Guerre en Ukraine : « La troisième Guerre mondiale et l’utilisation d’armes nucléaires sont inévitables », nouveau discours hostile à la télévision publique russe.

Les réactions à la télévision d’État russe deviennent de plus en hostiles dans leur rhétorique de guerre face à l’occident. Depuis le naufrage du navire de guerre russe « Moskva », touché par une frappe ukrainienne, il ne se passe pas une semaine sans qu’un invité sur un plateau télé d’une chaîne d’Etat russe n’évoque la troisième Guerre mondiale sinon la terreur nucléaire.
Depuis ces derniers jours, le discours martelé sur toutes les chaînes est de moins en moins nuancé. D’abord, c’est le spectre de la troisième guerre mondiale qui a été évoqué par Olga Skabeyeva, sur la télé d’Etat Russe Rossiya 1. Après l’attaque et le naufrage du vaisseau amiral de la flotte russe en mer noire, elle n’avait pas hésité à lâcher en pleine émission que « l’escalade que nous voyons peut certainement être appelée la troisième guerre mondiale ». C’est tout à fait sûr« .

 

Puis, toujours dans la même émission, quelques jours plus tard, les participants à son émission étaient revenus sur le test du missile balistique intercontinental « Sarmat », surnommé « Satan 2 », par l’armée russe. « Si 7,5 mégatonnes (d’explosifs) étaient lancées sur le territoire de notre soi-disant partenaire (rires sur le plateau), une ville comme New York serait rayée de la carte, complètement détruite, et ce avec un seul missile. Il serait dès lors préférable de ne pas en arriver là »… Le cynisme anti occidental est clairement affiché à la télévision publique russe.
La dernière sortie en date est à mettre à l’actif de Margarita Simonyan, directrice de la chaîne d’information russe RT. « Soit nous perdons en Ukraine, soit la troisième guerre mondiale commence », a-t-elle notamment déclaré, toujours sur la chaîne télé publique Rossiya 1.
« Je pense que la troisième guerre mondiale est la plus réaliste, nous connaissant et connaissant notre leader Vladimir Vladimirovitch Poutine. L’idée que tout se termine par une attaque nucléaire me semble plus probable que tout autre scénario.« 
Il faut dire que le gouvernement de Poutine ne pousse pas le dialogue vers l’apaisement, bien au contraire. Toujours sur la télévision d’État russe, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov était interrogé en début de semaine sur le risque d’une escalade militaire et les craintes de basculer vers la Troisième Guerre mondiale. Voilà sa réponse : « Les risques sont maintenant considérables », a-t-il notamment déclaré, faisant référence au soutien des pays occidentaux ou de l’Alliance (OTAN) à l’Ukraine. Le ton officiel est donc tout aussi inquiétant que le contexte géopolitique.
Des mots inquiétants qui font également réagir de l’autre à Washington : « Nous n’attaquons pas la Russie, nous aidons l’Ukraine à se défendre contre l’agression russe​ », a encore déclaré Joe Biden. Il a également réagi aux coupures de gaz russe en Europe et il a déclaré qu’il ne laisserait pas « Moscou intimider l’Europe. Menacer d’un recours à l’arme nucléaire est irresponsable », a jugé Joe Biden ces dernières heures.

JFrorum AFP

1 COMMENTAIRE

  1. Cela m’étonnerait fort que Biden, qui affirme sans cesse son soutien à l’Ukraine, puisse laisser Poutine bombarder nucléairement ce pays, sans livrer des ogives nucléaires aux ukrainiens, s’il ne l’a pas déjà fait, pour maintenir l’équilibre des forces en présence, et ces derniers se feront un plaisir de retourner le compliment aux russes en leur adressant des missiles nucléaires par voie postale. Poutine aboie sans cesse des menaces parce qu’il sait qu’il a perdu, et se sent pris à la gorge. Il va finir étouffé, et une coalition mondiale va dépecer ce pays. Cela va être la curée. Un problème, Biden va-t-il laisser son ennemi Chinois annexer la partie asiatique de l’ex-Empire Russe, et devenir ainsi encore plus une super puissance? De toutes manières, les Chinois doivent penser que s’ils envahissent Taïwan, l’Occident armera les Taïwanais et assurera l’équilibre des forces, comme pour l’Ukraine. Cette guerre de l’Ukraine est un laboratoire pour le Monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.