Bataille autour de la construction d’une école musulmane en Savoie.

La justice entend forcer le maire d’Albertville à accorder un permis de construire pour une école musulmane. L’initiative est critiquée par les élus qui mettent en cause l’association turque Millî Görüs. Après avoir soutenu le chantier de la mosquée de Strasbourg, l’association turque Millî Görüs défraye à nouveau la chronique, cette fois en Savoie. En cause: la construction d’une école privée musulmane à Albertville.

Un projet qui court depuis plusieurs années, mais que le maire Frédéric Burnier Framboret ne souhaitait pas voir aboutir, rapporte le Dauphiné libéré. La municipalité a en effet refusé en 2019 de délivrer un permis de construire. Une décision qui vient d’être retoquée par le tribunal administratif de Grenoble qui enjoint d’autoriser le chantier. Le projet d’ampleur, qui doit comporter 16 classes, un gymnase, un réfectoire et une cuisine, inquiète à divers titres. D’abord il pourrait entraîner «la fermeture de plusieurs classes, voire à terme d’une école publique», comme l’explique le maire d’Albertville dans une tribune au Figaro.

Mais c’est surtout sa dimension religieuse qui pose problème, la construction étant portée par la Confédération islamique Millî Görüs (CIMG), organisme turc soupçonné d’ingérence et n’ayant pas signé la charte des principes pour l’islam de France. Un radicalisme et un refus de s’assimiler que dénonce Frédéric Burnier Framboret. «La crainte clairement exprimée de ses dirigeants islamistes est l’assimilation de la jeunesse turque aux valeurs républicaines de la France; ils militent en faveur d’une partition territoriale qui polarise la vision de la société entre un « nous » et un « eux »», explique l’édile au Figaro.

Un maire soutenu

La municipalité n’est pas la seule à s’insurger contre cette nouvelle école. Le maire a reçu l’appui du préfet de Savoie, Pascal Bolot, qui a déclaré au Dauphiné libéré soutenir «sans ambiguïté» l’élu. Le haut responsable fustige l’enseignement dispensé dans cette école qui serait nécessairement «non compatible avec les valeurs de la République», notamment concernant l’égalité homme-femme. «Nous soutenons le maire d’Albertville. Il a bien fait de refuser ce permis il y a deux ans. C’est un projet démesuré, qui concerne potentiellement 400 élèves sur 1.500 dans cette strate d’âge […]. Il y a aussi des raisons liées au positionnement du CIMG, qui est séparatiste. C’est une école de contre-République qui est à l’œuvre», explique le préfet.

Le 9 avril, Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a aussi dénoncé le projet dans une lettre adressée à Emmanuel Macron et diffusée par le Dauphiné libéré. L’élu y condamne une école qui entérinerait une «coupure entre la communauté turque et le reste de la commune» et demande à l’État d’«empêcher l’installation». Laurent Wauquiez rappelle que Gérald Darmanin a fait référence à Millî Görüs comme à des «ennemis de la République», au sortir de la polémique sur la mosquée de Strasbourg. Sur Europe 1, le ministre de l’Intérieur avait en effet pointé l’association, la menaçant de «dissolution». Il avait aussi critiqué la maire EELV de Strasbourg qui souhaitait subventionner la construction de la mosquée à hauteur de 2,5 millions d’euros. Engin Seller, président de Millî Görüs à Albertville assure pour sa part au Dauphiné libéré que les enseignements de la nouvelle école ne différeront pas de ceux de l’Éducation nationale. L’établissement sera «ouvert à tous», sans distinction de confession, et sera «rattaché au rectorat d’ici cinq ans», ajoute-t-il.

La France est prise au piège, plusieurs dispositions de son code civil la condamne à court terme. Le droit du sol d’inspiration doitdelhommiste est le premier, la politique migratoire le second, les droits accordés sans contrepartie le troisième, pour ne citer que les plus dangereux. Il faudra un jour ou l’autre revoir tout cela, faute de quoi la France perdra son âme.

100 écoles et projets d’écoles privées musulmanes en France (la liste complète)

En France depuis une dizaine d’années, l’enseignement musulman émerge. Les projets d’écoles privées se multiplient même s’elles ne représentent qu’une proportion minime de ce type d’enseignement largement dominé par les catholiques (8500 institutions) et les juifs (300 institutions). Actuellement, on compte quelques 120 écoles et projets d’écoles privées (de la maternelle au lycée) contre un seul établissement de ce type en l’an 2000. La différence entre les écoles catholiques et juives tient au fait que l’enseignement n’y est pas contraire aux lois de la République, que le respect de l’autre et de la femme par exemple y est enseigné.

Le plus ancien établissement crée en France métropolitaine est l’école La Plume de Grenoble (2001). En 2003, le premier lycée musulman de France a vu le jour à Lille en accueillant seulement quinze élèves. Il en compte environ 800 en 2016. Il est le seul lycée privé musulman sous contrat en France métropolitaine. Il se classe parmi les meilleurs lycées français.

La Seine-Saint-Denis est le département qui concentre le plus grand nombre d’établissements privés musulmans (15) suivi du Nord (9) et du Rhône (9). L’émergence de l’enseignement privé musulman s’explique par la volonté des parents d’offrir une éducation d’excellence à leurs enfants. La loi de 2004 sur l’interdiction des signes religieux à l’école en a été l’élément déclencheur.

Voici une liste non exhaustive de tous les établissements privés musulmans existants et ceux en projet (maternelle, élémentaire, primaire, collège, lycée). D&M en a recensé 124 à la date du 11 octobre 2020 (dont deux n’ont pas souhaité figurer sur cette liste)..

PS : nous n’avons pas publier cette longue liste. Ci-joint le lien

JForum – AFP – Sputnick

 

3 Commentaires

  1. Une fois le Premier Ministre Rachid en place, une loi sera votée pour la nouvelle appellation : République Islamique de France, la partie blanche du drapeau sera garnie d’un cimeterre ou d’un croissant.
    Les derniers français habiteront dans des sanctuaires (Massif Central, par exemple).
    Les Champs-Elysée seront NOIRES de monde, en Eté.

    Les arrières-petits-enfants demanderont des comptes à leurs ainés : « Pourquoi avez-vous laissé faire cela ? ».
    Ca va faite trés mal.
    La Reconquista va être trés trés trés dure.

  2. Inutile de polémiquer sur ces 120 écoles coraniques et mosquées. La France l’a voulu, elle l’a eu. Elle sera bientôt gouvernée par cet islam déjà présent et dirigée par des pays extérieurs et hostiles à la civilisation occidentale. Les élus français sont là pour aider à cette islamisation. Ils ne se cachent même plus et cela est aujourd’hui bien visible. Alors, inutile de faire l’autruche, le ver a déjà dévoré la poire qu’est la France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.