L’armée israélienne va présenter jeudi une enquête sur l’échec de la défense de Beeri le 7 octobre

L’armée de défense d’Israël s’apprête à lever le voile sur les circonstances entourant la tragédie survenue à Be’eri le 7 octobre dernier. Cette enquête, la première d’une série d’investigations menées par Tsahal, sera présentée ce jeudi aux familles des victimes, avant d’être rendue publique.

Cette analyse approfondie promet de mettre en lumière une série de dysfonctionnements et d’erreurs tactiques qui ont contribué à l’échec de la défense de Be’eri face à l’incursion du Hamas. Parmi les éléments les plus troublants, on s’attend à ce que l’enquête révèle de nombreux cas de tirs fratricides aux conséquences fatales, ainsi que des situations où certaines unités de Tsahal ont fait preuve d’une hésitation excessive face aux assaillants.

L’un des aspects les plus délicats de cette enquête concerne la gestion de la présence d’otages sur le champ de bataille, une complexité qui semble avoir paralysé certains décideurs militaires. Les conclusions pourraient avoir des répercussions significatives sur la carrière de plusieurs officiers supérieurs, notamment le général de brigade Barak Hiram, dont la promotion pourrait être remise en question.

Au-delà de l’analyse spécifique des événements de Be’eri, Tsahal prévoit de mener une quarantaine d’enquêtes sur différents aspects de cette journée fatidique. Ces investigations couvriront un large éventail de sujets, allant des batailles individuelles aux décisions stratégiques prises dans les heures précédant l’attaque.

Il est important de noter que cette démarche d’introspection de l’armée israélienne s’inscrit dans un contexte plus large de remise en question de la doctrine de sécurité nationale. Une enquête plus vaste, remontant jusqu’à 2018, est en cours d’élaboration et devrait être présentée au chef d’état-major dans les semaines à venir.

Malgré l’ampleur de ces investigations internes, de nombreuses voix s’élèvent pour réclamer une enquête d’État indépendante, qui examinerait également le rôle du gouvernement dans cette crise. Cependant, cette proposition se heurte à l’opposition du Premier ministre Netanyahu, soucieux des potentielles retombées politiques pour sa coalition.

En conclusion, la présentation imminente de l’enquête sur Be’eri marque le début d’un processus d’examen critique pour l’armée israélienne. Les résultats de ces investigations promettent d’être révélateurs et pourraient entraîner des changements significatifs dans la doctrine militaire et la stratégie de défense d’Israël face aux menaces asymétriques.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Merci

Ces enquêtes sont nécessaires mais après la fin de la guerre , car le faire maintenant et tout en même temps exposera Israel a de nombreux problèmes internes et externes à Tsahal et aux politiciens ne donnons pas des excuses à nos ennemis, les gauchistes doivent réfléchir un peu ils exposent le pays aux pires catastrophes..