Le djihad utilise des roquettes contre le centre et le sud

1
350

Le djihad utilise des roquettes à courte portée contre des sites israéliens proches de Gaza

Mercredi 13 novembre, le Jihad islamique palestinien a utilisé des roquettes à longue portée contre le centre d’Israël, mais a plutôt pilonné des sites israéliens proches de la bande de Gaza, causant des dégâts sans toutefois faire de victimes. C’était le deuxième jour de représailles du Jihad après l’élimination de son chef Baha Abu Al-Atta mardi. Cependant, les efforts pour mener à la trêve se poursuivent. Le Hamas aurait donné 48h au Jihad Islamique pour épancher son désir de “vengeance” avant de raccrocher en sauvant la face par une salve d’honneur.

Les tirs de roquettes ont touché le centre et le sud d’Israël, alors que des efforts de cessez-le-feu se poursuivent
Les frappes dirigées contre Rehovot, Yavne et d’autres villes interviennent peu de temps après les attaques contre les villes du sud, les communautés frontalières de Gaza et alors que Tsahal confirme la nouvelle vague d’attaques contre le Jihad islamique à Gaza ; le groupe terroriste formule des demandes de trêve avec Israël, via son responsable présent au Caire.

De lourdes salves de roquettes ont été lancées mercredi sur des villes du centre d’Israël, alors même que l’armée israélienne prend le groupe terroriste pour cible à Gaza. Entre-temps, l’ONU et l’Égypte ont poursuivi leurs efforts en vue de la conclusion d’un accord de cessez-le-feu et le Jihad islamique en a défini les conditions.

On a entendu des sirènes à Rehovot, Gedera et Yavne ainsi qu’à Ashdod, plus au sud, peu après 23 heures. Les services d’urgence du Magen David Adom ont déclaré ne pas avoir reçu de nouvelles informations faisant état de blessés à la suite des attaques.

 

Lancement d'une roquette depuis Gaza (Photo: AFP)

Lancement d’une roquette depuis Gaza (Photo: AFP)

 

“En ce moment, l’armée israélienne renouvelle ses attaques contre des cibles du Jihad islamique dans la bande de Gaza”, a déclaré l’armée à peu près au même moment.

La vague de roquettes est survenue peu après que des barrages ont été lancés contre les communautés frontalières d’Ashkelon, d’Ashdod et de Gaza.

Le Magen David Adom a déclaré que personne n’avait été blessé à la suite des roquettes. Les forces de police ont été appelées à se rendre sur les lieux d’Ashdod, où des éclats de roquettes ont touché très près d’un immeuble résidentiel. Dôme de Fer a intercepté au moins cinq roquettes.

Les violences actuelles ont commencé mardi matin avec une frappe israélienne à Gaza qui a tué le commandant du Jihad islamique Baha Abu al-Ata. L’organisation a juré de se venger et, alors que le Hamas exprimait sa solidarité, il n’a pas encore pris part aux combats mercredi soir.

Les attaques à la roquette contre Israël ont eu lieu peu après l’élimination d’Abou al-Ata. Mardi, le sud et de vastes parties du centre du pays ont failli rester dans une impasse, alors que les écoles ont été fermées et tous les travailleurs non essentiels ont été invités à rester chez eux ou à proximité d’un abri anti-bombes.

Des roquettes ont été interceptées par Dôme de Fer aussi loin que Tel Aviv, des attaques visant également les villes voisines de Holon et Rishon Lezion. L’armée a déclaré mardi que le système de défense antimissile avait eu un taux de réussite de 90%.

Les tirs de roquettes se sont poursuivis mercredi matin après une accalmie nocturne.

Mercredi soir, une femme âgée a été légèrement blessée dans une frappe à la roquette dans un centre d’hébergement à Ashkelon.

La femme a été emmenée à l’hôpital Barzilai de la ville, où elle a été soignée pour des blessures causées par des éclats de verre, a déclaré le médecin du Magen David Adom, Dvir Baribo.

La femme évacuée (Photo: Reuters)

La femme évacuée (Photo: Reuters)

 

“Lorsque nous sommes arrivés sur les lieux, nous avons trouvé une femme de 70 ans pleinement consciente. Il y avait de nombreux éclats de verre brisé autour d’elle”, a déclaré Baribo.

