Comme il y a des otages français et américains, la justice de ces pays devrait enquêter sur ces allégations. Médias et politiques devraient faire preuve de vigilance et vérifier les sources lorsqu’ils reprennent les accusations de MSF contre Israël.

Le rapport complet:

drive.google.com/file/d/1J_ZGAY

Par Alain Destexhe est un homme politique belge libéral-conservateur, né à Liège le 19 juin 1958. Il quitte le Mouvement réformateur en 2019 pour créer son propre parti, les Listes Destexhe, qu’il présente comme une « N-VA francophone, sans le confédéralisme » Il travaille comme bénévole pour le compte de Médecins sans frontières (1985-1988).

JForum.fr avec /www.liguedefensejuive.com

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ratfucker

Brauman+Hamas=Braumas. Un cible légitime.

Guidon

A Gaza, tout le monde est complice du hamas, les civils, les ong, les hôpitaux…Ceux qui font croire le contraire le font pour sauver la mise à la « solution à deux états » qui est une supercherie grossière pour provoquer la « destruction d’Israël ».

Damran

Un représentant des ordures de MSF est invité presque tous les jours sur la chaîne d’infaux en continu, France Info.
La présentatrice lui parle avec beaucoup de considération et elle alimente ses mensonges avec des faits complètement débiles, sur la situation à Gaza.
Rien, pas un mot sur ses sources, il récite un discours appris par coeur, dans lequel tous les dirigeants Israéliens et Tsahal s’en prennent plein la figure :
Des hôpitaux sont bombardés sans interruption, le nombre de morts dépasse tous les massacres connus, les civils tués se comptent par dizaines de milliers, les risques d’épidémies sont alarmants, la population n’a rien à manger, les civils sont déplacés par centaines de milliers vers le Sud, et autres conneries insupportables.
Comment répondre à ces saloperies lorsque la présentatrice elle-même, ajoute des infaux mensongères à un propagandiste sans doute payé par le Qatar qui peut les débiter tranquillement sans que personne ne le contredise ?
Il faut exiger la présence sur le plateau des conciliateurs honnêtes qui pourront corriger tous les délires mensongers de ces personnages répugnants….