Médias syriens : La minorité druze visée dans les attentats suicides qui tuent 246 personnes
Alors que les forces d’Assad affrontent le groupe lié à l’Etat islamique près de la frontière entre les hauteurs du Golan israélien et le sud de la Syrie, une série d’attentats-suicides orchestrés par l’Etat islamique ont secoué la région, faisant 246 morts ; L’attaque la plus meurtrière a eu lieu dans la ville de Sweida, capitale provinciale peuplée par la minorité druze de Syrie.

Une série d’attentats suicides dans le sud de la Syrie, dont un kamikaze qui a frappé un marché de légumes très fréquenté, a fait plus 246 morts mercredi, ont rapporté les médias officiels, accusant les militants de l’Etat islamique du carnage.

Le bilan n’a fait que monter depuis l’attaque menée mercredi matin, revendiquée des heures plus tard par l’EI. « Il est à présent de 246 morts dont 135 civils », a indiqué le directeur de l’Observatoire, Rami Abdel Rahmane.

Le reste des morts sont des combattants pro6gouvernementaux et des habitants qui avaient pris les armes pour défendre leurs villages.

Les attentats à la bombe dans la ville de Sweida, capitale provinciale peuplée par la minorité syrienne Druze, ont apparemment été programmés pour coïncider avec les attaques d’un groupe djihadiste lié à l’Etat islamique dans un certain nombre de villages de la province, qui porte le nom de sa capitale, Sweida.

Les attaques coordonnées – les pires de ces derniers mois – avaient toutes les caractéristiques du groupe État islamique et rappelaient ses assauts horribles qui ont semé le chaos au cours des dernières années en Syrie, déjà dévasté par la guerre civile.

Site des attentats suicides (Photo: Reuters)

Site des attentats suicides (Photo: Reuters)

La chaîne de télévision publique Al-Ikhbariya a montré des images provenant de plusieurs endroits de la province et de sa capitale, où les bombes humaines se sont fait exploser. Le bilan des décès dus aux attaques n’a pas été immédiatement répertorié et aucun groupe n’a immédiatement revendiqué la responsabilité des attentats.

Ces attentats rares à Sweida sont survenus lors d’une offensive du gouvernement ailleurs dans le sud du pays. Les forces gouvernementales luttent contre le groupe lié à l’Etat islamique près de la frontière avec les hauteurs israéliennes du Golan et près de la frontière avec la Jordanie. Le groupe est également peu présent à la limite est de la province de Sweida.

L’Etat islamique a été largement vaincu en Syrie et en Irak, mais il a toujours des poches de territoire qu’il contrôle dans l’est de la Syrie et dans le sud du pays.

Depuis leur offensive en juin, les forces du président syrien Bashar Assad ont repris des territoires contrôlés par les rebelles le long de la frontière des hauteurs du Golan et combattent maintenant des rebelles dans la pointe sud du pays.

Site des attentats suicides (Photo: AFP)

Site des attentats suicides (Photo: AFP)

Le bilan, initialement rapporté à 27 tués, a rapidement augmenté. L’Observatoire syrien des droits de l’homme basé en Grande-Bretagne a également signalé une série de suicides dans la ville de Sweida et les affrontements dans la campagne de la province.

L’Observatoire a déclaré que les attaques ont tué 246 personnes, dont 115 combattants pro-gouvernementaux, quatre terroristes-suicide et 12 djihadistes. La différence dans le nombre de morts est fréquente dans les premières heures de telles attaques.

Une plateforme médiatique dirigée par des militants sur Facebook, Sweida News Network, a déclaré qu’une milice locale combattait le groupe affilié à l’Etat islamique et qu’au moins 30 miliciens ont été tués lors d’affrontements avec les djihadistes.

Al-Ikhbariya a déclaré que l’un des terroristes-suicide avait frappé un marché aux légumes dans la ville de Sweida peu après cinq heures du matin, une période chargée pour les commerçants en début de journée.

Site des attentats suicides (Photo: Reuters)

Site des attentats suicides (Photo: Reuters)

Le kamikaze a traversé le marché à moto et a fait exploser ses explosifs, a indiqué la chaîne de télévision. Un deuxième attaquant a frappé sur une autre place occupée de la ville. Deux autres assaillants se sont fait exploser lorsqu’ils ont été poursuivis par les forces de sécurité, a indiqué la télévision.

La ville de Sweida a été largement épargnée par la violence dont les villes syriennes ont été témoins dans les années qui ont suivi le début du conflit en 2011.

Pour l’offensive du sud, les forces gouvernementales ont redéployé des troupes de la province de Sweida le mois dernier pour attaquer les rebelles et les djihadistes affiliés à l’Etat islamique dans les provinces voisines de Daraa et de Quneitra.

Le gouvernement contrôle désormais Daraa, mais continue de combattre les djihadistes affiliés à l’Etat islamique à Quneitra.

Associated Press | Publié: 25.07.18, 14:54

Première publication: 25.07.18? 14:54

Adaptation : Marc Brzustowski

ynetnews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.