Le « phénomène » Éric Zemmour vu d’Israël.

Le candidat français n’intéresse guère les dirigeants politiques israéliens, mais il est devenu le favori d’une partie de la communauté française.

Vous avez dit Éric Zemmour ? Jusqu’ici, aucune personnalité politique israélienne, de quelque bord qu’elle soit, n’a fait de commentaire ou de déclaration sur le candidat à l’Élysée. Visiblement, c’est une histoire franco-française qui n’a pas sa place dans les débats qui agitent aujourd’hui Israël. Pour les médias, l’affaire est un peu différente. On a commencé à s’y intéresser récemment. Des reportages télé, radio ou des articles de presse ont marqué l’annonce de sa candidature ou encore les échauffourées qui ont émaillé le premier meeting de campagne à Villepinte. Des sujets dans lesquels le candidat à la présidence française est d’abord qualifié de juif d’origine algérienne, marqué à l’extrême droite. Un Français ultraconservateur à la tête d’un mouvement intitulé « la Reconquête ». Les journalistes israéliens en parlent donc comme d’un phénomène en train de secouer la scène politique française et le présentent comme une sorte de Jean-Marie Le Pen plus moderne.

Ce que les médias israéliens en hébreu semblent ignorer, c’est l’aura dont jouit Éric Zemmour, au sein d’une partie de la communauté des Français juifs [NDLR : Juifs Français] installés dans le pays. D’Ashdod, dans le Sud, à Haïfa, dans le Nord, en passant par Netanya et Tel-Aviv, il est de toutes les conversations. En famille ou entre amis. Il y a ceux qui ne jurent plus que par lui. Comme Phil, cet habitant de Jérusalem, qui a immigré en 1995. « Oui, j’ai été très content. Car quoi qu’on en pense, c’est quelqu’un qui a bousculé des décennies de politiquement correct. Il a osé mettre sur le tapis des problèmes ou des questions tabous : l’immigration abusive, incontrôlée, les pouvoirs excessifs de l’Union européenne concernant les frontières… »

S’il est mal à l’aise face à ce qu’il qualifie de bourdes, d’erreurs politiques – ses déclarations sur Pétain qui aurait protégé les juifs français en donnant les juifs étrangers aux nazis ou bien les victimes juives de Merah qui en étant inhumées en Israël ne seraient plus françaises –, Phil veut croire que le candidat à la présidence a déjà redressé la barre : « À mon sens, cela vient de ce qu’il veut être plus français que les Français, plus maurassien que Maurras, plus barrésien que Barrès, plus gaulliste que de Gaulle, plus napoléonien que Napoléon. S’il fonde sa campagne sur ces éléments, il va droit dans le mur. Mais je suis persuadé qu’il ne va pas continuer dans ce sens. Vous savez, ce sont des reproches personnels, un ressenti que j’adresserais à Zemmour si j’avais le bonheur d’être son conseiller politique. » Quel est l’intérêt pour un Franco-Israélien de voter Éric Zemmour ? : « Je serais ravi, explique-t-il, qu’il vienne au pouvoir, car il a exprimé des idées sur le conflit israélo-palestinien beaucoup moins radicales que celles du Quai d’Orsay. En tout cas, beaucoup plus réalistes. À mon sens, il a une ligne politique qui, s’il devient président, diminuerait l’influence néfaste de l’Union européenne que je considère comme une ennemie d’Israël. Il pourrait également diminuer les subventions allouées à l’Autorité palestinienne dont on sait qu’elles financent en partie le terrorisme. »

« Une grande partie des Français sont venus en Israël pour les raisons qui font que Zemmour a du succès »

Dirigeant d’une société de logiciels informatiques à Jérusalem, Oriel est plus mitigé. D’un côté, il salue la réussite de celui qui fut, avec lui, un élève de l’école juive parisienne Lucien-de-Hirsch – (c’était le meilleur en football). De l’autre, il le trouve un tantinet désuet : « Il a une culture encyclopédique du siècle dernier. Mais il n’a pas de solutions sur un certain nombre de sujets très actuels : le nucléaire, l’écologie, l’économie. Il n’a pas de dimension nationale. Peut-être peut-il aspirer à un poste de ministre, celui de la Culture ou des Sports. Et puis il a un peu perdu la boule à propos de Pétain et les juifs français, les enfants Sandler. Ce sont des stupidités. On peut très bien être juif, soutenir Israël et être Français, respecter les valeurs de la France. Prenez Myer Habib, il dit : “je suis juif. Je défends Israël et en tant que député, je défends les valeurs françaises.” C’est pour cela que je l’admire beaucoup plus que Zemmour. » De fait, Oriel craint que cette candidature ne réveille les démons fondamentalistes. D’où ce conseil : « C’est important qu’il parvienne durant sa campagne à mettre de côté toutes les formulations qui peuvent porter atteinte aux sentiments des gens. Qu’il essaye de montrer qu’il veut vraiment reconstruire la République et qu’il intègre les musulmans dans ce projet de reconstruction. »

Le cinéaste Élie Chouraqui a immigré en Israël depuis quelques années. Son émission hebdomadaire sur la chaîne I24, Élie sans interdit, en a fait le journaliste francophone le plus en vue en Israël. Une véritable star médiatique pour les Franco-Israéliens. Que pense-t-il du succès d’Éric Zemmour auprès des Français d’Israël ? « Une grande partie des Français sont venus en Israël pour les raisons qui font que Zemmour a du succès. Il faut bien le comprendre : beaucoup de ces Français qui ont fait leur Alyah (le terme hébraïque qui désigne l’immigration en Israël) l’ont fait parce qu’ils pensaient ne plus avoir leur place en France, à cause justement de l’immigration arabo-musulmane. Pas plus tard qu’hier, j’ai assisté à une discussion entre des Franco-Israéliens, les uns originaires de Marseille, les autres venant du Nord. Tous disaient la même chose : “C’est terrible, la France nous manque. On est triste. Mais comment continuer à vivre en France ?”. » Alors Éric Zemmour, le candidat des Franco-Israéliens ? Élie Chouraqui en est persuadé. Comme ces diplomates européens qui estiment que le candidat fera en Israël autour de 25 % au premier tour.

Le Point

3 Commentaires

  1. Les merdia vraiment antijuifs israéliens sont d’extrême-gauche, c’est-à-dire néo-nazi, depuis toujours, mais surtout depuis la malédiction appelée « accords d’Oslo ». Alors, c’est normal qu’ils vomissent sur le vrai Juif vaillant, l’Hébreu ZEMMOUR. Les propago-déchets israélastes sont bien pires que leurs congénères de francekipu et des restes du monde occidental. Par ailleurs, c’est tout à fait naturel qu’en écrasante majorité les Israéliens francophones, surtout ceux venant d’Algérie, soutiennent ZEMMOUR, comme ils soutiennent Otzma Yeoudit.

  2. En tout cas, Zemmour a énormément de courage compte tenu des manifestations de haine et des menaces de mort qu’il lui faut endurer de tous ces ennemis qu’il dénonce et qui ont contribué à l’effondrement de la France !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.