La BBC présente ses excuses après qu’une présentatrice a déclaré que l’armée israélienne est «heureuse de tuer des enfants».

  • La chaîne a présenté ses excuses à la suite d’une controverse impliquant la journaliste Anjana Gadgil et l’ancien Premier ministre israélien Naftali Bennett.
  • La BBC a affirmé que sa couverture des événements à Jénine était impartiale, oubliant le soutien apporté aux terroristes.

La BBC s’est retrouvée dans une situation délicate après qu’une de ses présentatrices a fait une déclaration provocatrice laissant entendre que «l’armée israélienne est heureuse de tuer des enfants». Ces remarques ont suscité un tollé général, qui a conduit la chaîne à présenter des excuses.

Anjana Gadgil a formulé des commentaires controversés lors d’une émission diffusée mardi soir, au cours de laquelle l’ancien Premier ministre israélien, Naftali Bennett, était invité à discuter de l’intervention militaire menée par son pays à Jénine.

La confrontation a eu lieu lorsque Mme Gadgil a interrogé M. Bennett sur les jeunes victimes de l’opération militaire. «L’armée israélienne parle d’une “opération militaire”, mais nous savons maintenant que des jeunes sont tués, dont quatre sont âgés de moins de 18 ans», a-t-elle noté.

«Est-ce vraiment ce que l’armée veut faire? Tuer des personnes âgées de 16 à 18 ans?»

M. Bennett a répondu aux propos de Mme Gadgil en précisant que les onze personnes tuées étaient toutes des militants et que les décès étaient imputables aux jeunes terroristes qui avaient choisi de prendre les armes.

Il a indiqué que plusieurs dizaines de civils israéliens avaient été tués au cours de l’année écoulée à la suite d’attaques terroristes dont les auteurs avaient été formés à Jénine, qu’il a décrite comme un «épicentre du terrorisme», ajoutant que «tous les Palestiniens qui ont été tués étaient des terroristes».

«Ce sont des terroristes, mais des enfants. L’armée israélienne est heureuse de tuer des enfants», a rétorqué la présentatrice. M. Bennett a répondu en posant la question suivante: « Comment appelez-vous un Palestinien de 17 ans qui tire sur votre famille, qu’est-ce qu’il est?». Pas de reponse sauf un mensonge «L’ONU les a définis comme des enfants», a poursuivi Mme Gadgil. Elle devrait lire les textes de l’ONU sur les enfants soldats.

En réponse à la controverse, un porte-parole de la BBC a déclaré que la chaîne «a reçu des réactions et des plaintes au sujet d’une interview de Naftali Bennett sur la chaîne BBC News concernant les événements récents en Cisjordanie et en Israël».

«Les plaintes déposées concernent des questions spécifiques relatives à « la mort de jeunes » gens dans le camp de réfugiés de Jénine», a poursuivi le porte-parole. «L’ONU a soulevé la question de l’impact de l’opération à Jénine sur les enfants et les jeunes». La BBC a été incapable de reconnaître le status terroristes de ces assassins.

«Bien qu’il s’agisse d’un sujet légitime à aborder lors de l’interview, nous nous excusons que le langage utilisé dans cette ligne de questionnement n’ait pas été bien formulé et ait été inapproprié.»

En dépit de la controverse, la BBC a affirmé qu’elle avait couvert l’ensemble des événements à Jénine de manière impartiale et exhaustive.

La réalité c’est que la BBC, s’est totalement discréditée en montrant une partialité incontestable, et surtout une forme aiguë d’antisémitisme. Pour la BBC un terroriste est par définition une victime, bien qu’il ait du sang innocent sur les mains, inversant ainsi toutes les valeurs de la morale commune.

JForum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pierre

Des sanctions contre Gadgil?

Pierre

La BBC a des employés qui partagent la ligne éditoriale de la BBC, et malheureusement elle est simplement antisioniste, propalestinienne et si proche dew terroristespalestiniens… Mais dans le cas présent, la journaliste s’est discréditée, s’est ridiculisée…