Parmi les dirigeants mondiaux, Hollande n’est pas le seul à blanchir l’identité mususlmane des criminels. Dans un discours à propos de l’Etat Islamique, le Président Barack Obama disait qu’il n’est pas “islamique” et ajoutait : “Aucune religion ne souscrit au meurtre d’innocents -2-”. Ce même sentiment, au sujet du movement extrémiste musulman est partagé par le Premier Ministre David Cameron, qui a déclaré : “Ils se vantent de leur brutalité. Ils proclament le faire au nom de l’Islam. C’est une absurdité. L’Islam est une religion de paix. Ce ne sont pas des Musulmans, ce sont des monstres-3-”.

Le fait avéré que les asssasins à Paris étaient bel et bien des Musulmans est devenu plus evident, lorsqu’une palette de dirigeants d’organisations religieuses musulmanes se sont identifiés à eux-4-. Mais on n’a nul besoin d’aller aussi loin pour le constater. De nombreux élèves musulmans, en France, ont, purement et simplement, refuse de participer à la minute de silence, qui s’est tenue dans les écoles, par respect pour les victimes-5-.

Les évènements meurtriers à Paris et les réactions qui s’en sont suivies sont encore trop frais pour permettre une évaluation complète. Pourtant, il y a déjà un certain nombre de points qu’on peut signaler en temps reel, même s’ils mériteront des investigations complémentaires.

Avant tout, entre les 2 principaux massacres en série, il y avait des differences marquees dans les mobiles. Les journalists de Charlie Hebdo ont été tués pour ce qu’ils écrivaient et dessinaient ; les Juifs d’HyperCacher ont été tués pour ce qu’ils étaient.

Le symbolisme de l’enterrement des 4 victimes en Israël est très fort, même si ce sont des Français (et un Tunisien). La France les a trompés. La trahison a commencé il y a longtemps. La France a permis l’entrée de millions d’immigrés issus d’une culture hostile aux Juifs. L’Algérie, la Tunisie et le Maroc font partie des dix pays les plus antisémites au monde. Ces résultats sont tirés d’une étude menée par ADL en 2014, sur l’antisémitisme classique dans le monde-6-.

La situation en France aurait été radicalement différente s’il n’y avait que 500 000 Musulmans, au lieu des plus de 5 millions actuels. Le nombre de Jihadistes se seraient alors compté par centaines, plutôt que par milliers, comme c’est maintenant le cas. Cette politique immigration indistincte, non-sélective de vastes populations antisémites pourrait être considérée comme une forme d’antisémitisme d’Etat. Pour empirer encore les choses, il n’y a qu’une partie de ces gens qui se sont intégrés dans la population générale française et des milliers d’autres ont commence à se radicaliser.

Il y a eu bien d’autres actes, au cours de ces derniers jours qui véhiculent un sens symbolique. Il est compréhensible que, vendredi après-midi, les autorités françaises aient demandé aux propriétaires de magasins juifs de fermer leurs boutiques, parce qu’il n’était pas prouvé qu’ils avaient ou non d’autres assassins musulmans en cavale. Cependant, la fermeture de la Grande Synagogue de Paris par les autorités, vendredi soir, n’était précédemment arrivé que lors de l’occupation allemande. Beaucoup sont ceux qui ont bien pris note de cette symbolique-7-.

Le seul précédent vaguement ressemblant de fermeture de synagogues le Shabbat, à cause de risques avérés, concerne le cas d’un office annulé, en 2010, dans la petite synagogue réformée de la ville de Weesp, aux Pays-Bas. Dans ce cas, la décision avait été prise par les dirigeants de la communauté après la réception d’une menace-8-. En 2006, en une occasion, la communauté juive de Malmö, en Suède, avait transféré l’office depuis une synagogue vers un lieu tenu secret-9-.

La marche unitaire de Paris, son message positif et le nombre de ses participants ont été impressionnants. Pourtant, ils sont entachés par l’invitation intempestive d’une palette de dictateurs patentés qui répriment activement la liberté de la presse. “Reporters sans Frontières” mentionne la participation des dirigeants d’Egypte, de Russie, de Turquie, d’Algérie et des Emirats Arabes Unis. Ce sont tous des pays où la liberté de la presse, parmi bien d’autres libertés et droits de l’homme, sont durement réprimés-10-.

L’invitation envoyée, avec empressement, par Hollande au Président de l’Autorité Palestinienne était une offense directe aux Israéliens et au peuple juif. Abbas a abondamment glorifié le meurtre de civils, d’Israéliens, de Juifs et bien d’autres. Pour commencer, Abbas n’aurait pas dû être invité par les Français et, le cas échéant, n’aurait pas dû être mis au premier rang-11-. C’est le signe probant de la duplicité récurrente de la France.

