La Tunisie ferme 80 mosquées, Valls en ouvre 2500!

0
214

Après l’abattement, la tristesse, les pleurs rentrés, sans doute de façon moins émotionnelle que le 7 janvier (Charlie) et le 9 (hyper cacher) mais peut-être de manière plus froide, décisive, surtout devant les rodomontades de puissants inutiles montant pourtant le menton haut les marches élyséennes. Les nombreux Britanniques assassinés (au moins quinze) font mal par exemple. Les autres aussi bien sûr, mais ils seraient moins nombreux par nationalité.

À quand donc un Conseil Européen et des funérailles européennes et un Panthéon européen pour ces citoyens tués en “première ligne”, vraiment, eux ?… Les Britanniques réviseront-ils leur vision fantasmée d’un “islam” imaginaire ?… Un rassemblement est prévu à Paris pour le mardi 30 juin Place de la Bourse, à 18 heures (et cette fois il sera difficile de le réduire à un “ramassis d’extrême droite”) mais à Londres (où est Churchill ?)…

Cela fait de plus en plus penser à la pièce de Ionesco, Rhinocéros, dans laquelle tout d’abord la vue d’un rhinocéros (transformation progressive du citoyen lambda en totalitaire soumis) est mise en doute, moquée, vilipendée par des pédants (surtout des intellectuels ratés) puis celle de plusieurs rhinocéros se trouve relativisée, ensuite vu que leur nombre s’accroit des trouvailles sont suggérées comme leur laisser (prier dans) la rue (et se satisfaire des trottoirs) enfin l’idée d’en faire l’expérience surgit (le cas de la gauche iranienne en 1979, les écrits de Foucault dans le Nouvel Observateur à la même date) surgit jusqu’au désir de faire comme tout le monde (Daisy) tandis que Béranger le seul qui n’arrive pas à le devenir se demande si cela ne vient pas de son “déséquilibre” congénital.

Nous en sommes là. Où ? Quelle étape ? Devinez… Seulela Tunisie a décidé de fermer 80 mosquées radicales. Imaginez le tollé si une telle mesure était prise en France…

Cerise sur le gâteau : lesdits “musulmans” africains, nord africains, aimeraient bien se débarrasser de cette étiquette “islam” qui leur colle à la peau comme le sparadrap du capitaine Haddock, observez bien dans les rues, certes vous avez de plus en plus de bâchées, mais pour combien encore de belles jeunes femmes seyantes à la peau et aux cheveux soyeux de jais ? (Je deviens moi aussi rhinocéros vous croyez ?) Sauf que des “Grands” tels les Sarkozy et Plenel ont décidé le contraire : un bon (nord) africain est un (nord) africain musulman ou alors c’est un vendu au (néo)libéralisme, il n’a pas tué son côté occidentalisé en tuant son maître (comme l’analysait Lyotard dans Économie libidinale pour expliquer (justifier à la suite de Sartre) l’assassinat de “colons”, au temps de ce djihad s’étant amorcé en 1954 comme le montre bien le film de JP Lledo,Algérie, histoires à ne pas dire.

Observons que le commentaire de Benjamin Stora sur le film en question -si vous cliquez sur le lien précédent- montre bien son incompréhension de la chose à double titre : 1/le nombre de morts suite à la répression était la règle dans une certaine façon de faire la guerre (que penser dans ce cas des 700.000 morts de Verdun, et parlons aussi desSentiers de la gloire) 2/ Stora fait état du peu de “mariages mixtes” à l’époque, il oublie qu’un(e) musulman(e) n’a (toujours) pas le droit de se marier avec un(e) non-musulman(e). Même si en effet certains ont voulu séparer les communautés en refusant aux “autochtones” la possibilité d’être élus dans une Chambre aux pouvoirs réels en 1947 (au lieu de faire deux Chambres l’une pour les européens l’autre pour les natifs et de truquer en plus les résultats de cette dernière alors que les francophones et les berbéristes dominaient encore la situation, ne serait-ce queFerhat ABBAS, Jean Amrouche…). Mais, à l’inverse, était-ce une raison pour croire comme le fait Stora que Messali Hadj était la solution ?… Au fond aucune des explications dominantes n’est convaincante : ni les partisans entêtés d’une Algérie uniquement blanche (voulant sauter sur Paris ce qui était absurde et pain béni pour l’alliance gaullo-communiste) ni les partisans d’une Algérie uniquement “arabe” alors qu’elle était “plurielle”, depuis des lustres, le judaïsme, le christianisme, se sont diffusés pacifiquement et non pas par le glaive comme l’arabo-islamisme, les descendants des bagnards communards, les réfugiés de l’Alsace Lorraine, les Maltais, Italiens, Corses, ce sont eux aussi qui ont fait cette “Algérie”, mon père s’était battu pour cela en tout cas, et ces chiens l’ont tué, à petit feu, en empêchant de vivre ce rêve…et c’est le cadavre de ce dernier qui bouge encore…

Nous sommes las. De cette ignorance. Crasse. De ce refus de ne pas comprendre que certains veulent refaire (prolonger) 1954. En France. Reprendre Poitiers (avec pour commencer un Mémorial reprenant les propos d’une auteure nazie). Nous sommes de plus en plus las. Las de tous ces nains. Certains Kurdes montrent le chemin. N’en déplaisent à ces néo-Ottomans aujourd’hui au pouvoir en Turquie qui devraient commencer par rendre Byzance (Constantinople, Istanbul) au lieu de les embêter et aussi de reprocher aux Juifs d’avoir pu récupérer leurs terres qui sont, certes, devenues “plurielles”…D’où la difficulté, surtout s’il s’agit de ne pas être comme “eux” ces massacreurs (d’Arméniens, Kurdes, Chrétiens…)disciples d’un dieu vengeur qui n’a décidément rien à voir, d’aucune sorte, avec “nous”, même s’ils s’en réclament, le fondement n’est pas le même, du tout (Gen, II, 19). Après tout les léninistes se réclamaient bien aussi de la “démocratie”… Pouvoir du Peuple qu’un Syriza (néo-léniniste) prétend de nouveau manipuler en “notre” nom, décidément, allons-nous laisser faire laisser passer les nouveaux remugles d’un totalitarisme hybride ? D’une Méduse nouvelle ? En attendant Persée…aurait peut-être soufflé Samuel B.

Lucien SA Oulahbib 27/6/2015

resiliencetv.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.