Les autorités du sud d’Israël soutiennent la poursuite des opérations : « Battez-vous jusqu’au bout – nous sommes derrière vous »

Quatre maires du sud ont tenu une conférence de presse conjointe à Sderot, déclarant qu’ils soutenaient la poursuite des opérations à Gaza.

Trois chefs de conseil et le maire de Sderot, Alon Davidi, ont tenu une conférence de presse conjointe à Sderot aujourd’hui (dimanche) dans laquelle ils ont exprimé leur plein soutien à la poursuite de l’opération « Gardien des murailles », critiquant l’échelon politique.

Le maire de Sderot, Alon Davidi: « Nous sommes environ une semaine après le début de l’opération. Tout d’abord, nous voulons, au nom de tous les maires et habitants de la zone sud, soutenir les forces de sécurité où qu’elles se trouvent, et bien sûr partager le chagrin des familles qui ont enterré leurs proches et souhaitons une guérison complète à tous les blessés. « 

Il y a quelques minutes, lorsque nous avons organisé cette conférence de presse, il y avait une grande colère ici. Nous avons tous converger dans le sens d’une protection accrue de la zone sud. La volonté de sauver des vies malgré le conflit se fait dans la bande de Gaza et la ville de Sderot depuis 20 ans. Nous avons des dizaines de milliers d’enfants et de jeunes qui grandissent dans cette réalité. « 

Il a ajouté: « Ce que vous ressentez cette semaine à Tel Aviv, Jérusalem, Rehovot, Ashdod et d’autres villes, quand vous courez pour sauver votre vie, nos enfants le font des centaines de fois depuis 20 ans, et par conséquent, nous demandons au Premier ministre, au ministre de la Défense, aux membres du cabinet qui se réunissent en ce moment, de ne pas s’arrêter, car la tête du serpent doit être coupée, le Hamas doit être vaincu et nous devons porter un coup sévère pour que la paix revienne dans cette région.

Poursuite des opérations

« Nous n’accepterons pas que du jour au lendemain cette opération s’arrête, et qu’à Jérusalem et Tel Aviv, la situation redevienne normale, alors que nos enfants dans notre territoire continuent à courir à la recherche d’abris et de place pour sauver leur vie. Appelée accidentellement cette opération « Les gardiens des murs », nous vous disons, à ce qui sont à la Direction de l’État d’Israël, que cette opération doit se poursuivre et même si elle coûteuse « pour rétablir la paix dans la bande de Gaza et à Sderot » Il n’est pas tôlérable qu’une loi interdise les roquettes à Jérusalem et qu’ici il y ait une loi différente, il n’est pas possible qu’il y ait une loi sur les roquettes de Tel Aviv et qu’il y ait une loi différente, pour les missiles à Sderot. C’est légalement la même roquette à Tel Aviv  et à Sdérot», a déclaré Davidi.

Le maire de Sderot a déclaré : « Nous sommes un seul peuple, des citoyens égaux dans tout l’État d’Israël, et nous vous demandons donc de ne pas vous arrêter, de frapper la tête du serpent, de détruire le terrorisme et de porter vraiment atteinte au Hamas. »

Tamir Idan, chef du Conseil du Sdot Néguev : « Je suis d’accord avec les paroles de mes amis et d’autres responsables. » J’ai dit hier que la condition requise est que le Hamas réfléchisse cinq cents fois avant de tirer sur Jérusalem, donc il y a un problème ici.

« Le Hamas doit réfléchir cinq cents fois avant de tirer de Gaza. Si nous n’arrivons pas à ce résultat, toute cette opération aura été vaine. Nous continuons à demander et je suis d’accord avec mes amis, de continuer à opérer dans la bande de Gaza jusqu’à ce que les conditions fixées soient acquises grâce à Tsahal. « Nous sommes forts ici, nous nous mordrons les lèvres, nous tiendrons héroïquement et donnerons à Tsahal tout le soutien dont elle a besoin », a-t-il déclaré.

