Les partisans de Dahlan se présenteront sur les listes du Fatah, lors des prochaines élections locales, mais l’antagonisme demeure, alors que les dirigeants arabes appellent à la réconciliation. 

Les dirigeants arabes ont récemment fait pression sur l’Autorité Palestinienne et son Président Mahmoud Abbas, afin de réduire les divergences, à l’intérieur même du Fatah et que celui-ci fasse la paix avec l’ancien homme fort de Gaza, Mohammed Dahlan.

Parmi les chefs d’Etat qui ont pesé en ce sens, on trouve le Président égyptien Abdel-Fattah Al Sissi, le Roi de Jordanie Abdallah II, le Roi Salman d’Arabie Saoudite et le Président des Emirats Arabes Unis, Khalifa bin Zayed Al Nahyan (protecteur personnel de Dahlan).

sisi_king

Dahlan est perçu comme un proche du Dirigeant des EAU et du Président égyptien -pour le compte duquel il mène différentes missions – et son nom est mentionné – essentiellement par des commentateurs israéliens – comme le prétendant essentiel pour remplacer Abbas lorsque le temps viendra.

En réponse à ces pressions, le Comité Central du Fatah s’est résolu à envisager de réadmettre dans ses rangs plusieurs dizaines de personnalités importantes du Fatah qui en ont été expulsées à causes de leurs liens trop étroits avec Dahlan. Mais ils sont encore loin d’avoir donné leur accord à la réadmission de Dahlan lui-même. qui a été chassé de la Bande de Gaza en 2011, à la suite d’une querelle avec Abbas, qui dure depuis.

En effet, malgré les reportages des médias arabes quant à une possible réconciliation au sein même du mouvement du Fatah (et avant même d’envisager un quelconque rapprochement sérieux entre le Fatah et le Hamas, comme le souhaiterait le plan égyptien), les personnalités en vue au sein de l’autorité Palestinienne soulignent qu’il reste encore bien du chemin à faire.

Dahlan – qui vit à présent aux Emirats Arabes Unis – était, autrefois, considéré comme l’une des personnalités les plus marquantes et prédominantes au sein du Fatah.

Former Fatah strongman Mohammed Dahlan. (Michal Fattal/Flash90)

L’ancien homme fort du Fatah, Mohammed Dahlan. (Michal Fattal/Flash90)

Depuis son expulsion de Gaza, il n’a cessé de critiquer les orientations politiques d’Abbas et même de financer des projets dans la Bande Occidentale de Judée-Samarie et à Gaza, dans un effort pour renforcer son propre statut, des gestes perçus par les partisans d’Abbas comme une tentative permanente de marquer des points contre le Président de l’AP.

Au cours des préparatifs pour les élections locales dans la Bande Occidentale de Judée-Samarie et à Gaza, en octobre, les candidats en lien avec Dahlan ont évité de concourir sur des affiches autres que celles du Fatah, un geste perçu comme une mesure positive vers la réconciliation avec Abbas.

A Palestinian man gestures in front of a poster bearing the portrait of jailed Fatah leader Marwan Barghouti, during a rally marking Palestinian Prisoner Day in Gaza City on April 17, 2016. (AFP PHOTO/MAHMUD HAMS)

Un Palestinien simule le geste de la victoire devant une affiche du portrait du leader emprisonné Marwan Barghouti, au cours d’un défilé marquant le jour du Prisonnier palestinien à Gaza City le 17 avril 2016. (AFP PHOTO/MAHMUD HAMS)

Ces nouveaux appels à une réconciliation constitue probablement une tentative pour pousser la candidature de Dahlan en tant que successeur de l’octogénaire Abbas, mais les nombreux conflits et disputes de Dahlan avec d’autres dirigeants du Fatah laissent penser qu’il devra encore lutter longtemps afin de sécuriser sa position; Dahlan lui-même a récemment lancé son soutien derrière la candidature improbable de Marwan Barghouti, qui accomplit cinq condamnations à vie dans une prison israélienne pour planification et meurtres terroristes, et qui n’est pourtant pas en position de remplacer Abbas, sauf en cas d’improbable (impossible) libération… 

©JForum avec agences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.