La maison Blanche a sciemment pris ses distances avec Israël ©

3
306

Dennis Ross diplomate chevronné, qui a utilisé l’occasion de la conférence pour promouvoir son dernier livre, a déclaré que Washington n’a pas réussi à évaluer les priorités des régimes arabes.


Barack Obama est l’un des cinq présidents de l’histoire moderne qui a décidé consciemment d’essayer de s’éloigner [lui-même et son administration] d’Israël», a déclaré dimanche, son ancien assistant, Dennis Ross.

Lors de la conférence annuelle de The Jerusalem Post à New York, Ross, un diplomate chevronné qui a travaillé sur les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens sous Reagan, HW Bush, Clinton et les administrations Obama, a déclaré que la Maison Blanche a travaillé en admettant l’hypothèse que «Israël est plus un problème qu’un partenaire. “

“Si vous vous éloignez d’Israël, vous gagnerez avec les Arabes», a déclaré Ross, résumant la prémisse de la politique de l’administration Obama sur le conflit israélo-palestinien.

Mais il a dit que cette hypothèse n’est pas unique à cette Maison Blanche sous Obama et que d’anciens présidents Eisenhower, Nixon, Carter et H. W. Bush tous ont essayé de se distancer d’Israël pour la même raison.

Ross a offert son analyse de l’approche de cette politique: «Chaque administration qui a tenté de se distancer d’Israël n’a rien gagné,» dit-il.

Le diplomate a également déclaré que l’administration Obama a travaillé pour une solution à deux Etats croyant que cela apporterait la paix au Moyen-Orient élargi, mais il soutient que cette hypothèse est tout aussi erronée.

“Si demain ce problème était résolu, cela n’empêcherait pas une seule bombe d’exploser en Syrie”, a-t-il dit. “Cela ne changerait pas l’ambition de l’Iran dans la région. Cela ne changerait pas les défis auxquels Egypte est confrontée. “

Ross a demandé si un accord de paix global est possible dans le climat politique actuel – à Jérusalem et à Ramallah. Mais il se dit un optimiste, et a déclaré que son dernier livre, “Doomed to Succeed”, (voué au succès) vise à sensibiliser le prochain président sur les erreurs des négociations passées.

Jerusalem Post

3 COMMENTS

  1. Il est scandaleux d’entendre de telles ignominies qui rappellent le comportement de Roosvelt vis à vis des européen juifs en leur fermant la porte de l’immigration aux USA sachant pourtant l’extermination qui se déroulait
    Quand Israël et les juifs américains vont cesser d’aider financièrement la campagne présidentielle des démocrates qui n’ont cesser de piéger Israël comme Carter, Clinton……..Les démocrates sont des salauds et Obama ce noir menteur musulman à agit d’abord en musulman mais jamais en américain puisque son acte de naissance est falsifiée et comme sa famille il est né au Kenya et à étudié dans les écoles coraniques d’Indonésie ou madrasses.Du rest il s’est incliné devant le roi d’Arabie en soumission , indigne d’u. vrai Américain
    Ce noir sent mauvais et son comportement anti Israël rappelle celui des gauchistes ou des islamogauchistes nazis

  2. “….croyant que….”ce n’est pas vrai du tout, Sidi Houssein ne croit rien du tout et sûrement pas à la paix, bien au contraire. Son rêve n’est pas la paix mais la disparition de l’état juif ISRAËL. C’est Amalek des temps modernes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.