Le retour des corps des soldats aux mains du Hamas

Le chef du Conseil du Sdot Néguev a ajouté : « Ne vous arrêtez pas, le cabinet et les gens de la sécurité qui nous écoutent maintenant, regardez-nous dans les yeux, ne vous arrêtez pas tant que nous n’avons pas atteint les conditions requises. Et autre chose, pour nous ramener les (corps des) garçons à la maison. Les amis, il est temps. Si le Hamas est réticent et demande un cessez-le-feu comme tout le monde le dit et l’attend de toute son âme, qu’il rende les corps des garçons, et qu’ils rentrent à la maison. Regardez les soldats dans les yeux et dites-leur, allez au combat, nous sommes là, je souhaite que tout le monde rentre à la maison saine et sauf et Dieu nous en préserve qu’il n’arrivera ce qui est arrivé à Oron Shaul et Hadar Goldin. Nous devons les ramener à la maison à tout prix, et maintenant nous avons une opportunité en or », a-t-il indiqué.

Itamar Revivo, chef du Conseil de la plage d’Ashkelon, a déclaré : « Le principal message qui découle de tous ces jours que nous traversons est que le sang des habitants de la zone de Gaza a un prix, ce n’est pas un no man’s land. Nous disons que cela suffit et nous devons y mettre un terme.

« C’est le résultat de cette année, toute la dissuasion s’est effondrée, il y a eu de la légèreté et des arrangements. Sauf qu’il ne doit y avoir aucun arrangement avec des terroristes. Nous traversons des jours difficiles, mais je peux dire que les habitants de la zone sud sont des gens très forts Alors J’entends des rumeurs selon lesquelles le Hamas a eu des pertes. Le discours doit s’inverser, les conditions devraient être les nôtres, les conditions sont la démilitarisation de la bande de Gaza après cet affrontement », a-t-il dit.

Désarmer le Hamas

Le chef du Conseil de la côte d’Ashkelon a ajouté : « Nous ne sommes pas des militaires et ou des personnes des services de sécurité. Je ne dis pas quelle est la méthode d’action, mais l’objectif est de laisser la bande de Gaza désarmée, et je dirais qu’aucune personne à Gaza ne doit pouvoir utiliser une arme. C’est pourquoi ceci est notre déclaration, et ce sont les conditions nécessaires. Bien sûr, je me joins à ce qui est dit ici au sujet du retour des prisonniers et des personnes disparues, ce qui est une autre condition requise. Le Hamas devrait être à genoux sur le terrain. Je soutien Tsahal et les forces de sécurité et j’appelle le gouvernement israélien à poursuivre l’opération jusqu’à ce que nous ayons acquis toutes nos conditions. »

Ophir Liechstein, chef du Conseil de la porte du Néguev : « Au-delà de ce qui a été dit au sujet du soutien de Tsahal, il y a effectivement des gens ici qui mènent cette campagne, le commandant Général, le commandant de la brigade, les soldats des drones, les autres commandants et les soldats, à qui nous leur faisons pleinement confiance car ils font un bon nettoyage, et mette de l’ordre. Pour ce travail très courageux nous prions pour eux et leur sécurité.

Un avenir pour la zone Sud

« Nous voulons arriver à un résultat différent, alors ce sera le calme pour longtemps. Notre demande doit être la demande du gouvernement d’Israël et du premier ministre, après cette campagne, et de profiter par la suite de la période de calme, ce que nous n’avons pas fait au cours des 20 dernières années.

« Nous devrons profiter de cette période de calme après la campagne pour développer l’économie ici pour l’avenir de nos enfants et pour l’avenir de la population de la région. Nous voulons qu’il y ait une économie pour Gaza, qui puisse y avoir des travailleurs ici et qu’ils travaillent ici, afin que nous puissions établir des centres d’emploi communs, créer une situation afin qu’il y ait quelque chose à perdre. Il y a plus de deux millions de personnes ici, qui ne partiront pas. Nous devons porter un coup sérieux au terrorisme et d’autre part, à la fin de l’opération, nous devrons les amener par la suite à commencer à penser au lendemain. Comment pouvons-nous créer un changement stratégique et créer un secteur ici qui sera différent, avec de l’espoir pour nos enfants. »

JForum – Israël Hayom

3 Commentaires

  1. malheureusement ,l’operation va s’arreter dans qqs jours
    bien avant l’effondrement du hamas,un peu du fait de la pression internationale,et du fait d’un engagement aérien,sans troupe au sol, et non total
    (preserver des civils au milieu du hamas!!!)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.