On a dit que Netanyahu avait froissé les Français en appellant tous les Juifs de France à faire l’Aliyah en Israël. En faisant directement reference aux Juifs nés citoyens français, la forme dont il l’a dit manquait de tact ; l’appel à l’Aliyah aurait pu être formulé différemment-12-.

Netanyahu aurait aussi pu faire remarquer aux dirigeants français qu’Israël a traverse une période où chaque restaurant devait dispose d’un ou plusieurs gardes armés. Dans la réalité française du jour, la police ou des soldats gardent maintenant les écoles juives de jour, pour permettre aux enfants de se render quand même à l’école. Il n’aurait pas été exagéré de prendre de telles mesures pour protéger aussi bien les restaurants et principaux magasins juifs en France.

Lorsque le grand public a appris la prise d’otages dans la supérette cacher, le Ministre de l’Intérieur socialiste Bernard Cazeneuve s’est rendu sur la scène de crime-13-. Ce même Ministre avait déclaré, au cours de l’opération Bordure Protectrice de cet été qu’il aurait bien participé à des manifestations pro-Gaza s’il n’avait pas été membre du gouvernement-14-. En d’autres termes, Cazeneuve ne se serait pas gêné de s’époumoner à soutenir le Hamas, mouvement islamonazi.

Finalement, la France a, tout récemment, appuyé la resolution jordanienne à l’ONU pour l’instauration d’un Etat palestinien. L’ambassadeur français à l’ONU, François Delattre, a prétendu qu’il devenait “urgent d’agir”. Il a ajouté : “Nos efforts ne s’arrêteront pas là. Il en va de notre responsabilité d’essayer encore et encore, avant qu’il ne soit trop tard-15-”.

Il aurait semblé un peu plus véridique, de la part de Delattre, de reconnaître humblement que la France a, fondamentalement, voté cette résolution pour récompenser les Musulmans qui ont massivement vote pour Hollande,au cours des dernières élections présidentielles. En ce qui concerne cette soi-disant “urgence d’agir”, le seul véritable besoin français reste de passer immédiatement à l’action, à l’intérieur, contre la violence extrémiste entretenue par les éléments criminels de sa propre population musulmane. Ce besoin semble être, et de loin, bien plus urgent que son implication au Moyen-Orient pour aggraver encore plus le conflit palestino-israélien.

Par Manfred Gerstenfeld

Le Dr. Manfred Gerstenfeld est membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, qu’il a présidé pendant 12 ans . Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

Notes :

-1- “12-French forces kill newspaper attack suspects, hostages die in second siege,” Reuters, 10 January 2014.

-2- “Statement by the President on ISIL,” The White House, 10 September 2014.

-3- https://www.youtube.com/watch?v=IFmCkJ92DRw.

-4- “Algerian Terrorists Linked To ISIS, Al Qaeda, Charlie Hebdo Massacre Was Forewarned By Algeria,” Inquistr, 11 January 2015.

-5- Mattea Battaglia and Benoit Floc’h, “A Saint-Denis, collégiens et lycéens ne sont pas tous ‘Charlie,’” Le Monde Campus, 12 March 2015. [French]

-6- “ADL Global 100: A Survey of Attitudes toward Jews in Over 100 Countries around the World,” Anti-Defamation League, 2014.

-7- Michael Wilner, “Landmark Paris synagogue closes on Shabbat for first time since World War II,” The Jerusalem Post, 9 January 2015.

-8- Karel Berkhout ‘Synagoge schrapt viering sabbat na dreiging’, NRC Handelsblad, 9 June 2010. [Dutch]

-9- Mikael Tossavainen, “Arab and Muslim Anti-Semitism in Sweden,” in Manfred Gerstenfeld, Behind the Humanitarian Mask – The Nordic Countries, Israel and the Jews, (Jerusalem: Jerusalem Center for Public Affairs, 2008), 97.

-10- Mark Tran, “Presence at Paris rally of leaders with poor free press records is condemned,” The Guardian, 11 January 2015.

-11- Itamar Marcus and Nan Jacques Zilberdik, Abbas Hypocrisy: Participated in the Anti-Terror march in France, while PA glorifies terrorists who kill Israelis, Palestinian Media Watch, 11 January 2015.

-12- Piotr Smolar, “Le nombre exceptionnel de départs vers Israël traduit une lame de fond,” Le Monde, 11 January 2015. [French]

-13- Marion Souzeau, “Epicerie casher de la porte de Vincennes: les otages ‘vraisemblablement’ tués avant l’assaut,” Le Parisien, 13 January 2015. (French)

-14- “Rassemblement pro-Gaza: Cazeneuve aurait manifesté s’il n’était pas ministre,” Le Point, 15 August 2014. (French)

-15- AFP, “Palestinian Resolution Fails at UN Security Council”, Mail Online, 31 December 2014.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.