“Elle a subi de légères blessures au visage et aux membres. Nous lui avons donné un traitement médical primaire comprenant le pansement et l’arrêt du saignement et nous l’avons évacuée dans un état modéré et stable vers l’hôpital Barzilai.”

La police a scellé la zone et du personnel des départements de la protection sociale et des services sociaux était sur place pour apporter son aide.

L’armée a annoncé mercredi que plus de 400 roquettes avaient été tirées sur des centres de population israéliens depuis le début des violences mardi matin.

Les tirs de roquettes ont immobilisé la vie dans une grande partie d’Israël mercredi, alors que les écoles restaient fermées dans les communautés proches de la frontière de Gaza et que les rassemblements publics restaient soumis à des restrictions, à cause des roquettes qui pleuvaient.

Des éclats de verre et du sang sur le lieu de la frappe de roquette dans un centre de vie assistée d'Ashkelon (Photo: Unité du porte-parole de la police)

Des éclats de verre et du sang sur le lieu de la frappe de roquette dans un centre de vie assistée d’Ashkelon (Photo: Unité du porte-parole de la police)

 

Les discussions sur le cessez-le-feu se sont poursuivies mercredi soir alors que le chef du Jihad islamique, Ziyad al-Nakhalah, exposait les conditions exigées par son organisation pour un cessez-le-feu avec Israël.

“Nous fixons des conditions claires pour Israël”, a-t-il déclaré à la chaîne libanaise pro-Hezbollah Al Mayadeen.

“La fin des éliminations ciblées en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, ainsi que celle des attaques contre les civils lors des manifestations de la marche pour le Retour (manifestations de vendredi le long de la barrière de Gaza, souvent violentes) et un engagement à respecter les accords (existants) en vigueur à Gaza. ”

Si Israël remplissait ces conditions, a déclaré Nakhalah, “un cessez-le-feu pourrait entrer en vigueur dans quelques jours, voire quelques heures”.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré mercredi lors d’une réunion spéciale du cabinet israélien qu’Israël n’avait aucun intérêt à susciter un affrontement plus large, mais il a averti le Jihad islamique qu’Israël continuerait à pilonner ses membres jusqu’à l’arrêt des tirs de roquettes.

“Ils savent que nous allons continuer à les frapper sans pitié”, a déclaré Netanyahou. “Ils ont un choix : soit arrêter ces attaques, soit absorber de plus en plus de coups.”

Les attaques à la roquette n’ont causé aucun mort israélien, principalement grâce au système de défense antimissile Dôme de Fer, qui aurait intercepté environ 90% des projectiles. Quelques maisons ont cependant été touchées par une frappe directe et une grande autoroute a été touchée. Une roquette s’est écrasée juste après le passage de véhicules.

Soucieux de maîtriser cet affrontement, l’armée israélienne a limité ses opérations au Jihad islamique et presque toutes les victimes à Gaza, soit 24 sont jusqu’à présent membres du groupe jihadiste (au moins 20 d’entre les “victimes” palestiniennes).

Les dirigeants du Hamas à Gaza ne sont encore entrés dans la mêlée – un signe possible de la vague actuelle de violence pourrait être brève. Plus grand et plus puissant que le Jihad islamique, le Hamas est également plus pragmatique.

Avec l’économie de Gaza en lambeaux, il ne semble pas que l’on souhaite davantage de combats avec Israël.

Amir Alon, Matan Zuri et Yoav Zitun | Dernière mise à jour: 14.11.19, 00:05

ynetnews.com

1 COMMENT

  1. Une guérilla, dont les acteurs sont incrustés parmi les civiles, et contre une nation pourvue d’une défense éthique, elle ne s’arrêtera jamais.
    Il n’y a “que” les frappes dites chirurgicales qui seraient peu ou prou dissuasives, et ce quelque soit le gouvernement.
    Le pire serait de concéder quelque faveur à ceux qui ne visent QUE notre “extirpation” de la Terre qui nous est donnée en héritage *. Un Lopin sacré, dont la bénédiction s’active uniquement quand ses enfants l’habitent.
    Finalement, les (vrais) Philistins nous ont harcelés pendant 800 ans aux temps jadis. Ce serait la seule comparaison plausible…
    Aujourd’hui, ceux-là ont repris le drapeau d’Amalek.

    *Accords d’Oslo: témoignage consternant de Yom Tov Samia : https://lphinfo.com/accords-doslo-temoignage-consternant-de-yom-tov-samia/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.