Selon les informations ,  la justice a donné raison à Catherine Barma dans son procès mené à l’encontre de Laurent Ruquier, à la suite de l’arrêt de l’émission On n’est pas couché.

Entre Catherine Barma et Laurent Ruquier, la guerre est déclarée. La raison : l’arrêt en 2020 de l’émission On n’est pas couché. La productrice et l’animateur prenaient la décision de s’attaquer mutuellement devant le tribunal de commerce de Paris après 20 ans de collaboration. Selon les informations de Télérama, relayées lundi 20 juin 2022, la justice a décidé de donner raison à Catherine Brama. Laurent Ruquier a ainsi été condamné à verser près d’un million d’euros de dommages et intérêts. La justice a mis en avant la rupture brutale des relations commerciales entre les deux anciens complices qui a entraîné une quinzaine de licenciements économiques.

Devant la décision du tribunal, Laurent Ruquier est bien décidé à ne pas se laisser faire. Son avocate, Céline Astolfe, a annoncé  son intention de faire appel de la décision du tribunal. Selon elle, elle est « totalement injuste« . Le célèbre animateur réclamait de la part de Catherine Barma le paiement de 315.891 euros, une somme provenant de France 2, « qui aurait dû lui être reversé selon le contrat de co-production du talk show du samedi soir« , selon les informations de Capital.

Laurent Ruquier ne compte rien lâcher face à Catherine Barma

L’histoire entre Laurent Ruquier et Catherine Barma n’est donc pas encore terminée puisque le compagnon de Hugo Manos a décidé de faire appel de la décision de justice. « Au bout de ces vingt ans, j’aurais aimé pouvoir lui dire merci. Son hypocrisie, sa lâcheté, sa vénalité m’en empêchent. Si elle souhaite qu’un jour la justice s’en mêle, nous réglerons ça devant les tribunaux« , avait lancé Laurent Ruquier en 2020 .

« Faites bien attention à vos contrats » : Laurent Ruquier lance une pique à son ex-productrice Catherine Barma après avoir perdu son procès.

Laurent Ruquier démarrera à la rentrée prochaine dans le groupe qu’il quitte pour prendre quelques vacances, à savoir France Télévisions. L’animateur et humoriste sera en effet de retour sur France 2 en septembre, mais plus à l’animation de On est en direct. Il passe la main, d’une case qu’il a détenue pendant plusieurs années, à Léa Salamé. Un divorce qu’il ne regrette pas même s’il affirme dans une interview au Parisien que « Léa n’y est pour rien, ça s’est sûrement mieux passé avec elle que si cela avait été quelqu’un d’autre puisque nous avons une vraie complicité« . Lancé il y a deux ans, On est en direct a pris la place de On n’est pas couchéémission que produisait Catherine Barma, son ancienne acolyte avec qui il est désormais fâché. Celle-ci avait intenté un procès contre l’animateur, qu’elle vient tout juste de gagner, lui réclamant au passage 1 million d’euros.
Au quotidien, Laurent Ruquier explique ne pas encore avoir décidé s’il allait faire appel de la condamnation. Pour autant « nous avons un mois pour le faire ». Il précise néanmoins que c’est bien Catherine Barma qui l’a attaqué : « Je ne voudrais pas qu’on croie que je suis le méchant dans cette histoire ». De plus, il ajoute un point qui, selon lui, n’a « pas été retenu dans le jugement » : « Si elle avait souhaité continuer le samedi soir, elle en avait la possibilité ». La rancœur de Laurent Ruquier envers son ex-productrice semble encore tenace puisqu’il prévient : « Les prochains animateurs avec qui elle souhaite travailler sont prévenus : faites bien attention à vos contrats ».

L’animateur revient sur l’arrêt de On est en direct sur France 2

En quittant la présentation de On est en direct, Laurent Ruquier a exprimé sa tristesse à l’idée de ne plus avoir d’artistes venus de tous les horizons, parfois moins générateurs d’audience : « C’est une vraie politique de programmation de ma part, que j’ai toujours souhaitée et défendue. Je ne suis pas à la recherche de l’audience à tout prix. C’est pourquoi j’ai accueilli des acteurs de théâtre public, comme Joël Pommerat, Maxime d’Aboville, Patrick Haudecœur… ». À ce sujet, il en profite pour adresser une nouvelle pique à Catherine Barma qu’il accuse de lui avoir reproché de recevoir Juliette ou Grégory Gadebois « parce qu’ils étaient trop gros ». Désormais libre le samedi soir, l’animateur des Grosses Têtes prépare plusieurs projets avec France Télévisions, dont deux d’entre eux seront testés en première partie de soirée. L’une de ces nouveautés sera une émission de chansons sur l’actualité « où des chanteurs, imitateurs ou humoristes vont interpréter des titres liés à l’actualité, soit avec leur texte original, soit avec des parodies que j’écrirai. » Rendez-vous à la rentrée !

 

JForum.fr Sources diverses

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.